Pourquoi mon enfant ment ?

enfant-mensonge

Vous avez beau prôner la vérité, vous avez découvert que votre enfant ment ? Il s’agit en fait d’une étape tout à fait normale, n’apparaissant pas avant l’âge de 5 ou 6 ans.

À cette période, l’enfant comprend qu’il peut cacher la vérité ou plutôt l’arranger. Le mensonge reste encore flou dans sa tête, souvent associé à l’erreur et à la peur de se tromper.

C’est plutôt vers l’âge de 7 ans que le mensonge prend réellement forme. L’enfant prend conscience qu’il peut tromper les autres, en inventant des histoires notamment. Il se rend aussi compte de la différence entre le bien et le mal, mais aussi entre l’imaginaire et le réel.

Comment réagir face aux mensonges de mon enfant ?

Alors que vous savez que votre enfant ment, vous n’arrivez pas à lui en parler ? Ne le laissez pas rentrer dans une spirale mensongère. N’hésitez pas à revenir sur des petits ou gros mensonges pour échanger ensemble. Dans tous les cas, s’il parvient à avouer, félicitez toujours votre enfant pour avoir dit la vérité.

Essayez d’être aussi irréprochable que possible par rapport au mensonge. Ne cherchez pas à mentir ou à cacher certaines vérités. Et, selon l’âge de l’enfant, vous pouvez lui donner des exemples concrets sur votre quotidien, en expliquant que la vérité n’est pas toujours facile à avouer.

Tant que le mensonge ne devient pas pathologique, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter. Apprenez plutôt à interpréter la signification de ses mensonges. En mentant, un enfant peut simplement vouloir exprimer un manque d’attention, une certaine solitude ou un véritable état de mal-être. C’est toutes ces causes qui doivent vous alerter en priorité, plus que le mensonge en lui-même. Car si l’enfant sait très bien utiliser le mensonge pour garder son propre jardin secret ou encore pour provoquer ses parents quand des tensions sont là, ce n’est pas le plus important.

4 causes pour expliquer le mensonge chez l’enfant

Différentes causes permettent de comprendre comment le mécanisme du mensonge se met en place progressivement chez l’enfant. Voici différents facteurs, pouvant vous aider à expliquer et à réduire les mensonges de votre enfant.

1 | Votre enfant a peur d’être puni

Quand l’enfant comprend qu’il peut éviter la punition grâce au mensonge, il a instinctivement envie d’essayer. En lui faisant craindre une éventuelle punition, un adulte peut sans le vouloir inciter un enfant à mentir. Et pour éviter la punition, l’enfant use de tous les arguments pour se justifier, comme la célèbre phrase « ce n’est pas moi » ou « ce n’est pas de ma faute », alors qu’il est seul dans la pièce… Essayez d’alléger les punitions pour l’amener à dire plus facilement la vérité.

2 | Une vérité difficile à avouer

Il n’est pas toujours facile de dire les choses en face. Parfois, certaines émotions sont difficiles à partager. Quand la réalité est trop difficile à exprimer pour un enfant, il peut avoir envie de mentir. Ce mensonge doit en fait être interprété comme une solitude face à ses sentiments. Il n’arrive alors pas à trouver de solutions pour les dépasser. Le mensonge devient une sorte de refuge. Ce mal-être peut dans certains cas être grave et il ne doit pas être pris à la légère. Seul le dialogue permettra à votre enfant de se libérer de ces poids. Il s’agit parfois de tabous comme l’argent ou la mort.

3 | Le plaisir de créer

Il faut aussi voir le mensonge comme une forme de liberté d’expression. Pour certains enfants, la possibilité de mentir, c’est un peu comme réaliser une création artistique. Et alors que l’univers féérique et imaginaire est très présent dans l’enfance, les petits ne voient pas un réel problème dans le mensonge. Si votre enfant parvient à raconter de très belles histoires, il doit apprendre doucement à faire la différence entre fiction et réalité.

4 | Le besoin de se valoriser

Votre enfant peut aussi mentir pour une meilleure intégration, avec des copains notamment. Il rentre alors dans un jeu de rôles et réalise ses petits arrangements. S’il convient d’expliquer à l’enfant que vous comprenez pourquoi il fait ça, donnez-lui encore une fois des clefs pour bien différencier la vérité de l’imaginaire. Gardez en tête que ces mensonges permettent de se mettre en avant et d’attirer l’attention sur lui.

Et vous ? Votre enfant ment-il ? En parlez-vous avec lui ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 20 juillet 2020 et mis à jour le 20 juillet 2020 dans Questions de parents, Développement de l'enfant, Education
Avatar

Par Florence

Maman de deux jeunes enfants, Florence est aussi l'auteure d'un livre-témoignage anti-culpabilité "Mère Indigne ! 30 ans et une poussette double". Spécialisée dans la petite enfance, elle jongle avec les mots comme avec les produits de puériculture pour vous proposer des articles précis et des astuces éprouvées ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *