Comment réussir à sevrer bébé ?

sevrer-bebe

L’allaitement est bénéfique pour bébé. Mais, que l’on allaite quelques mois ou plusieurs années, il arrive toujours un moment où la pratique de l’allaitement doit s’arrêter. Quelle que soit la situation, le sevrage doit se faire en douceur. Alors, comment s’y prendre pour arrêter l’allaitement au sein ? Voici 8 astuces pour sevrer bébé.

Quand sevrer bébé ?

Stopper l’allaitement doit être avant tout une décision personnelle. Ne vous laissez pas influencer par les avis extérieurs. Vous pouvez allaiter aussi longtemps que vous le voulez. D’ailleurs, il est souvent plus facile de sevrer un enfant de neuf mois qu’un bébé de deux mois. Il n’y a pas d’âge défini pour arrêter l’allaitement.

Sevrer bébé pour aborder l’étape de la diversification ou stopper l’allaitement exclusif à l’approche de la reprise du travail, c’est à vous de choisir. Vous devez surtout vous sentir prête physiquement et psychologiquement. Si vous souhaitez stopper l’allaitement suffisamment tôt, ne culpabilisez pas non plus. Enfin, sachez que le sevrage ne s’effectue pas du jour au lendemain. Une quinzaine de jours sont nécessaires pour vivre cette étape le plus sereinement possible.

8 astuces pour sevrer bébé

Sevrer bébé est toujours une étape qui inquiète les jeunes mamans. Pour éviter de vivre ce moment comme une séparation ou un déchirement, voici quelques astuces à suivre.

1 | Place à la douceur

Pour sevrer bébé, la douceur est le maître mot. Cela ne sert à rien de précipiter les choses. Pour commencer, l’idéal est de remplacer une tétée par un biberon, tous les deux à trois jours. Le but est que bébé s’habitue et que la production de lait diminue petit à petit. La tétée du matin sera à supprimer en tout dernier.

2 | Continuez à donner du lait maternel

Dans les tout premiers biberons de lait artificiel, ajoutez votre lait que vous aurez tiré au préalable. Cela permettra à bébé de mieux apprécier son repas puisqu’il reconnaîtra le goût du lait maternel. De plus, la fin de l’allaitement ne signifie pas pour autant que vos seins vont stopper net la production de lait. Une bonne raison pour en tirer un peu. Mais attention de ne pas trop en exprimer. Le but n’est pas de continuer à produire du lait.

3 | Donnez le biberon dans le calme

Évitez de donner les premiers biberons de bébé dans le stress et l’agitation. Si vous avez d’autres enfants, attendez qu’ils partent à l’école pour procéder. Privilégiez les périodes de calme à la maison. Vous pouvez également faire participer le papa. Cela permettra à bébé de ne pas sentir l’odeur de votre lait maternel.

4 | Ne forcez pas les choses

Si bébé refuse de prendre la tétine, ne le forcez pas. Après tout, c’est quelque chose de tout nouveau pour lui. Renouvelez la tentative un peu plus tard.

5 | Adoptez une posture différente de celle pratiquée durant l’allaitement

Si vous adoptez la même position, bébé s’attendra sûrement à prendre le sein. Le but est qu’il comprenne qu’il se passe quelque chose de nouveau.

6 | Rassurez votre bébé

C’est une toute nouvelle expérience pour bébé. Il aura donc besoin d’être rassuré et encouragé. Parlez-lui et félicitez-le. Le sevrage est une étape importante.

7 | Prenez soin de vous

Sevrer bébé, c’est aussi avoir des montées de lait désagréables. Pour soulager vos seins, vous pouvez poser des produits froids sur votre poitrine. Pour soulager l’engorgement, vous pouvez placer des feuilles de chou fraîches dans votre soutien-gorge pendant quelques minutes. Cette astuce de grand-mère est très efficace. Vous pouvez également masser vos seins sous la douche, tout en évitant de trop stimuler les mamelons.

8 | Surveillez les selles

Avec le biberon, les selles de bébé deviennent moins fréquentes et moins liquides. Surveillez-les bien.

Et vous, comment avez-vous géré le sevrage de bébé ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

Article posté le 7 juillet 2022 et mis à jour le 22 juillet 2022 dans Questions de parents, Alimentation, Allaitement et biberon

Par Priscilla

Maman de deux petits garçons, Priscilla n’a pas hésité longtemps à abandonner sa “vie d’avant” pour pouvoir se consacrer davantage à ses deux petits bouts. Discrète et empathique, elle rédige des articles clairs et pleins de bienveillance, destinés aux jeunes parents. Objectif : les aider dans leur quotidien (parfois chaotique, il faut bien le reconnaître) à travers des astuces, des conseils, et du vécu (beaucoup de vécu), en toute simplicité ! Passionnée de voyages, de bons petits plats et de plaisirs simples de la vie, elle aime se ressourcer auprès de sa famille. Sa devise :  apprécier ce que l’on a en attendant d’avoir ce que l’on veut !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En appuyant sur le bouton « Laisser un commentaire », vous consentez à ce que votre nom et les informations que vous inscrivez dans le champ « commentaire » soient publiées sur le site Je Suis Papa. Votre e-mail ne sera pas publié, il sera uniquement communiqué aux services concernés et habilités par SUPERFULL afin vous recontacter en cas de message litigieux. Cette donnée sera supprimée dès que nos services auront validé votre message.
Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données, retirer votre consentement au traitement de vos données à tout moment, vous opposer au traitement de vos données et vous disposez d’un droit à la portabilité de vos données.
Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.
Vous pouvez exercer l’ensemble de vos droits à l’aide du lien suivant Gestion des droits ou en écrivant à adresse [email protected].
Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.