Sommeil des enfants : à quelle heure coucher son enfant en fonction de son âge ?

petite-fille-qui-dort-dans-son-lit

Quand vient l’heure du coucher, il n’est pas toujours facile de savoir comment s’y prendre. Pourtant, bien dormir est essentiel à la santé des bambins. Le sommeil favorise le développement cérébral de l’enfant. Il régule également la production des hormones de croissance et de l’appétit. Un bon repos améliore aussi la concentration et booste les défenses immunitaires. Alors, découvrez à quelle heure coucher son enfant en fonction de son âge ainsi que nos meilleures astuces sur le sommeil des bouts de chou !

5 conseils malins pour l’heure du coucher

Voici quelques conseils pour le moment du coucher de votre enfant !

1 | Distinguez les différents cycles du sommeil

Le nouveau-né (cycle de 50 min) :

  • Endormissement
  • Sommeil agité
  • Sommeil calme

Le nourrisson (cycle de 70 min) :

  • Endormissement
  • Sommeil paradoxal
  • Sommeil lent
  • Sommeil lent profond

Le grand enfant (cycle de 90 à 120 min) :

  • Endormissement
  • Sommeil lent très léger
  • Sommeil lent léger
  • Sommeil lent profond
  • Sommeil lent très profond
  • Sommeil paradoxal

2 | Couchez votre enfant à la bonne heure en fonction de son âge

Pour savoir quand coucher votre enfant, gardez en tête que l’heure du coucher se calcule en fonction du temps de sommeil nécessaire. Les besoins en sommeil sont évalués par cycle de 24 heures (siestes et nuit).

La National Sleep Foundation recommande :

  • Bébé de 0-6 mois : entre 16 h et 17 h de sommeil
  • Enfant de 1-2 ans : entre 11 h et 14 h de sommeil
  • Enfant de 3-5 ans : entre 10 h et 13 h de sommeil
  • Enfant de 6-13 ans : entre 9 et 11 h de sommeil
  • Adolescent à partir de 14 ans : entre 8 et 10 h de sommeil

Par exemple, un enfant de 3 ans qui se lève à 7 h 30 devra aller au lit entre 18 h 30 et 21 h 30, en fonction de son rythme biologique et ses besoins.

3 | Instaurez une bonne organisation

Pour faciliter le coucher des enfants, il est essentiel d’avoir une bonne organisation familiale. Évitez de faire dîner les enfants trop tard et laissez-leur le temps de digérer avant d’aller au lit. Essayez d’avoir un emploi du temps bien calé avec des heures de repas régulières. Limiter les écrans ainsi qu’une activité physique aide les enfants à mieux dormir et prévient les troubles du sommeil.

4 | Créez un rituel du coucher

Pour favoriser le sommeil des enfants, voici quelques astuces spécial dodo à mettre en place :

  • Choisissez une tranche horaire pour le coucher et ne cédez pas à la négociation !
  • Sacralisez les étapes du soir (bain, repas, dents, pipi, histoire, dodo).
  • Faites redescendre la pression avec un temps calme, des exercices de respiration ou un massage.
  • Offrez des options : choix du livre ou du pyjama par exemple.
  • Limitez la longueur du rituel : la routine du dodo ne doit pas durer des heures !
  • Favorisez la pénombre dans la chambre de votre enfant. Laissez-lui une veilleuse s’il a peur du noir.

5 | Favorisez l’endormissement

Lorsque votre enfant est dans son lit, profitez-en pour lui lire une histoire, lui faire un gros câlin ou lui mettre une musique calme. Ces moments de douceur associés à la routine du soir favorisent le sommeil.

Et vous, à quelle heure couchez-vous votre enfant le soir ?

Article posté le 11 janvier 2022 et mis à jour le 11 janvier 2022 dans Questions de parents, Développement de l'enfant, Education

Par Lola

Élue meilleure tata du monde par un jury très exigeant (et pour le moins restreint), Lola prend son rôle très au sérieux ! Si elle répond toujours présente pour faire des blagues et apprendre des bêtises aux plus jeunes, elle est aussi particulièrement sensible à la thématique de la parentalité bienveillante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos données personnelles sont destinées à SUPERFULL pour la durée nécessaire au traitement de votre commentaire. Conformément au RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, et d’effacement des données vous concernant, ainsi que d’un droit d’opposition et à la limitation de leur traitement. Vous disposez également de la possibilité de retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données pour les finalités mentionnées ci-dessus. Vous pouvez exercer vos droits en suivant le lien ci-contre : Gestion des droits