Comment aider bébé à s’endormir ? (vidéo)

aider bébé à trouver le sommeil

Chaque soir, c’est la même rengaine. Votre lutin hurle à la mort, dès qu’il aperçoit le marchand de sable. Du coup, à court de ruses, vous sentez la moutarde qui vous monte au nez, et vous multipliez les exercices de yoga pour éviter de le balancer directement par la fenêtre.

Aider bébé à s’endormir en 4 astuces

Quelles astuces pour lui permettre de trouver le sommeil dans l’apaisement ? C’est le sujet de la vidéo du jour !

J’espère que ces quelques bonnes pratiques vous aideront à accompagner bébé dans ce moment délicat du coucher.

Et vous ? Des astuces à partager avec les parents en difficulté pour aider bébé à s’endormir ? Avez-vous connu des crises au moment du coucher ? 

D’autres articles sur le sujet du sommeil ? Lisez le dossier complet. Toutes les vidéos sont ici.

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 29 mai 2015 dans Questions de parents

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


6 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Hamelinna
    le

    Chouette la petite vidéo.
    Hier soir, grosse crise à la maison, c’était la première fois en 2ans que Mademoiselle ne voulait pas aller au lit et hurlait dès qu’on lui parlait d’aller faire dodo.
    Une des premières choses à faire est de se demander « Pourquoi ? ». Bibi donné? Ok. Couche propre ? Ok. Mal quelque part ? Non. Besoin affectif à combler ? Bingo.
    Deuxième chose : verbaliser. On n’y pense pas toujours, mais simplement dire à son enfant qu’on le comprend permet de le décharger d’une grande part d’angoisse dans les crises et d’apaiser les pleurs.
    Exemple concret d’hier soir : « Tu es triste car tu voulais profiter de Papa et Maman. Je comprends. Mais tu sais qu’il est tard et que tu dois aller au lit. Alors on sèche les larmes, on fait un grogrogros câlin, et demain promis, on profitera toute la journée. »
    20 minutes plus tard, la Demoiselle était au lit, apaisée, le chagrin presque oublié.

    Voilà donc ma petite participation et le conseil que je donnerais : parler au tout petit et l’aider à mettre des mots sur ce qu’il ressent.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu fais bien de rajouter ce conseil. Il fait trop souvent partie de ceux qu’on oublie. Et pourtant, il est essentiel !

      Répondre
  2. kevin
    le

    Il est vrai que c’est un sujet essentiel à la bonne vie du couple et pour la santé et l’éveil du bébé.
    La plus part du tout il suffit de le réconforter avec une main sur le ventre.
    Le prendre dans ses bras directement est une grosse erreur car il est en général encore entrain de dormir et cela va le revziller

    Répondre