Mon enfant mange ses crottes de nez, le grand test

les crottes de nez, c'est bon pour la santé

Si vous lisez ce blog, c’est d’abord parce qu’on y aborde des sujets pointus, au cœur de vos préoccupations de parents en perdition. Dès lors, vous comprenez pourquoi j’ai décidé de vous parler de crottes de nez.

Et oui ! Aussi princesse soit-elle, Mychoup’ n’est pas différente des autres enfants. Et comme la plupart de ses congénères, elle mange parfois son mucus nasal avec gourmandise, sans aucune gêne.

Elle met son doigt dans son pif avec une légèreté déconcertante, en public comme en privé. En retire avec style un ou plusieurs loulous, de couleurs et de textures variables. Et les déguste à n’importe quelle heure de la journée, comme on s’enfilerait un carré de chocolat.

Si cette coutume infantile puise visiblement son origine dans la nuit des temps, elle ne cesse de m’interpeller. Mais d’où vient ce gout prononcé des enfants pour les crottes de nez ? Que recèlent-elles d’aussi addictif pour que nos têtes blondes refusent de renoncer à ce plaisir coupable ? Et surtout, est-ce que c’est bon ?

crotte de nez

A propos de crottes de nez – Sixt

Vous le savez, j’aime les défis. Et ma nouvell condition de père en apprentissage me donne souvent l’occasion d’en relever d’aussi farfelus que périlleux. Alors quand, au détour d’une conversation sur la page Facebook de Je suis papa, une lectrice m’invite avec malice à tester la dégustation de crottes de nez (n’est-ce pas Audrey B.), je ne peux pas battre en retraite !

Ouais je sais, je suis un guedin. Mais après tout, si les participants de Koh-Lanta sont capables de manger des vers à soie, je devrais survivre à la dégustation d’un échantillon de mon mucus nasal.

J’ai testé pour vous : les crottes de nez

18h30, l’heure parfaite. Celle à laquelle mon estomac commence à gazouiller.

Au bout de mon doigt, une crotte de nez. Fière, elle bouge encore comme un bigorneau tout juste retiré de son rocher. Extirpée de ma narine droite, elle brille de fraicheur, comme après une journée de dur labeur.

Allez, je ferme les yeux, je me crispe, « 1, 2, 6, 3 », comme dirait Mychoup’, et hop dans la bouche.

Premier constat : d’aspect ragoutant, cet extrait de mes muqueuses nasales manque clairement de saveur. C’est fade bien que salé, un brin gélatineux, un peu collant. Je le laisse fondre sous mon palais et finit par l’avaler. Bof !

Finalement, la crotte de nez, c’est le goût de l’enfance. Celui de ses moments où, un brin honteux, vous vous cachiez dans un coin de la cour de récré pour en avaler une petite. Jusqu’au jour où, las des moqueries, vous finissiez par rompre avec ce plaisir solitaire.

Reste une question. Si ce test s’est correctement déroulé, il n’a pas permis de découvrir l’origine de la frénésie qui emporte la plupart de nos marmots, dès qu’ils plantent leur index dans le nez. Du coup, je décide de prolonger mon enquête.

Les crottes de nez, c’est bon pour la santé

Ben oui, aussi incroyable que cela puisse paraitre, manger ses crottes de nez serait bon pour la santé. Un chercheur s’est d’ailleurs penché sur le sujet très récemment. Pour Scott Napper de l’université Ouest canadien, avaler son mucus nasal permettrait à notre organisme de fabriquer des anticorps.

En filtrant et en évacuant les microbes qui pénètrent notre nez, les sécrétions, une fois avalées, agiraient comme un vaccin pour nous protéger d’une éventuelle infection bactérienne.

De lecture en lecture, je finis même par découvrir -sans pouvoir néanmoins vérifier l’information- qu’il y a encore une trentaine d’années, l’Institut Pasteur aurait prélevé les crottes de nez d’enfants malades pour en faire des auto-vaccins.

Pourquoi nos enfants mangent-ils leurs crottes de nez ?

Aussi bénéfiques les crottes de nez soient-elles, on ne me fera pas croire que nos enfants les mangent par souci pour leur santé.

Principale hypothèse : la curiosité. Après de longues minutes passés à extraire ce truc qui lui encombre le pif, votre enfant n’a qu’une envie : goûter sa trouvaille, comme pour mieux découvrir les secrets de son corps. Un plaisir rendu d’autant plus irrésistible qu’il est interdit par nos règles de bienséance et l’autorité parentale.

Avec l’âge, les crottes de nez continuent à affluer dans nos nez d’adultes. Des sécrétions nasales qu’il faut bien caser quelque part. C’est probablement la raison pour laquelle, quelques conducteurs, se croyant protégés par les vitres teintés de leur voiture, se laissent parfois encore aller au plaisir d’une petite dégustation discrète, le temps que le feu passe au vert. Qui aurait cru que cette pratique douteuse se révélerait en réalité un excellent réflexe de santé ?

Et vous ? Mangiez-vous vos crottes de nez lorsque vous étiez enfant ? Pourquoi avez-vous arrêté ? Et vos enfants, mangent-ils leurs crottes de nez ? Leur interdisez-vous ?

D’autres articles ?

Photo Credit: Monroe’s Dragonfly

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 1 octobre 2013 dans Archives

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


53 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Thomas
      le

      Excellent! merci pour ce bon moment de rigolade. Plus sérieusement j’ai trouvé cette semaine un super petit livre qui a l’air de marcher avec mes garçons. On a beaucoup rit tout les trois et même mon plus grand qui fait le malin a été très attentif. C’est l’histoire d’une petite sorcière qui commence à manger ses loulous de nez mais de toute évidence c’est très dangereux pour les sorciers car ils peuvent perde leur pouvoir… Bref à la fin de l’histoire un grand maître sort un crapaud de la bouche de la petite sorcière!!! Depuis mes deux enfants ne mettent plus les doigts dans le nez par peur du crapaud je pense!! Mort de rire, encore merci pour ce post.

      voilà le lien pour le livre http://goo.gl/yqbIu2

      Répondre
      • Olivier
        le

        Super, merci du tuyau ! Les livres constituent souvent d’excellents moyens pour les parents de parvenir à leurs fins…

        Répondre
  1. heidi
    le

    Mais quel don de soi !
    euh je n’ai pas souvenir d’avoir eu cette pratique gourmande.
    Midinette plante son doigt dans le nez mais ne mange pas ses fabuleuses prises. J’ai espoir …

    Répondre
  2. Made Moiselle
    le

    Coucou ici !

    Quel aventurier tu fais Papa’s Choup !
    Je n’ai aucun souvenir de se trifouillage de nez petite ! Par contre ma fille expérimente cette aventure gustative très souvent .. je lui dit juste que si ça l’embête il vaut mieux le mettre sur un papier et à la poubelle. C’est une grosse feignasse, elle joue, un truc l’embête dans le nez, elle cure, elle mange. Et elle se lève pour me dire « Ayé y’a pu dans le nez » !! Merci Violette o/

    Répondre
  3. Maman rose
    le

    Au nom de tous les parents qui n’auront pas à tenter cette expérience, un grand merci. Grâce à toi nous avons des réponses. Quelle abnégation!

    Répondre
  4. Nanou100pour100soi
    le

    Ma poupidoux est encore trop petite mais je sais déjà en voyant l’intérieur de son petit nez qu’elle a de bonnes réserves ! Mmmm…j’ai hâte ! 🙂

    Répondre
  5. Agnès
    le

    Haha, ça m’a bien fait rire. Comme tous les enfants, Simon mange ses crottes de nez, mais ce n’est pas ce qui m’embête le plus : je préférerais qu’il arrête de se ronger les ongles…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Alors il parait que les ongles aussi, c’est bon pour la santé (si ça peut te rassurer).
      Mychoup’ fait la même chose, impossible de la faire arrêter !

      Répondre
      • Agnès
        le

        au fait je veux bien une référence comme quoi « les ongles aussi c’est bon pour la santé » parce que moi, je n’ai jamais su poser les questions à Google, je ne tombe que sur des gens qui disent le contraire…

        Répondre
    • Agnès
      le

      Ah bon les ongles c’est bon pour la santé ? Moi on m’avait dit que ça faisait partie des trucs qui allaient se loger dans l’appendice et qui pouvaient potentiellement, à terme, l’enflammer… Je n’ai jamais rongé mes ongles, mais en revanche, je mange mes doigts, et du coup ce qui m’inquiète avec les ongles de Simon c’est que, bien qu’il le fasse très proprement (on dirait que c’est moi qui les lui ai coupés, alors que non), il n’arrivera pas à se défaire de cette habitude.
      Par contre, les crottes de nez, il en a sans doute mangé et il en mangera sans doute, mais en ce moment quand il les sent, et se met en quête d’un mouchoir pour les enlever. A 6h du matin le samedi (oui ce jour-là je dormais dans la même chambre que lui)…

      Répondre
  6. celine
    le

    yeurk….je déteste ça…et ma fille non ne le fait plus….je lui disais que ce n’est pas très beau d’avoir son doigt dans le nez et ça lui a vite passé…heureuse ouf 😉

    Répondre
    • Olivier
      le

      Mais du coup, tu ne te plaindra pas cette hiver quand elle chopera rhume sur rhume. La crotte de nez, c’est bon pour la santé 😉

      Répondre
  7. Babidji
    le

    Alors là j’en suis sur les fesses ! Quelle étude ! Quelles recherches ! Et dire que tu as mené tout ça en observant ce petit énergumène à la maison ! Les miennes ne les mangent généralement pas ms adorent lécher leur morvouille qui dégouline ! Sinon je pense qu’on serait surpris du nombre d’adultes qui le font … sauf que personne n’ose le dire … C’te honte !

    Répondre
    • Olivier
      le

      J’ai l’amour du risque, c’est pour ça. Quant à toi, tu peux toujours de lancer dans la dégustation de morvouille, on sait jamais… c’est peut-être très bon pour le teint ! 😉

      Répondre
    • petite étoile
      le

      Sous couvert de l anonymat je vous l avoue,moi je n ai pas arrêté !!! et même comble de l infamie je dégustais celles de mes bébés ,mais ça j ai arrêté car la dernière a finis par résister … mais finalement assez tard !!! par contre mon grignotage des ongles a été arrêté du jour au lendemain(après quelques vaines tentatives maternelles:vernis,cadeaux…)volonté de séduction quand tu nous tient 🙂
      Bon j ai des circonstances atténuantes mes parents sont restés marié 60 ans et ma mère était un extraordinaire cordon bleu … et je ne fume pas…
      Dites, c est grave Docteur ???

      Répondre
  8. Clairou
    le

    Ooooooooo que de mauvaise foi!!!

    Qui ne s est jamais trifouillé le nez au feu rouge et ne sachant quoi en faire et au risque de polluer la voiture de Mr l a avalé???

    QUOI???????? Non j avoue je fais pas, je fais comme avec les chewing gum hop sous le siege!!! Mais chut!! Mdr

    Répondre
  9. Vi
    le

    Rohlala je découbre votre blog! J’adore. Oui, j’ai mangé mes crottes de nez jusqu’à 3/4 ans. je me suis pris une branlée mémorable par la mère fouetarde. J’ai arrêté. Je m’en rappelle encore! lol

    Répondre
  10. Julia
    le

    Oooooo je suis déçue, l’article est un test, je m’attendais à un vrai test, je pensais qu’en vrai professionnel tu avais toi même tenté l’expérience et que nous révèlerais enfin le secret du gout de la crotte de nez dont nos enfants ne se lassent pas!
    Ici, elle me dit « crotte de nez », me la montre… je cours chercher un mouchoir pour la récupérer, et elle dit « elle est partie »… euh?!!!
    Pour les ongles, elle les a mangés frénétiquement avant l’été. J’étais un peu inquiète, mais j’ai lu qu’il ne fallait pas focaliser dessus. J’ai rien dit, l’été s’est passé dans une ambiance différente du quotidien et c’est passé tout seul. ouf!

