Comment repérer un enfant dyslexique ?

reperer-enfant-dyslexique

La lecture n’est pas fluide pour votre enfant. Il n’a pas acquis cet apprentissage fondamental et cela vous inquiète. Sachez qu’aujourd’hui, plus de 20 % des collégiens souffrent de grosses difficultés face à la lecture, soit 3 élèves par classe. En France, on estime que 6 % des enfants seront diagnostiqués dyslexiques, soit plus d’un enfant par classe.

Alors, comment prévenir ces difficultés liées à la lecture ? Quels sont les signes pouvant indiquer que votre enfant pourrait souffrir de ce trouble de l’apprentissage de la langue écrite ?

Qu’est-ce que la dyslexie ?

Selon la classification de l’OMS, la dyslexie fait partie des troubles neuro développementaux. Il s’agit d’un trouble d’apprentissage de la langue écrite, parfois isolé, mais souvent accompagné d’autres pathologies de la famille des « dys ». On exclut de cette galaxie les déficiences intellectuelles, l’autisme et les déficiences sensorielles telles que la vue et l’audition.

La dyslexie se caractérise par des difficultés persistantes et significatives de l’identification des mots, de la fluence de lecture et de la compréhension.

Les enfants souffrant de dyslexie présentent généralement un déficit phonologique. Ils ont des difficultés à faire correspondre des lettres ou des groupes de lettres (les graphèmes) avec les petits bruits de la langue (les phonèmes). Cette lecture lente et couteuse entraîne généralement une mauvaise compréhension du texte.

D’où provient ce trouble de l’apprentissage ?

Les études de la structure même du cerveau permettent d’observer des différences de fonctionnement. Dans le cerveau des dyslexiques, les régions liées à la lecture (l’aire frontale inférieure et l’aire pariéto-temporale) sont de volumes plus petits que chez les autres personnes. On note également des faiblesses de connexions entre les différentes aires cérébrales ou encore des anomalies de la migration neuronale.  

La dyslexie est-il un trouble héréditaire ?

La dyslexie est un trouble héréditaire. Il n’est pas rare que plusieurs membres d’une même famille en soient atteints, notamment dans une fratrie ou chez les jumeaux. Une équipe de recherche a mis en évidence un facteur génétique. D’après ces recherches, il semblerait que six gènes soient associés à la dyslexie. Il est, par conséquent difficile d’agir sur ce facteur. Mais, il est tout de même possible de prévenir les difficultés d’apprentissage.

3 astuces pour déterminer une possible dyslexie chez votre enfant

Il existe trois indices vous permettant d’identifier une possible future dyslexie chez votre enfant :

1 | Des difficultés avec la dénomination rapide 

Votre enfant rencontre des difficultés à nommer rapidement certains objets. Cette tâche est souvent proposée aux enfants, dans le cadre de bilans neuropsychologiques ou orthophoniques. 

2 | Des problèmes de mémoire auditivo – verbale 

Votre enfant répète difficilement des séquences de chiffres ou des mots qui n’existent pas.

3 | Des soucis pour jouer avec les mots

Rimes, mots à l’envers… votre enfant a des difficultés pour jouer avec les mots de sa langue maternelle.

La solution ? Entraînez-le. Pour limiter au maximum les répercutions liées à ce trouble, il est conseillé de travailler sur le langage oral. Vous pouvez l’aider à développer sa conscience phonologique grâce à des jeux de langage. Cette approche est bénéfique pour tous les enfants et les prépare à l’apprentissage de la lecture.

Jouez avec votre enfant à repérer des rimes ou encore à trouver des syllabes communes aux mots. Les comptines, les poésies, les jeux théâtraux, les mots à l’envers, les chansonnettes, etc. Tout est bon pourvu que ça sonne ! Lire des histoires à son enfant est également important pour l’aider dans ces apprentissages.

Et vous, comment avez-vous repéré la dyslexie de votre enfant ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 16 juillet 2021 et mis à jour le 16 juillet 2021 dans Questions de parents, Apprentissage, Dys

Par Sylvie et Sandrine

Sylvie est une enseignante spécialisée à la retraite, experte de la lecture et grand-mère de 4 petits-enfants. Sandrine est référente pédagogique à Réseau Canopé et maman de deux petits garçons. Toutes deux persuadées qu’apprendre doit rester un jeu d’enfants, elles désirent partager leurs expertises passionnées sur l’apprentissage de la langue écrite. Pour aider tous les enfants à apprendre à lire, elles ont créé MAGIK ÉDUK et leur première solution innovante, GRAPHONÉMO : une méthode active et ludique sur support papier-crayon et support numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos données personnelles sont destinées à SUPERFULL pour la durée nécessaire au traitement de votre commentaire. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et d’effacement des données vous concernant, ainsi que d’un droit d’opposition et à la limitation de leur traitement. Vous disposez également de la possibilité de retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données pour les finalités mentionnées ci-dessus. Vous pouvez exercer vos droits en suivant le lien ci-contre : Gestion des droits