Je recherche

Comment savoir si on est prêt à devenir parent ?

Par Magali - Mis à jour le 19 février 2024
Un couple lit des livres sur la maternité car ils vont devenir parents

Le désir d’enfant est un cheminement parfois long. Même si cela semble être la chose la plus naturelle qui soit, la parentalité n’est pas forcément innée. L’envie d’être père ou mère l’est encore moins. Et même si l’envie est bien là, est-ce suffisant pour assumer ce rôle qui chamboule une existence ? Comment savoir si on est prêt à devenir parent ?

Sommaire

5 questions à se poser pour savoir si on est prêt à devenir parent

Désir conscient ou inconscient, l’envie de devenir parent est déjà le commencement d’une grande aventure. Avant de se lancer, mieux vaut être sûr de soi. Voici des pistes de réflexion essentielles avant de faire le grand saut.

1 | Où en êtes-vous de vos amours ?

Si on part du postulat que vous souhaitez être 2 pour élever votre futur enfant, votre statut de célibataire n’est pas en accord avec un éventuel projet bébé. En revanche, si vous êtes en couple depuis quelque temps, la question de la parentalité peut se poser sérieusement.

Ce qui ne veut pas dire qu’un jeune couple n’est pas prêt à devenir parent ! La longévité n’est pas la seule preuve de stabilité d’un couple. Si vous voyez votre partenaire comme le futur père ou la future mère de vos enfants, il est peut-être temps d’aborder le sujet avec votre moitié.

2 | L’envie de devenir parent est-elle partagée ?

Même si le tempo entre les hommes et les femmes est généralement différent, il est nécessaire que le désir d’enfant soit partagé. Si la discussion est ouverte au sein du couple, c’est que l’idée fait son bonhomme de chemin dans l’esprit de chacun.

Même si la réponse n’est pas tranchée, il y a fort à parier que cette envie de bébé se concrétise tôt ou tard. Il faut toujours un peu de temps pour s’accorder lorsqu’il s’agit d’un sujet aussi sérieux. En revanche, si lorsque vous abordez la discussion, votre partenaire se ferme, c’est qu’il a probablement besoin de temps. Retrouvez nos 5 conseils pour savoir quoi faire lorsqu’un des deux conjoints ne veut pas d’enfant.

3 | Pouvez-vous compter sur une certaine stabilité professionnelle et financière ?

On est bien d’accord, on ne doit pas renoncer à faire un bébé parce que les fins de mois sont difficiles. Mais on ne va pas se leurrer, élever un enfant coûte de l’argent. Il est donc un minimum nécessaire d’anticiper ce point. Si vos situations professionnelles respectives sont stables, alors vous pouvez foncer !

Si au contraire, vous êtes dans l’incertitude, ou qu’une grossesse pourrait vous coûter l’obtention d’un emploi stable dans un futur proche, les conditions ne sont peut-être pas encore réunies pour accueillir un bébé dans les meilleures dispositions.

4 | Êtes-vous tous 2 suffisamment matures ?

Avoir un enfant implique une grande responsabilité. Devenir père ou mère, c’est faire passer les besoins d’un petit être avant les siens. Mais aussi ajuster son emploi du temps, renoncer à des sorties, mettre certaines ambitions de côté…

Si vous faites partie de ceux qui animent le dance-floor jusqu’au bout de nuit, ou qui sont de sortie entre potes tous les soirs, l’arrivée d’un enfant risque d’être rude à gérer. Sans renoncer à sa vie sociale, il faut avoir conscience que pour devenir parents, il faut être prêt à voir sa vie changer.

5 | Est-ce que vous vous posez plein de questions sur le fait de devenir jeunes parents ?

Est-ce que je saurai changer les couches ? Comment gérer les caprices d’un enfant ? Est-ce que je pourrai résister au manque de sommeil ? Est-ce j’aurai suffisamment de patience ? Si vous vous posez déjà toutes ces questions, c’est que le processus pour devenir parents est déjà bien amorcé dans votre esprit. En fait, vous êtes même déjà prêt !

Au-delà de toutes les considérations matérielles, ce sont bien toutes ces inquiétudes qui font qu’un homme et une femme, deviennent peu à peu un père et une mère attentifs aux besoins de leur tout-petit.

Désir réfléchi ou décision prise sur un coup de tête, se dire prêt à accueillir un enfant représente un grand saut dans l’inconnu. Au final, que vous soyez réellement prêt ou pas, c’est bébé qui décide quand il pointe le bout de son nez. Alors, le meilleur conseil est de suivre son instinct et de se faire confiance.

Partagez l'article

Les meilleurs comparatifs

Voir tous les comparatifs

Vos tests de produits préférés