Comment reconnaître un Babi (bébé aux besoins intenses) ?

maman fatiguée avec bébé dans les bras

Vous venez d’accueillir un petit être dans votre cocon et vous êtes aux anges. Mais mêlé à ce bonheur, vous ressentez un malaise qui use votre énergie et votre moral.

Bébé pleure constamment, il est toujours dans vos bras, son sommeil est difficile… Tous ces comportements sont classiques jusqu’à un certain point. Et si votre enfant faisait partie des babi, ces bébés aux besoins intenses qui nécessitent une adaptation de chaque instant ? Voyons ensemble comment s’y prendre pour savoir si votre tout-petit est un bebe babi. 

9 astuces pour reconnaître un bébé aux besoins intenses

Pour savoir si votre bébé est un babi, il convient d’observer les comportements qu’il manifeste de manière extrême. Voici quelques astuces pour vous aider à reconnaître un bébé aux besoins intenses.

1 | Bébé pleure beaucoup

Un nourrisson qui pleure beaucoup, c’est tout à fait normal. D’ailleurs, les besoins affectifs des petits sont tellement importants jusqu’à 3 mois, qu’il est impossible de dire qu’un bébé est un babi avant cet âge. Si au-delà de 3 mois, les pleurs fréquents de votre enfant persistent, ce peut être un premier signe que votre bébé a des besoins intenses.

2 | Votre tout-petit n’est bien que dans vos bras

Quel que soit le moment de la journée (ou de la nuit !), votre bébé est toujours collé à vous. Vous ne pouvez pas le poser une seconde sans qu’il se mette à hurler. Si c’est le cas, vous avez un joli bébé koala. Même en poussette ou en voiture, un bebe babi manifeste souvent haut et fort son mécontentement. Vous reconnaissez votre petit monstre dans cette description ?

3 | Votre bout de chou se calme avec une tétée ou la sucette

Lorsque vous lui présentez le sein ou sa sucette, votre bébé s’apaise enfin ! Si vous l’allaitez, il passe une grande partie de la journée au sein. Le réflexe de succion est une vraie source d’apaisement. Mais si ce besoin est excessif, c’est peut-être que vous faites face à un bébé aux besoins intenses.

4 | Bébé ne s’endort pas tout seul

Lors du coucher, vous passez des heures à endormir votre bébé. Une fois de plus, les premières semaines, cela est tout à fait normal. Mais si au fil du temps votre présence reste indispensable, c’est probablement qu’un bébé babi anime joyeusement vos soirées.

5 | Bébé dort très peu

Les siestes, c’est pour les faibles ! Voilà qui pourrait être le credo des bébés babi. C’est pareil chez vous ? Vous n’avez aucun moment pour souffler dans la journée, car votre enfant ne fait pas de sieste depuis son plus jeune âge ?

6 | Les séparations sont toujours un déchirement

Votre tout-petit vit très mal les séparations. Le simple fait que maman ou papa sorte de son champ de vision est un vrai supplice pour lui. Ce comportement est très caractéristique d’un bébé koala qui vit toujours ses émotions de manière très intense.

7 | Votre enfant est exigeant

L’impatience est un trait de caractère définissant les bébés babi. Ils sont souvent très exigeants quand ils n’arrivent pas à faire rapidement une activité ou quand on ne répond pas dans la minute à leur demande.

8 | Bébé est avide de découvertes

Un babi est un bébé hyper curieux. C’est génial en soi, mais c’est aussi épuisant, car il se lasse rapidement des activités proposées et il faut sans cesse se renouveler.

9 | Votre tout-petit n’a aucune pathologie

Entre l’âge de 3 mois et 3 ans environ, un enfant présentant de manière durable une bonne partie des comportements cités ci-dessus, est probablement un bebe babi. Toutefois, il est important de s’assurer qu’il ne souffre pas d’une pathologie quelconque pouvant expliquer les pleurs ou les troubles du sommeil par exemple. Avant d’être sûr du diagnostic, il convient donc d’en parler à un médecin.

Et vous ? Comment avez-vous fait pour savoir si votre enfant était un babi ?

Article posté le 31 mars 2021 et mis à jour le 31 mars 2021 dans Questions de parents, Développement de l'enfant, Education

Par Magali

Depuis qu'elle est devenue maman, Magali s'inspire des différentes formes de parentalité pour accompagner au mieux ses deux filles. Malgré son désir de bien faire, elle reste une mère indigne et continue à partir en week-end sans elles ! Passionnée de photographie et ayant la chance de vivre à la campagne, elle essaye peu à peu de se recentrer sur l'essentiel. Son objectif : faire découvrir le beau à ses enfants.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos données personnelles sont destinées à SUPERFULL pour la durée nécessaire au traitement de votre commentaire. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et d’effacement des données vous concernant, ainsi que d’un droit d’opposition et à la limitation de leur traitement. Vous disposez également de la possibilité de retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données pour les finalités mentionnées ci-dessus. Vous pouvez exercer vos droits en suivant le lien ci-contre : Gestion des droits