Je recherche

Etes-vous devenu un vieux con (ou une mégère) ?

Par Olivier - Mis à jour le 31 janvier 2024
un homme crie comme un vieux con

Souvenez-vous. A l’époque, vous étiez jeune, beau et vaillant. Le monde vous ouvrait ses bras et vous vous apprêtiez à le conquérir. Bref, l’avenir vous appartenait.

Sommaire

Dans votre découverte des jouissances de la vie, vous butiez parfois sur ce que vous et votre bande de potes appeliez communément « les vieux cons », ou « les mégères ». Des empêcheurs de tourner en rond, des rabat-joies, des types au sens de l’humour aussi affûté qu’un couteau de dînette.

Vous vous souvenez encore des conseils bienveillants qu’ils vous balançaient à la tronche. Comme une gifle à votre jeunesse éternelle : sois prudent, couvre toi, mange 5 fruits et légumes par jour, arrête de crier, fais attention, tiens-toi droit, t’as pris tes vitamines ?, ne rentre pas trop tard, sois poli, t’as pas honte ?…

Et comme pour conjurer le sort, vous répétiez à l’envie ces mots de votre grand-mère : « mieux vaut entendre ça qu’d’être sourd » !

Un vieux con sommeille-t-il au plus profond de vous ?

Oui mais voilà, 15 ou 20 ans plus tard, ne seriez-vous pas devenu le vieux con aigri que vous abhorriez hier ? Le poids des années a-t-il réduit à néant votre fureur de vivre ? Celle qui faisait de vous le James Dean de votre quartier ?

Grâce aux concours d’éminents spécialistes, votre magazine préféré est une nouvelle fois en mesure de vous proposer le psycho-test le plus pertinent de l’histoire de la presse de salon de coiffure.

QUESTION 1 : On sonne à la porte, mais lorsque vous l’ouvrez, personne ! 10 minutes plus tard, rebelote. Et encore une fois l’instant d’après. Agacé d’être ainsi dérangé pendant la finale de Questions pour un champion, vous…
  • A/ … décidez de faire jouer votre sens de l’humour. Caché derrière la porte, vous attendez patiemment que la sonnette retentisse pour coller une peur bleue à ces garnements !
  • B/ … lâchez Brutus, un caniche nain, certes gringalet, mais terriblement affamé.
  • C/ … choisissez de miser sur votre pragmatisme en faisant sauter provisoirement le fusible de la sonnette. Mc Gyver est dans la place.
QUESTION 2 : C’est la fête chez vos étudiants de voisins. Le niveau sonore de la bouillabaisse musicale sur laquelle les convives s’ébrouent n’ayant d’égal que leurs glapissements d’extase, vous finissez par…
  • A/ … frapper à leur porte, bébé sous le bras. Accueilli par le sourire de la matrone, vous lui refourguez immédiatement votre rejeton encore endormi, et filez au bar vous servir un mojito !
  • B/ … appeler les condés. Nan, parce qu’il est quand même 23h30. Faut pas pousser mémé dans les orties non plus.
  • C/ … envisager de leur offrir votre intégrale des Trésors de la musique de chambre, en espérant que leur prochaine fiesta ne résonne qu’aux soubresauts mélodiques des violoncelles. On peut toujours rêver !
QUESTION 3 : Ce matin-là, quand votre fille sort (enfin) de la salle de bain, vous hésitez entre l’infarctus et la pendaison. Mais qu’avez-vous pu faire pour qu’elle s’habille de la sorte ?
  • A/ Après tout, si les égéries des collections 80’s de Jean-Paul Gauthier s’en sont sorties, votre fille devrait survivre, non ?
  • B/ Convaincu qu’une force obscure occupe le dressing de votre 13 years’old, vous décidez d’appeler votre marabout pour conjurer le sort. En attendant, vous restaurez l’obligation du port du serre-tête et des chaussures vernies.
  • C/ Cette fois, c’en est trop ! Rendez-vous est pris avec votre héritière pour un week-end shopping à Paris à la fin du mois. Et vous allez lui apprendre ce qu’avoir le swag signifie !
QUESTION 4 : Ce dimanche matin, alors que vous émergez péniblement d’une longue nuit de sommeil, vous croisez votre lardon d’ado à la table du petit-déjeuner.
  • A/ Vu la tronche qu’il affiche, la fête devait être démentielle. Du coup, vous lui demandez discrètement de vous refiler ses bonnes adresses. Vous pourriez y emmener votre moitié un de ces soirs !
  • B/ Irrité par ses excès nocturnes, vous ne pouvez vous empêcher de le sermonner, pendant qu’il baille aux corneilles. Quel jeune con !
  • C/ Trop heureux de le voir debout de si bonne heure, vous lui proposez naïvement de vous accompagner pour un jogging matinal. C’est ce moment-là que votre ado choisit pour vomir son trop-plein d’alcool.
QUESTION 5 : Alors que vous vous promenez dans le parc à côté de chez vous, vous surprenez quelques jeunes excités en train de vider un baril de lessive dans le jet d’eau. L’occasion d’un bain de minuit pour fêter la fin du bac.
  • A/ Emporté par la chaleur ambiante et des souvenirs du siècle dernier, vous baissez le pantalon et filez les rejoindre. Le tout pour une session mousse comme vous n’en aviez pas vécu depuis longtemps.
  • B/ Scandalisé par de tels comportements transgressifs, et ému par le sort réservé à ces poissons rouges allergiques à l’assouplissant, vous menacez d’appeler Brigitte Bardot.
  • C/ Après avoir appris que nos bacheliers du soir avaient bien utilisé de la lessive bio, vous filez chez vous chercher votre panière à linge. Y’a pas de petites économies après tout !

Les résultats du test

Vous avez un maximum de A : La jeunesse pétille avec ardeur sur votre visage poupon.  C’est bien simple, on vous demande encore votre carte d’identité pour entrer en club, et les potes de vos enfants vous draguent effrontément. Attention quand même à rester à votre place, parce qu’entre « jeune » et « jeunisme », la frontière est parfois fine.

Vous avez un maximum de B : Oui, je sais, vous ne lisez pas ce magazine pour vous faire insulter. Mais il faut bien le reconnaitre : vous êtes devenu un vieux con (ou une mégère). Heureusement, il n’y a pas de fatalité. Quelques verres de mojito, un bon vieux Gesaffelstein et on n’en parle plus !

Vous avez un maximum de C : Plus vraiment jeune mais pas totalement vieux, vous assumez ce que vous êtes profondément en évitant avec soin les questions métaphysiques. Et vous ne vous en portez pas plus mal. Après tout, la jeunesse, c’est dans la tête !

Partagez l'article
Un utilisateur navigue sur le profil Facebook de 'Je suis papa' avec son téléphone mobile

Les meilleurs comparatifs

Voir tous les comparatifs

Vos tests de produits préférés