Comment gérer la couvade de papa ?

couvade-papa-grossesse-nerveuse

Prise de poids, nausées matinales, irritabilité…. les futurs papas ressentent parfois des symptômes identiques à ceux de leur femme enceinte. Ce phénomène relativement courant s’appelle la couvade. Il toucherait près d’1 père sur 5.

Généralement, ces troubles psychologiques et physiques apparaissent les trois premiers mois et les trois derniers mois de la grossesse. Ils sont plus fréquents lors du premier enfant.

Qu’est-ce que la couvade ?

Une réaction psychosomatique.  Ce phénomène complètement involontaire apparait chez le compagnon d’une femme enceinte. C’est un trouble physique qui est occasionné par un facteur psychique.

Des symptômes de femmes enceintes. Ballonnements, nausées matinales, maux au ventre, fatigue, fringales, maux de tête, prise de poids (certains peuvent prendre entre 10 et 15 kilos) … le futur papa subit les symptômes de la grossesse. La plupart du temps, seuls quelques-uns des symptômes sont ressentis.

Un phénomène très courant. La couvade toucherait 20% des père, de manière plus ou moins forte.

Comment expliquer une couvade ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer une couvade.

Pour se préparer à devenir papa. Ce phénomène peut trouver son origine dans l’envie du père de s’impliquer physiquement dans la grossesse. C’est sa façon, inconsciente, d’exprimer son anxiété face à ce chamboulement dans la vie d’un couple.

Une transition vers le rôle de parent. Pendant la grossesse, le futur père peut se préparer doucement à épouser son nouveau rôle. Ce trouble psychologique intervient notamment quand le futur papa ne se sent pas encore prêt à l’assumer totalement.

Une forte empathie envers la femme enceinte. Le père qui fait une grossesse nerveuse est souvent en grande empathie avec sa compagne. C’est ce sentiment exacerbé qui déclenche des symptômes identiques à  ceux qu’elle subit.

Un bouleversement hormonal. La couvade serait liée à une baisse de testostérone et de cortisol.  Ce changement hormonal permettrait au père d’être moins stressé et de gérer tout en douceur sa nouvelle vie. De plus, certains peuvent également produire de la prolactine pendant cette période. Cette hormone joue un rôle important chez la femme lors de la grossesse puisqu’elle intervient dans la lactation, la reproduction, la croissance, l’immunité… Chez le futur papa, elle lui permettra d’être plus attentif aux cris de l’enfant

Que faire en cas de couvade du futur papa ?

Ouvrez-vous à votre compagne. On ne le dira jamais assez : la communication est le ciment du couple, particulièrement dans des moments aussi bouleversants qu’une future naissance.Pour apaiser ses angoisses, le futur père peut avant toute chose partager ses émotions avec sa compagne.

Confiez-vous à un professionnel de santé. Certains hommes peuvent ressentir le besoin d’en parler à un professionnel (psychologue, médecin généraliste…). Ces échanges peuvent contribuer à atténuer les symptômes ressentis.

Rejoignez un groupe de parole. Pendant la grossesse, aucun accompagnement spécifique n’est proposé aux pères. Des groupes de parole sont en revanche proposés. Ils permettent aux futurs pères qui le désirent d’évacuer leurs émotions et leurs inquiétudes.

Adoptez les mêmes remèdes que votre compagne. Un père victime de couvade peut éventuellement atténuer ses nausées et ses remontées acides en prenant les mêmes médicaments que sa compagne. Mieux vaut néanmoins prendre un avis médical au préalable.

La couvade ne se soigne pas. Il n’existe aucun traitement pour ce syndrome, car ce n’est pas une maladie. Les symptômes de la couvade disparaissent à la naissance de l’enfant.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire ce livre :

Et vous ? Avez-vous fait une couvade ? Comment l’avez-vous vécu ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 1 octobre 2019 dans Questions de parents

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *