Egalité hommes/femmes : les Happy Men y croient !

Ca va peut-être vous surprendre, mais il existe dans notre pays des mâles convaincus de la nécessité d’avancer dans notre marche vers davantage d’égalité entre hommes et femmes. Une espèce pas aussi rare qu’on ne le croit, bien décidée à donner de la voix, sur un nouveau site : Happy Men.

Pour les internautes convaincus, la démarche initiée par l’association Mercredi-c-papa apparait comme aussi originale que nécessaire. Décryptage d’une action résolument optimiste et positive avec Antoine, l’un de ses initiateurs, par ailleurs président de la structure.

Happy Men, l’interview

Happy Men, c’est quoi concrètement ?

Happy Men c’est un projet fait pour montrer aux hommes que l’égalité professionnelle, c’est bon pour eux, en tant qu’homme, père, cadre, manager, collègue, chef d’entreprise…

Comment ça marche ?

Concrètement nous proposons aux hommes de prendre un engagement individuel, simple, concret et réaliste, en faveur de l’égalité professionnelle. Un engagement bénéfique pour eux en tant qu’homme, bénéfique pour les femmes et bénéfique pour les organisations dans lesquelles ils travaillent.

Ces engagements peuvent être pris soit en direct, sur le site www.happymen.fr, soit à travers la participation à des Cercles Happy Men, créés dans les entreprises partenaires du programme.

Quel constat fais-tu en matière d’égalité homme/femme. On progresse, on régresse, on stagne ?

Clairement on stagne. Même les chiffres les plus positifs, comme le taux de femmes dans les conseils d’administration, sont en trompe l’œil. On souhaite l’égalité professionnelle quand on comprend quels en sont les enjeux. Ce n’est pas si facile : si on ne vous en parle pas, si vous ne vous formez pas à cette question, si vous ne bénéficiez pas d’une expérience particulière vous ouvrant à cette thématique, c’est difficile de se réveiller un matin en se disant « l’égalité professionnelle, c’est un sujet clef pour moi, homme, et pour tous les hommes, pour ma femme en particulier et plus généralement pour toutes les femmes, pour les organisations publiques et privées, pour l’Etat » !

Problème : aujourd’hui, on aide les femmes à mieux appréhender le pouvoir ou à constituer des réseaux. C’est important mais c’est clairement insuffisant… Tant qu’on ne change pas significativement le management et l’organisation du travail, on n’y arrivera pas.

« convaincre les hommes qu’il faut innover dans le management et l’organisation du travail »

Et pour y parvenir, il faut moins dire aux femmes de s’adapter que convaincre les hommes qu’il faut innover dans le management et l’organisation du travail. Il faut leur montrer que ces innovations leur seront bénéfiques, en leur permettant de réussir professionnellement et personnellement, mais aussi que c’est un levier pour une performance nettement accrue de leur organisation.

A travers le site, chacun peut prendre un engagement concret en faveur de l’égalité homme/femme. Comment ?

happy men engagement

D’abord en lisant les exemples d’engagement que propose Happy Men : c’est une mine d’idées qui permettent de comprendre comment de petites améliorations en matière d’égalité professionnelle peuvent changer la vie des hommes, des femmes et la performance des organisations.

Ensuite en réfléchissant à ce qu’on vit soi-même, et en se demandant comment et où prendre un engagement personnel. Quelque chose de simple, de crédible, qu’on devrait arriver à tenir dans le temps. Déjà, par ce simple processus de réflexion, on fait un immense pas en faveur de l’égalité professionnelle.

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Pourquoi avoir offert cette possibilité ?

Les promesses qu’on se fait à soi-même nous engagent nous-même, c’est déjà pas si mal, non ? Mais nous avons aussi prévu un système sympathique qui est celui des témoins. Prendre un engagement est plus facile que de le tenir : sur le site, chacun peut donc désigner un ou une témoin qui évaluera au bout d’un an, amicalement évidemment, son degré de réalisation.

Pourquoi avoir proposé cette fonctionnalité de « témoin » ?