    Répondre
  11. Sophie
    le

    Mdrrrrrrr je découvre depuis hier ce blog, et je me marre à chaque article! merci de nous faire partager ces expériences. Et bravo (ou pas?- je sais pas trop) d’avoir fait le test de la crotte de nez jusqu’au bout, on doit être plusieurs à avoir fait la grimace en lisant l’article 😉

    Répondre
  12. Myriam Créacoton
    le

    Je vois que tu ne recules devant rien pour faire avancer nos connaissances … tu m’as l’air prêt à travailler pour On n’est pas que des cobayes ;-).

    Répondre
  13. La Vilaine
    le

    Ma fille est trop petite pour manger ses crottes de nez, elle préfère les coins d’oreillers et les baguettes en bois. Va savoir. Mais je compte bien lui apprendre rapidement le goût des bonnes choses.

    Signé une madame trop grande pour manger ses crottes de nez mais dont les vitres de voiture sont heureusement teintées.

    Répondre
  14. Karine MamanCherry
    le

    Je suis morte de rire, j’étais passée à côté de cette perle !
    Alors ici Crapaud ne mange pas (en tout cas pas vu, pas pris) mais il déjà étalé 2-3 fois sur le mur de sa chambre !!
    Alors je lui apprends qu’il a le droit de se curer le nez si quelque chose le chatouille, si possible pas en public, mais après il s’essuie le doigt sur un mouchoir quoi !

    Par contre le fils de Nounou fait ça goulûment, je lui ai filé un « article » trouvé dans une revue pour les petits qui disait que c’est pas top, mais à la dernière ligne c’est marqué un truc du genre « mais si tu les manges c’est pas grave, tu ne seras pas malade » … Méga fail pour Nounou qui m’a dit qu’elle aurait mieux fait de le lire avant de le montrer à son fils ^^

    Répondre
    • Olivier
      le

      Mais ton fils est génial : refaire la déco de sa chambre en crottes de nez, c’est tout simplement complètement avant-gardiste ! 😉

      Répondre
    • Karine
      le

      Petite update : Crapaud en raffole maintenant :/
      On espère sauver le coup avec MiniJ, qui pour l’instant se contente de nous montrer son bout de doigt en attendant qu’on vienne lui décoler le truc …

      Répondre
  15. sicile
    le

    Mon frère, quand il etait petit, passait beaucoup de temps les doigts dans le nez, et ce malgré les rappels a l ordre de mes parents. Alors un jour mon pere lui a dit si tu n arretes pas je vais demander au pere noel qu il te ramene une boite de crottes de nez. Allez savoir pourquoi il a arrêté de manger ses crottes de nez… moi j imaginais trop le truc, je devais avoir 8 ans et lui 6, j etais bidonnee!

    Répondre
  16. Safia
    le

    J’ai entendu dire qu’il y aura des CAP de Curetteur de nez des BEP de curetteur de nez des BAC PRO Curetteur de nez des BTS Curetteur de nez des Licence Curetteur de nez des Master curreteur de nez des Doctorat curetteur de nez.

    Répondre
  17. Timmy
    le

    Quand j’ai fini de me curer le nez. J’utilise la pince à épiler pour enlever tous les poils de mon nez. A la fin je lave ma pince à épiler. Et après je m’épile me menton cela me prend 6 heures. Pour faciliter l’épilation du menton utiliser de l’eau froide beaucoup d’eau froide. Il faut que le menton soit mouiller pour que l’épilation soit facile à côter de vous vous devez avoir un mouchoir afin de mettre tout vos poils au total j’ai dépenser 4 mouchoirs humide en une journées. Il faut s’épiler le menton tout les jours. Quand votre nez est entièrement épiler cela devient facile pour le curer. Pour ce curer le nez il faut utiliser son index.

    Répondre
  18. Timmy
    le

    Quand j’ai finit de me le curer le nez j’enroule ma crotte de nez. J’adore me curer le nez dans le Metro c’est un plaisir.

    Répondre
  19. Myriame
    le

    Une fois je me rappelle avec mes long ongle de 4 cm j’ai pue enlever ma crotte de nez molle qui faisait au moins 8cl. Tu imagine si j’avais une collection de 9 litres de crotte de nez? La classe

    Répondre