Varicelle : comment reconnaître les boutons et soigner bébé ?

mere-tenant-un-petit-garçon-avec-des-boutons-rouges

Vous remarquez de petites rougeurs éparses sur la peau de votre bébé ? Des vésicules apparaissent ? Il a un peu de fièvre ? Et si c’était la varicelle ? Je Suis Papa vous explique comment reconnaître les boutons de varicelle et comment soigner votre enfant.

Qu’est-ce que la varicelle ?

La varicelle est une maladie infectieuse, due au virus varicelle-zona, de la famille des herpès-virus. Elle se caractérise par une éruption cutanée de vésicules et dure une dizaine de jours. Très contagieuse, la varicelle se transmet par aérosol un ou deux jours avant l’apparition des signes cutanés ou par contact direct avec les boutons ou les muqueuses, et jusqu’à la disparition complète des croûtes.  La période d’incubation est de 10 à 21 jours. Donc si votre enfant a été en contact avec une personne malade, il risque de déclarer la varicelle une quinzaine de jours plus tard.

Reconnaître les boutons de varicelle

Plusieurs symptômes typiques de la varicelle doivent vous mettre en alerte.

1 | Repérez les rougeurs éparses

La varicelle débute par l’apparition de petites plaques rouges de quelques millimètres de diamètre. On les voit d’abord sur la nuque, derrière les oreilles et sur le cuir chevelu, puis dans le dos, sur le ventre, le visage, les jambes et les bras ainsi qu’à l’intérieur de la bouche et des parties génitales. Seules la paume des mains et la plante des pieds sont épargnées.

2 | Observez les vésicules

Rapidement, on observe une petite vésicule en forme de goutte d’eau au centre de chaque rougeur. Sur les muqueuses, cela prend l’allure d’ulcérations. Il ne faut surtout pas percer les vésicules, au risque de provoquer une cicatrice qui marquera la peau de votre enfant à vie. Au bout de quelques jours, le bouton de varicelle sèche et se transforme en croûte brune qui finit par tomber.

3 | Surveillez les démangeaisons

La varicelle provoque de fortes démangeaisons cutanées, autrement appelées prurit.

4 | Vérifier la température de votre bébé

Chez le petit enfant, la varicelle s’accompagne d’une fièvre modérée, de 38 °C environ. Pour connaître précisément la température de votre bébé munissez vous d’un bon thermomètre. Vous pouvez retrouver notre guide sur les meilleurs thermomètre pour enfant juste ici.

Soigner votre bébé malade de la varicelle

La varicelle étant une maladie virale, il n’y a pas de traitement. Le système immunitaire de votre bébé développe des anticorps et les symptômes disparaissent d’eux-mêmes en 10 à 15 jours. Vous pouvez toutefois soulager votre bout de chou.

1 | Consultez votre médecin 

La varicelle ne fait pas partie des maladies à déclaration obligatoire, mais fait l’objet d’une surveillance étroite par le Réseau Sentinelles. Rendez-vous chez votre médecin ou pédiatre. Celui-ci prescrira à votre bébé un antihistaminique pour éviter qu’il se gratte et du paracétamol pour faire baisser la fièvre et calmer les douleurs.

2 | Coupez les ongles de votre enfant

Gratter les vésicules ou les croûtes entraîne des cicatrices et peut provoquer une surinfection bactérienne locale à l’origine de l’impétigo. Vous devez donc couper à ras les ongles de votre bébé et lui laver régulièrement les mains. Vous pouvez également lui faire porter des moufles de coton.

3 | Désinfectez les boutons

Les boutons de varicelle sont au nombre de 10 à 2000. Chaque vésicule devra être désinfectée une fois par jour. Pour cela, utilisez de la chlorhexidine, seul produit recommandé dorénavant.

4 | N’écoutez pas vos grands-mères

Contrairement à ce qui a pu être préconisé par le passé, n’appliquez ni talc, ni crème, ni éosine. Fini les bébés recouverts de rouge ! Ces produits ne désinfectent pas et peuvent même provoquer une infection. De même ne donnez jamais d’aspirine, qui est formellement contre-indiquée, car cela provoque le Syndrome de Reye, potentiellement mortel.

5 | Lavez votre bébé avec précaution

Lors de la toilette de votre tout-petit, prenez garde à ne pas percer les vésicules ni agresser sa peau avec un savon classique. Donnez un bain rapide en utilisant un pain dermatologique surgras. Pour essuyer bébé, ne le frottez pas, mais tamponnez-le délicatement.

6 | Évitez la transpiration et les frottements

La transpiration et le frottement des vêtements sur la peau augmentent les démangeaisons. Aérez régulièrement la chambre de bébé et maintenez la température à 19 °C maximum. Habillez votre enfant de vêtements amples et légers en coton, voire laissez-le juste en couche.

7 | N’exposez pas bébé au soleil

Pour que votre bébé n’ait pas de cicatrices, autres que celles dues au fait de gratter les vésicules, ne le mettez pas au soleil, et ce, pendant au moins 3 semaines après la disparition des dernières croûtes. Cela permet à la peau de se reconstituer sans agression.

Autres informations à savoir sur la varicelle

Si la maman a déjà eu la varicelle, alors elle est immunisée et son bébé bénéficie de ses anticorps jusqu’à 3 à 6 mois après la naissance. La maladie est en général bénigne pour les enfants de 1 à 12 ans. Cependant, prenez quelques précautions.

1 | Protégez les personnes à risques

La varicelle est beaucoup plus problématique chez les adultes, les personnes immunodéprimées, les femmes enceintes non immunisées ainsi que leur fœtus et les nourrissons ne bénéficiant pas d’anticorps maternels.

Donc, si votre bébé a la varicelle, gardez-le à la maison, ne le mettez pas à la crèche, ne rendez pas visite à des personnes fragiles et ne l’emmenez pas avec vous dans les transports en commun.

2 | Pensez à la vaccination

En France, la vaccination contre la varicelle n’est pas (encore) recommandée pour les bébés et les enfants. En revanche, si vos aînés ou vous-même n’avez jamais eu la varicelle, faites-vous vacciner dès les premiers symptômes de votre bébé. Cela est particulièrement important si vous envisagez une nouvelle grossesse, car une fois enceinte la vaccination est contre-indiquée.

3 | Ne jouez pas avec le feu

Peut-être avez-vous entendu parler des « varicelle party ». Il s’agit d’organiser des goûters chez un enfant ayant la varicelle pour que les petits invités l’attrapent, « comme ça, c’est fait » ! C’est une très mauvaise idée, car, même si cela est rare, la varicelle peut tourner au drame chez un nourrisson. Il est préférable de laisser faire la nature et de vacciner son enfant au-delà de 12 ans s’il n’a pas développé la maladie.

Et vous, comment avez-vous soulagé votre bébé quand il a eu la varicelle ? Donnez-nous vos trucs et astuces en commentaires !

Article posté le 10 février 2022 et mis à jour le 16 septembre 2022 dans Questions de parents, Hygiène et santé, Peau

Par Gwenaelle

Enseignante de la maternelle au lycée pendant plus de 20 ans, Gwenaëlle est maman de six enfants, des grands et des petits. Soucieuse de la sécurité et du confort de vos bambins, elle a à cœur d'aider les jeunes parents dans leurs recherches de solutions pour prendre soin de leurs mômes.  Elle a fait de la description des articles de puériculture l'une de ses spécialités et met ses talents d'écriture à votre service. 


2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos données personnelles sont destinées à SUPERFULL pour la durée nécessaire au traitement de votre commentaire. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et d’effacement des données vous concernant, ainsi que d’un droit d’opposition et à la limitation de leur traitement. Vous disposez également de la possibilité de retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données pour les finalités mentionnées ci-dessus. Vous pouvez exercer vos droits en suivant le lien ci-contre : Gestion des droits