Comment gérer les convulsions fébriles de l’enfant ?

convulsion-enfant

Votre enfant est parfois pris de convulsions saccadées et incontrôlables ? Ces épisodes impressionnants inquiètent souvent les parents.

La plupart du temps, ces convulsions – qui touchent généralement les enfants âgés de moins de 5 ans – restent épisodiques et sans gravité.

Qu’est-ce qu’une convulsion chez l’enfant ?

Les convulsions sont des crises de contractions musculaires involontaires des bras et des jambes ou du corps entier.

Généralement, ces épisodes ne durent que quelques secondes ou minutes et s’arrêtent seuls. Bien que très impressionnants, ils sont rarement dangereux chez les jeunes enfants et n’entraînent pas de dommage au cerveau. 

Quels sont les symptômes d’une convulsion ?

Dans 30 % des cas, les convulsions apparaissent lors d’un épisode de fièvre dû à une infection virale (otite, varicelle, rhinopharyngite…). Cette fièvre monte brusquement pour atteindre un minimum de 38°.

Les signes d’une convulsion peuvent être impressionnants :

  • Votre enfant devient pâle,
  • Il perd soudainement connaissance,
  • Il a une respiration saccadée,
  • Son corps se raidit,
  • Ses yeux se révulsent,
  • Ses membres tremblent,

C’est souvent plus difficile de s’apercevoir que son enfant convulse lorsqu’il n’a que quelques mois. Bébé peut alors juste se pincer les lèvres, mâcher involontairement, donner l’impression qu’il regarde fixement quelque part ou perdre toute sa tonicité.

En général, les symptômes ne durent de quelques secondes à quelques minutes et disparaissent comme ils sont arrivés. Après avoir convulsé, votre enfant a besoin d’une phase de récupération pendant laquelle il dort ou somnole. Il revient à son état normal relativement rapidement (10 minutes en général).

Quelles sont les causes d’une convulsion ?

La plupart du temps, les enfants convulsent à cause d’une forte fièvre montée brutalement.

Ils peuvent également avoir une prédisposition génétique. Si vous avez convulsé étant jeune, votre enfant aura plus de risques d’y être sujet.

Il convient néanmoins de rester vigilant. La cause peut parfois cacher autre chose :

  • Une hypoglycémie,
  • Une malformation cérébrale,
  • Une infection grave,
  • Une maladie héréditaire
  • Une méningite (2 à 7 % des cas de convulsions fébrile)
  • Une crise d’épilepsie

Quand faut-il s’inquiéter ?

Les convulsions chez le jeune enfant sont souvent très impressionnantes. Si elles sont de courtes durées, elles sont généralement sans conséquence. Il n’est pas nécessaire d’appeler le 15 ou le 112 si la crise dure moins de 5 minutes et que votre enfant récupère en moins de 10 minutes. En revanche, consultez votre médecin pour rechercher les causes de sa fièvre.

Dans certaines conditions, il est conseillé de demander une aide médicale si :

  • Votre enfant a moins de 5 mois et plus de 5 ans.
  • La convulsion dure longtemps (plus de 5 minutes).
  • Votre enfant à des difficultés à remonter la pente (somnolences, respiration difficile…) 10 ou 15 minutes après la convulsion.
  • Les convulsions se répètent. Le risque d’une deuxième crise est estimé à 30 %. Si l’enfant à moins d’1 an, le risque augmente à 50 %. Ce risque diminue au fur à mesure avec l’âge.

Comment réagir face à des convulsions chez votre enfant ?

Dans un premier temps, essayez de ne pas paniquer. C’est plus facile à dire qu’à faire… surtout dans cette situation. Mais garder votre sang froid vous aidera à maintenir votre enfant en sécurité pendant sa crise : 

  • Veillez à ce qu’il ne se blesse pas avec les objets situés autour de lui.
  • Découvrez-le pour qu’il ait moins chaud.
  • Notez l’heure de début de la crise.
  • Essayez de le positionner sur le côté pour éviter notamment les fausses routes.

Une fois la crise passée, vous pouvez consulter votre médecin. Après l’avoir examiné, il déterminera la cause de la fièvre. Il vérifiera notamment qu’il ne s’agit pas d’une méningite.

En cas de convulsions aggravées, le médecin pourra réaliser plusieurs examens pour déterminer les causes de ces convulsions :

  • Examen neurologique,
  • Électroencéphalographie pour surveiller l’activité électrique du cerveau,
  • Mesure du taux d’oxygène dans le sang,
  • Analyse de sang,
  • Ponction lombaire pour rechercher d’éventuelles infections cérébrales,
  • Analyse d’urine,
  • Radio cérébrale.

Une fois le diagnostic établi, le médecin pourra mettre en place un protocole de soin pour votre enfant, si nécessaire.

Et vous ? Votre enfant est-il sujet aux convulsions ? Comment gérez-vous ces épisodes ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 14 octobre 2019 dans Questions de parents

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *