Ciel, je suis enceinte !

24 Mar 2015

Ciel, je suis enceinte

N’allez pas vous méprendre. Je ne suis pas enceinte. Super maman non plus. Et si vous êtes déçus, commencez par relire ce billet.

Pour tout vous dire, c’est en jetant un œil aux milliers de photos retraçant la jeune mais lumineuse carrière de Mychoup’, que je me suis replongé dans ce moment magique qu’est celui de la grossesse.

De la découverte du fameux « positif » à l’annonce aux parents en passant par les premières angoisses, la grossesse constitue un instant unique, que chacun vit à sa façon.

Elles sont enceintes, 11 histoires de grossesse

Pour revivre un bout de cette parenthèse enchantée par procuration, j’ai choisi de donner la parole à 11 mamans 11 blogueuses venues ici partager l’histoire de leur grossesse.

Carole

« Nous étions partis pour deux semaines dans les Caraïbes, première semaine en croisière et deuxième à l’hôtel en Martinique. Pour diverses raisons, je venais d’arrêter la pilule que je prenais depuis presque 20 ans. Un soir sur le bateau dans notre minuscule cabine, il y a eu des « on fait un bébé là tout de suite » en rigolant parce qu’aucun de nous n’y croyait. J’avais dans une autre vie tenté d’avoir un enfant avec des traitements et ça n’avait rien donné. Je n’imaginais pas tomber enceinte comme ça aussi facilement à 37 ans. Comment dire ? Le matin, je me suis réveillée différente avec l’idée que la blague s’était concrétisée. La semaine suivante en Martinique, le sentiment d’être enceinte s’est renforcé à un point… une sensation indescriptible. J’ai attendu d’être à Paris pour faire le test et il était positif. Je me souviens de mon sourire parce que je le savais déjà et que j’avais convaincu le futur papa, qui n’a du coup pas été plus surpris que ça. Il a souri aussi. Nous allions être parents ! J’allais enfin être mère alors que je n’y croyais plus, je m’étais presque résignée à passer ma vie sans enfant. Je suis montée sur un petit nuage et j’ai surmonté tous les événements difficiles qui sont survenus juste après, notamment la mort de ma mère alors que j’étais enceinte d’un mois à peine. Et, je ne suis toujours pas redescendue de mon nuage ! »

Retrouvez Carole sur son blog : www.nipette.com

Clémence

« J’ai rarement vécu dans ma vie de femme de journées aussi chargées en émotions que ceux où j’ai découvert que j’étais enceinte.

Mon ainée : il a fallu plusieurs tests pour que je réalise ou presque ce qui était en train de se produire. J’ai acheté une sucette que j’ai glissé dans une pochette cadeau : pas original mais ce jour-là j’étais peu cohérente et dépassée, incapable de la moindre créativité. Incapable de penser.

Pour ma deuxième petite fille : même exaltation, même nombres de tests. Mais cette fois j’ai pris mon mal en patience, attendue que l’aînée rentre avec son papa : je l’ai prise à part, je lui ai dit que j’avais un cadeau pour elle, qu’elle allait être grande sœur, elle a sauté de joie, je lui ai demandé de l’annoncer  à son papa et c’est derrière un rideau de larmes et d’émotions que je l’ai vu annoncer fièrement : « on va avoir un bébé ».

Ce creux au ventre si particulier que j’ai ressenti ces jours-là, cet ascenseur émotionnel de peurs, de joie, de doutes, de questions et d’euphorie ; chaque sensation reste gravée en moi.  C’est à chaque fois une grande fierté pour moi de me dire que j’étais en train de fabriquer « un petit bout d’humain ». Plus rien ne sera plus jamais pareil : je suis devenue maman : deux fois. »

Retrouvez Clémence sur son blog : www.dansmabulleblog.fr

Carole

« Ce jour-là, ça fait 11 mois et 3 jours que j’ai arrêté la pilouze. Ce jour-là, c’est le dernier jour de mon cycle avec le petit cachet qui aide à faire des bébés. Ce jour-là nous avons rendez-vous à 11h30 avec la dame pour envisager de faire des piks-piks pour nous aider à avoir un bébé. Ce matin-là, l’homme est parti au travail et je tente un énième bâtonnet pipi « au cas où » ! 3 minutes plus tard, je manque de m’évanouir en voyant une pâle ligne rose. Tremblante, je file au labo sans rien dire à l’homme. Paniquée, je regarde 15 fois ce bâtonnet en attendant le verdict. OMG : je suis enceinte ! On a réussi ! Je tente de me calmer pour faire la surprise à mon homme. Je le rejoins pour ce fameux rendez-vous. Dans la voiture je lui tends une Nième « facture ». Il ne se doute de rien, et la surprise est immense ! Il est tout émotionné et nous nous serrons fort dans les bras, sur le parking du centre PMA. Nous avons réussi, nous avons réussi ! »

Retrouvez Carole sur son blog : http://laviedeselky.fr

Mél

« Pour annoncer ma première grossesse à mes parents – vu que c’était le premier petit-enfant de leur côté – j’ai cherché une annonce originale, et j’ai donc acheté des petits chaussons de bébé que j’ai offert à mon père pour son anniversaire. Lui a mis plus de temps que ma mère à comprendre. Et ils étaient ravis !

Pour numéro 2, j’ai commencé à avoir un ventre de femme enceinte de 3 mois dès la première semaine, non  je ne blague pas, c’était trop tôt techniquement pour faire le test que déjà je ne fermais plus mes pantalons. Le test était donc sans surprise, ni pour moi ni pour l’homme, et ma mère a juste eu à me regarder pour comprendre. L’annonce de numéro 2 s’est faite naturellement, sans qu’on ait besoin d’en faire tout un mystère, vu que mon ventre parlait à notre place.

Pour numéro 3, nous avons attendu un peu pour l’annoncer aux enfants, mais pas trop non plus. Nous voulions qu’ils l’annoncent aux grands-parents. Tu parles Charles, demande à un enfant de faire ton annonce à ta place et c’est le bide assuré. Du coup, on l’a annoncé nous même sans « fioritures » vu que les enfants sont restés muets, on n’avait pas prévu de plan B et tout le monde était ravi pour nous ! »

Retrouvez Mél sur son blog : http://dequoijememel.wordpress.com

Bérangère

« Cela faisait près de 3 ans que j’essayais de tomber enceinte de mon premier enfant. Après de nombreux examens, nous partions sur une FIV. La veille du RDV, je fais un test de grossesse… positif ! Le soir, je devais aller chercher mon mari au travail pour aller faire des courses. Au lieu de ça, je lui fais la surprise de l’emmener au restaurant et lui offre le test. Quand il a vu le paquet, il s’est dit « mais pourquoi est-ce qu’elle m’offre un stylo ? ». Puis il a compris ! Le restaurant s’appelait « Le café de l’espérance », un nom tout indiqué pour notre histoire.

Je suis retombée enceinte 3 mois après mon premier accouchement. Pour nous, cela relevait du miracle vu le parcours du combattant vécu pour le premier enfant. J’avais fait un test urinaire négatif deux semaines auparavant mais, me plaignant de douleurs et de fatigue, ma gynéco m’avait prescrit une prise de sang. Là, le résultat positif précisait une grossesse de 4 semaines. Impossible, ai-je répondu ! J’ai fait un test négatif il y a deux semaines. Du coup, l’infirmière me demande : « y-a-t-il des jumeaux dans votre famille et celle de votre mari ? » Et oui : beaucoup de jumeaux dans les deux familles … « Ah dans ce cas, vous êtes sûrement enceinte de jumeaux car cela double le taux d’hormones. » Quand j’ai annoncé cela à mon mari, il était en panique. Passer de un à trois enfants en un an, c’était angoissant. Enfin pour lui pas pour moi ! Il a été soulagé 10 jours après lors de la première échographie car je n’attendais qu’un bébé. Nous avons aujourd’hui un fils de 3 ans et une fille de 2 ans. »

Retrouvez Bérangère sur son blog : www.dressmeandmykids.com

Gwen

« Je me souviens de l’excitation qui nous avait envahis alors que j’avais à peine 2 jours de retard. J’avais la sensation au fond de moi que je devais faire ce test de grossesse cette fois. Je me souviens de l’impatience du futur papa qui travaillait ce jour-là et qui n’attendait qu’une chose : que je me réveille. Et moi, excitée de lui annoncer enfin cette explosion de bonheur au creux de mon ventre. Aucune angoisse, aucune peur, juste très nettement de l’excitation comme un gosse devant un nouveau vélo, sourire béat et à peine si nous ne sautions pas, littéralement, sur place. Et de l’impatience de pouvoir l’annoncer à nos parents. »

Retrouvez Gwen sur www.elinais.com

Jennifer

« L’annonce de dernière ma grossesse, je m’en rappelle comme si c’était hier. J’avais fait un premier test qui n’avait pas été concluant. Après de nombreux mois d’attente pour mon premier, j’appréhendais de suivre le même chemin pour ce petit deuxième. Je voulais tomber enceinte ce mois-là pour pouvoir l’annoncer le lendemain à ma maman lors de la fête des mamies.

Le lendemain, j’ai donc refait un test qui cette fois-ci était positif. J’étais vraiment contente, je suis vite descendue voir mon mari pour lui montrer le test discrètement, car ma maman venait d’arriver. Puis je suis allée chercher mon petit cadeau pour elle dans le tiroir et je le lui ai offert. Quand elle l’a ouvert, elle a découvert un bijou qui disait « un nouveau bonheur… Future mamie ».

C’était juste magique de redécouvrir les étoiles dans ses yeux, et ce sourire à l’annonce d’un nouveau petit bout de chou dans la famille. C’est le plus beau cadeau que je pouvais lui faire pour la fête des mamies. »

Retrouvez Jennifer sur son blog : http://www.mums-but-twins.fr

Sophie

« Avant d’être enceinte, j’avais mille fois réfléchi à la façon dont je l’annoncerai ! Notamment au principal intéressé : le Papa. Sauf que, impatiente, je n’ai pas pu résister. 6h30, test positif, j’ai filé directement dans la chambre afin de réveiller mon cher et tendre pour lui annoncer la bonne nouvelle par « Chéri, réveille-toi, j’ai fait un test, c’est bon ! » Annonce plus foireuse, tu ne peux pas.

Pour mes parents, je n’ai pas eu l’occasion de leur annoncer, car la première chose qu’ils m’ont dite en me voyant, c’est : « toi, tu es enceinte » (il faut dire que j’avais une de ces bananes). Pour mon patron, j’ai voulu attendre les 3 mois, mais à 2 mois de grossesse, j’ai manqué de vomir sur ses belles chaussures toutes neuves, donc pour me justifier je lui ai répondu que ce n’était pas de ma faute. Au final, un fiasco sur toute la ligne. J’espère que pour bébé n°2, je saurai gérer mon impatience et préparer des annonces dignes de ce nom. »

Retrouvez Sophie sur son blog : http://chroniquesdunemamanencdi.wordpress.com

Lauréa

« Pour la première grossesse, on avait gentiment écouté les médecins qui avaient dit que je tomberai enceinte après 1 an d’arrêt de pilule au minimum. J’ai donc arrêté assez tôt. Elle est arrivée 3 mois après, la grosse surprise en mode « tadaaaaaaaaaaa » ! Mais rien d’exceptionnel : un pipi avec l’homme et c’était réglé. On était content, on ne s’attendait pas du tout à ce qui allait venir, mais nous n’étions pas inquiets, tellement pas que la grossesse s’est déroulée à la cool. Rien ne pressait, même pas le prénom qu’on a choisi à cinq minutes de l’accouchement. . Ça a été vraiment no stress des premières secondes à l’accouchement.

Pour cette deuxième grossesse, ça a été tout autre chose. On l’attendait depuis déjà quelques temps  mais ça n’arrivait pas. A chaque symptôme, je faisais un test et une déception s’ensuivait. Et puis un matin, alors que rien n’y présageait, j’ai fait un test comme ça, comme une « envie ». Positif ! J’ai appelé l’homme tout de suite pour qu’il achète un autre test, un « vrai » car pour moi ce n’était vraiment pas possible que je sois enceinte, je n’avais aucun symptôme et j’étais quand même la mieux placé pour le savoir. Et puis le lendemain, hop à nouveau positif ! Je n’y croyais toujours pas. A défaut de symptômes, j’en ai quand même refait un, deux semaines plus tard, histoire d’être certaine que c’était bon, et en effet on repartait pour un tour. »

Retrouvez Lauréa sur son blog : http://lesideesdelaurea.com

Maud

« Suite à plusieurs symptômes de grossesse, j’ai fait un test sanguin. Le soir même, mon compagnon et moi avions la lettre en main, on l’a ouvert ensemble et, peu surprise, j’y ai appris que j’étais bien enceinte ! Ce ne fut pas une explosion de joie car au fond de moi je le savais déjà mais bien sur j’étais sur mon petit nuage, on était hyper contents ! On s’est enlacés. Je me souviens du sourire partagé de mon homme, entre hyper happy et hyper stressé car je suis tombée enceinte très vite, à notre grande surprise. On a fêté cela en amoureux le soir même avec chacun le sourire aux lèvres tout le long du repas. »

Retrouvez Maud sur son blog : www.mamanmaudtesteuse.wordpress.com

Céline

Août, une envie d’agrandir la famille avec chéri, de mettre un trait d’union à notre famille recomposée. Nous nous lançons alors dans une nouvelle aventure. La vie nous met la pression, nous fait des petites grimaces. Ben, nous elle nous a carrément mis dos au mur ! Septembre, nouvel emploi pas prévu, mais motivé malgré mon envie de bébé, pour moi je n’avais aucun frein. C’est donc ensemble que nous avons pris la décision de continuer notre projet.  Février, quelques incertitudes, des idées noires me traversent la tête, toujours rien, peut être un signe du destin. Et pourtant quelques semaines plus tard, des doutes, je sais, j’ai une forte intuition, je ne peux pas attendre, c’est donc entre deux rendez-vous que je vais faire le test, celui qui fera changer nos vies, ou pas. Pour le coup, mes doutes ont été validés avec beaucoup d’émotions, un mélange de stress et d’amour. C’est donc une nouvelle aventure en demi-teinte (nouveau travail, grossesse) que nous allons commencer ensemble. Mais je suis plus qu’amour pour accueillir mon bébé dans notre famille.

Retrouvez Céline sur son blog : http://maptitetribu.fr

Et vous ? Quels souvenirs gardez-vous de votre grossesse ?

D’autres articles ?

Photo Credit: elizabethdonoghue

16 réponses to “Ciel, je suis enceinte !”

  1. Milie 24 mars 2015 at 13 h 42 min #

    Super !

  2. Mamally 24 mars 2015 at 14 h 12 min #

    Pour mon deuxième, l’annonce au papa ne s’est pas faite, c’est plutôt lui qui m’a annoncé que j’étais enceinte, il l’a su avant moi, en revanche niveau famille ca n’a pas été top et j’ai perdu tout le monde. J’avais préparé une annonce pleine de surprise et tout ca, et une amie de ma soeur n’a pas su tenir sa langue résultat ma soeur l’a su, s’est sentie trahit et l’a donc dit a tout le monde par vengeance … Je l’ai très mal vécu, et puis finalement je me suis dit que c’était pas moi qui perdait quoique ce soit, c’était eux. Nous, nos enfants, notre bébé, on l’aura, on vivra chaque instant de bonheur, eux non. En revanche après ça on a eu quasi constamment des remarques sur le fait qu’on gâchait notre vie avec un deuxieme, que c’était une erreur, que les enfants ça gâchaient la vie … On a eu l’impression qu’on essayait de nous gâcher la grossesse, ce que l’on vivait .. Alors on s’est éloigné, on a plus écouté Après tout c’est nous qui allons assumer notre deuxième enfant, on a jamais demandé la charité et nous avons toujours tout donné a notre première , alors ce que peuvent penser les autres, les avis des gens on en a rien a faire.

    • Olivier 24 mars 2015 at 15 h 28 min #

      Ce qu’en pensent les autres, c’est toujours intéressant, mais c’est pas l’essentiel ! Félicitations pour ce deuxième 🙂

  3. céline 24 mars 2015 at 14 h 21 min #

    Hoooo j adore ces ptits moments de bonheur de surprise 🙂

    • Olivier 24 mars 2015 at 15 h 28 min #

      Il s’envolent si vite qu’il vaut mieux en profiter ! Mais ça fait de beaux souvenirs…

  4. Carole Nipette 24 mars 2015 at 15 h 41 min #

    Toutes les histoires sont différentes, comme les enfants finalement 🙂

    • Olivier 24 mars 2015 at 16 h 43 min #

      Exactement, c’est ce que j’aime dans les tranches de vie. Elles montrent la richesse et la diversité de nos histoires.

  5. Karine MamanCherry 24 mars 2015 at 15 h 49 min #

    Superbes récits !
    Ici pour Crapaud c’est comme Sophie, je ne tenais plus, j’ai fait le test, je suis allée voir Papa J toute contente et il a juste dit « ok » avant de se rendormir …
    Par contre pour MiniJ je lui ai envoyé la photo du test positif et il m’a répondu « ça veut dire quoi ? » ^^
    N’empêche, il s’investit beaucoup plus dans cette seconde grossesse, pour mon plus grand bonheur !

  6. 01Claire 24 mars 2015 at 22 h 54 min #

    Bon alors pour faire court, futur papa et futur maman attendaient désespérément que l’oeuf tienne…après une FIV et des tests de grossesse tous négatifs, futur maman se disait bien fatiguée envie de vomir tout le temps, merde une gastro, visite chez le toubib prise de sang, le soir n’y tenant plus avec super titine (alias 106 peugeot!) on est allé voir les résultats directement au labo…enceinte et ben les bras nous en sont tombés suis ENCEINTE… oh là molo -pas d’excitation faut que çà tienne- et là pendant 6 mois dès que mal de ventre ou flatulence direction WC pas de saignement çà tient-parano (euh, si!)- alitée les 2 derniers mois, grrrr emmerde sec (ouf 8, presque demi), le soir de la césarienne j’en revenais pas que j’ai un bb dans mon ventre sans jamais le sentir bougé, merci mon utérus de mède

    • Olivier 25 mars 2015 at 11 h 15 min #

      Entre bonheur intense et angoisse (que bébé tienne le coup pendant 9 mois), ça me rappelle des souvenirs, ça !

  7. Aurelie4483 30 mars 2015 at 2 h 20 min #

    Waouhh que de beaux témoignages !
    Que de moments de bonheur… j’aime !!!

  8. Clairou la plote 31 mars 2015 at 7 h 40 min #

    Bon alors maintenant que je peux m exprimer c est parti!! Lol
    J’ en ai marre des témoignages toujours rose bonbon!!
    Pour moi c était les 9 mois les plus longs de l’univers….
    J’étais en pleurs à l’annonce, une fois bien intégré ok c est parti soyons foufou!!!
    Mon odorat déjà très développé s’est intensifié… Impossible de bosser dans la même pièce qu’un collègue malodorant qui te donne envie de vomir….
    Après 6 mois le pire est à venir… Le papa qui rentre du boulot, toi qui a passé la journée avec une boule de flipper de le ventre, tu t’échoues sur le canapé et papa vient jouer avec le ballon parceque c est tellement drôle quand elle répond en mettant un coup de pied….
    Oui ok c est drôle les 2 premiers jours pendant 5 min mais après….
    Ma position ventrale au placard pour dormir… Je dors mal dans les autres sens….
    Impossible de faire mes courses toute seule et de les monter sur les 3 étages sans déclencher des contractions…
    La courtoisie des gens nombrilistes qui te rentrent dedans au mondial de l auto!! ( bon ok j avais qu’à pas y aller mais ailleurs aussi c est pareil….)
    La fatigue du matin quand la boule de flipper fait la fiesta de 23h à 1h!!!
    Les compliments sincères des gens que t as juste envie de baffer parceque t es fatiguée, tu te sens énorme et moche…. Mode balainou échoué sur un plage canapé…

    Le bonheur à l’état pur oui…. Mais une fois « vide » c est libéréeeeeeeeeeeee, délivréeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!

    • Olivier 31 mars 2015 at 9 h 01 min #

      Ah bah voilà, c’est une autre façon (tout aussi réaliste) de voir cette période unique 😉

  9. Naissance de bébé 14 mai 2015 at 6 h 53 min #

    Très intéressant et des passages m’ont vraiment fait marrer et touché. Ça me rappelle pour nous 🙂

Trackbacks and Pingbacks

  1. Inst'happy week 37 : le soleil arrive ! - 29 mars 2015

    […] à lire chez l’adorable Oliver pour retrouver les annonces de grossesse de 11 blogueuses : Ciel, je suis enceinte ! (quand je pense que cet homme m’a rejetée ! pffffff)(enfin pas moi hein, mon […]

Envoyez une réponse