Nous avons ouvert cette possibilité pour aider à tenir son engagement mais aussi pour ouvrir un dialogue entre hommes, et entre hommes et femmes : c’est important d’en parler, de dialoguer, de partager l’engagement qu’on a envie de prendre, d’affirmer l’impact qu’il pourrait avoir en matière d’égalité professionnelle, de débattre des raisons pour lesquelles il aiderait aussi une femme, ou pour lesquelles il contribuerait à rendre plus performante l’organisation dans laquelle on travaille…

Quel engagement as-tu pris de ton côté en matière d’égalité homme/femme ?

Moi, j’ai pris l’engagement suivant : « Lors des dîners, je questionne aussi souvent que possible mes amis sur leur vision de l’égalité professionnelle dans leur couple. » Je trouve très important de créer le débat, de permettre aux couples de réfléchir à la question de l’égalité professionnelle.

« Je questionne aussi souvent que possible mes amis sur leur vision de l’égalité professionnelle dans leur couple »

Le plus souvent, dans notre travail, dans nos couples, les situations ne sont pas choisies, décidées. Elles proviennent de la force des choses. Ça ne veut pas dire que ces situations ne nous conviennent pas, ni qu’elles sont néfastes. Ouvrir le dialogue permet alors de se questionner : « Est-ce que j’ai vraiment voulu cela? », « est-ce que cette situation me rend vraiment heureux ? », « est-ce que ce que vit ma femme est vraiment ce qu’elle souhaitait vivre ? », « est-ce que mon investissement professionnel se fait au sacrifice de ma vie personnelle ou familiale ? », « est-ce que nous pourrions vivre différemment en étant plus épanouis, l’un et l’autre ? », etc. En général, ce genre de débat met beaucoup d’animation dans un dîner (et souvent aussi dans les couples) et ce n’en est pas l’aspect le moins sympathique !

Le site propose également de créer ou de rejoindre un cercle Happy Men. C’est quoi ?

Les Cercles Happy Men sont des réseaux créés dans les entreprises ou organisations partenaires. Ils sont animés par deux ou trois référents à chaque fois, formés par Happy Men pour cela. Le rôle de ces cercles est de permettre aux hommes de dialoguer sur la question de l’égalité professionnelle, de voir ensemble ce qu’ils peuvent y gagner individuellement et de comprendre les innovations managériales et organisationnelles qui pourraient faire avancer les choses. Et bien sûr de discuter des engagements que chacun pourrait prendre, et d’en prendre !

Nous réfléchissons aussi à créer des Cercles Happy Men hors des organisations publiques ou privées partenaires : c’est une deuxième étape. Nous avons beaucoup besoin d’aide et tous ceux qui veulent s’investir dans Happy Men sont bienvenus !

Peux-tu nous présenter en quelques mots l’association Mercredi-c-papa à l’origine du projet ?

association mercredi c papa

Mercredi-c-papa est une association créée il y a 18 mois. Sa vocation est d’impliquer les hommes dans l’égalité professionnelle. Nous sommes convaincus que les hommes constituent le levier principal de l’égalité professionnelle, parce qu’ils sont mieux placés pour faire évoluer la culture managériale et organisationnelle et que cette mutation va dans le sens de  leur intérêt.

L’association dispose d’un blog http://mercredi-c-papa.tumblr.com/ et d’un compte twitter @mercredi_c_papa. Elle permet d’offrir une exposition médiatique conséquente à nos idées : la plupart des medias d’information grand-public relaye régulièrement nos articles et nous sommes régulièrement invités dans les conventions sur l’égalité professionnelle.

A votre tour de prendre un engagement sur www.happymen.fr

Et vous ? Autour de vous, avez-vous le sentiment que la question de l’égalité entre hommes et femmes progresse ? Pourquoi ? Quel engagement auriez-vous envie de prendre pour faire avancer cette question ? Soutenez-vous le projet Happy Men ? 

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 19 mars 2013 et mis à jour le 10 décembre 2019 dans Questions de parents

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


4 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *