Je recherche

Slow parenting : qu’est-ce que c’est ?

Par Lola - Mis à jour le 13 février 2024
Une mère et sa fille jouent ensemble en pratiquant le Slow parenting.

Dépêche-toi, on va être en retard ! Si cette phrase est votre leitmotiv, c’est parce que vous courrez en permanence après le temps. Les journées sont ponctuées par le travail, l’école, les activités extrascolaires, les courses, la nounou… et les enfants doivent suivre le rythme ! Alors pour ralentir la cadence et prendre davantage de plaisir dans l’éducation de vos enfants, adoptez le slow parenting !

Sommaire

Le slow parenting : l’éloge de la lenteur

Le slow parenting nous vient des États-Unis. Ce mouvement préconise un mode de vie plus lent en ce qui concerne l’éducation des enfants. Le but : intégrer davantage de temps de qualité dans la relation parents-enfants. Prendre son temps dans sa façon d’être parent permet de se recentrer sur l’essentiel et d’être davantage présent et plus à l’écoute de ses enfants.

6 concepts qui incarnent la philosophie du slow parenting

Découvrez les principes du slow parenting afin de ralentir et mieux profiter de votre vie de famille !

1 | Ralentissez le rythme pour se dégager du temps

C’est vrai, ralentir le rythme n’est pas facile. Pour stopper la course contre la montre et tenter l’expérience du slow parenting, prévoyez moins d’activités au quotidien ! Pour cela, faites participer les enfants aux tâches ménagères et réglez le réveil 10 min plus tôt pour commencer la journée sans se presser.

2 | Changez ses habitudes de vie

Passer du temps en famille sans programme particulier est idéal pour renforcer la complicité entre les parents et les enfants. Offrir du temps, de l’écoute et de la disponibilité à ses enfants est profitable pour toute la famille. Même si vous êtes hyperactif, essayez de changer vos habitudes ! Vous aurez ainsi davantage l’occasion de vivre de beaux moments de partage autour d’activités simples.

3 | Laissez les enfants s’ennuyer un peu

Malgré ce que l’on pourrait penser, un peu d’ennui est très bénéfique pour les enfants ! Eh oui, vos bambins n’ont pas besoin d’être sollicités en permanence. Lorsqu’ils trouvent à jouer et s’occuper tout seuls, ils développent créativité, imagination et autonomie.

4 | Limitez les écrans

L’écran est l’ennemi numéro un du slow parenting ! Donc, limitez leur utilisation pour avoir plus de temps de qualité en famille. Quand vous vous retrouvez, coupez la télévision, les consoles et les téléphones. Cela permet que chacun puisse raconter sa journée et manger (vraiment) tous ensemble. Par contre, regarder un bon film en famille avec du popcorn peut être un super moment « slow » !

5 | Trouvez des activités simples à faire en famille

Voici quelques idées d’activités fun à faire pour instaurer des temps de « slow parenting » :

6 | Privilégiez la qualité à la quantité

Privilégiez la qualité du temps de partage à la quantité et surtout, ne culpabilisez pas. Il n’est jamais trop tard pour commencer ! Il n’est pas facile de le pratiquer en permanence. Appliquez-en les principes quand cela vous est possible. Cela peut être par exemple le soir en semaine, le week-end ou pendant les vacances ! Si vous êtes systématiquement en retard le matin, reléguez le slow parenting à un moment plus propice.

FAQ : Les questions les plus fréquemment posées sur le slow parenting

Nous répondons ci-dessous aux deux questions les plus posées par les parents sur le slow parenting.

Quelle est la définition du « slow parenting » ?

Le slow parenting c’est tout simplement vivre sa vie de famille plus lentement en étant davantage à l’écoute du rythme de ses enfants. Ce modèle éducatif ne valorise pas la performance, mais mise au contraire sur la bienveillance.

Comment appliquer le slow parenting à la maison ?

Pour appliquer ce concept à la maison, vous pouvez par exemple :

  • Ralentir le rythme afin de vous libérer du temps
  • Limiter les écrans
  • Laisser vos enfants s’ennuyer un peu
  • Faire des activités simples et conviviales
  • Ne pas toujours avoir un planning à respecter
Partagez l'article
Un utilisateur navigue sur le profil Facebook de 'Je suis papa' avec son téléphone mobile

Les meilleurs comparatifs

Voir tous les comparatifs

Vos tests de produits préférés