6 bonnes raisons de prendre un congé parental d’éducation

conge-parental-education

Bébé a pointé le bout de son nez et vous profitez à fond de votre congé maternité et de votre congé paternité !

Oui mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin et vous allez devoir très prochainement reprendre le chemin du travail en confiant votre enfant pendant la journée.

Sauf si vous optez pour le congé parental d’éducation afin de prolonger le plaisir !

S’offrir une pause professionnelle à la suite de la naissance de son enfant est tentant. Aujourd’hui, les deux parents peuvent prétendre à un congé parental d’éducation. Cette pause offre une bouffée d’air frais à toute la famille et une possibilité de vivre les premières fois de bébé.

Le congé parental d’éducation a moins de succès

Soyons clairs : le congé parental d’éducation n’a plus la côte. Et la réforme de 2015, qui a entrainé une modification des conditions de mise en place, n’a rien arrangé. Moins de 400 000 personnes en bénéficient chaque année.

Selon un rapport du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA), les modalités du congé parental d’éducation ne serait pas adaptée. En cause : l’indemnité ridiculement basse proposée par l’Etat : 396 euros par mois en cas de cessation complète d’activité.

Le message envoyé par l’Etat est par ailleurs dur à encaisser par les familles, sous entendant ainsi que le travail parental ne vaut pas plus de 400 euros mensuels.

Evidemment, on ne voit pas bien qui peut vivre dignement avec cette somme. Conséquence : de moins en moins de mamans et plus encore de papas, qui ont la plupart du temps le salaire le plus important du ménage, se risquent à prendre un congé parental d’éducation.

Quelles sont les bonnes raisons de prendre un congé parental d’éducation ?

Malgré tout, le congé parental d’éducation reste une chance unique pour qui peut s’en offrir le luxe. Vous hésitez ? Découvrez les bonnes raisons de craquer !

1| Le congé parental d’éducation permet de se laisser du temps pour organiser sa nouvelle vie

L’arrivée d’un enfant chamboule l’organisation d’un couple. Prendre un congé parental aide chacun à trouver ses marques dans la nouvelle composition de la famille. De quoi se réorganiser en douceur pour faire face aux nouvelles contraintes. Dans le cas où il se déroule sans encombre, ce congé permet de gagner du temps pour construire une nouvelle vie.

2| Le congé parental permet de construire un lien d’attachement solide avec son enfant

Manger, dormir, remplir ses couches… Qui a dit qu’un bébé n’avait pas d’autres attentes ? Pendant sa première année de vie, un enfant a besoin qu’on lui offre la sécurité affective qui contribuera à son développement. En tant que parent, nous devons l’accompagner, le soutenir, le stimuler, apaiser ses angoisses… Et le congé parental d’éducation nous aide dans la création de ce lien parent/enfant. Evidemment, Il est plus facile de le créer lorsqu’on dispose de temps. Que les parents qui ne bénéficient pas de ce congé ne s’inquiètent pas, il est tout à fait possible de bien s’occuper de son enfant sans congé parental. Et heureusement ! Ce congé peut néanmoins rassurer les parents qui ont besoin de temps. Si ce lien d’attachement est stable et sécurisant, l’enfant sera en capacité de gérer plus facilement les situations difficiles durant sa vie.

3| La CAF indemnise le congé parental d’éducation

La CAF verse une aide financière aux parents qui décident de stopper ou réduire leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant de moins de trois ans. Vous pouvez ainsi prétendre à 396 euros par mois en cas de cessation complète.

Si vous décidez de reprendre le travail à mi-temps (ou moins) l’indemnité sera alors de 256 euros par mois contre 147.67 euros pour une durée de travail comprise entre 50 % et 80 %.

4| Être aux premières loges pour voir les progrès de son enfant

Son premier sourire, son premier mot, son premier éclat de rire, ses premiers pas… Le congé parental d’éducation permet aux parents d’assister à toutes les avancées de leur loulou. Comme autant de moments magiques inestimables.

5| On peut interrompre ou modifier le congé parental quand on le souhaite

Vous avez la possibilité d’interrompre ou modifier un congé parental d’éducation. Il suffit d’informer votre employeur de votre intention : transformer votre congé parental en activité à temps partiel ou l’inverse. Le mieux est de lui faire parvenir votre demande par lettre avec accusé de réception, un mois avant la date du changement.

6| Un congé parental réformé pour plus d’égalité entre les sexes

Depuis 2015, le congé parental se nomme « Prépare » (Prestation partagée d’éducation de l’enfant). Il a été réformé de façon à impliquer le père dans ses nouvelles responsabilités. Pour une meilleure équité entre la mère et le père, le temps du congé parental est réparti de la façon suivante :

  • Le premier parent prend un congé parental d’éducation de 2 ans
  • Il est prolongé d’un an supplémentaire si le 2e parent en fait la demande

Dans les faits, les pères en font très rarement la demande, pour des raisons financières.

Et vous ? Avez-vous opté pour le congé parental d’éducation ? Quel bilan dressez-vous ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 10 juillet 2019 dans Questions de parents

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *