12 bonnes raisons de détester les enfants

12 bonnes raisons de détester les enfants

Avoir un enfant, c’est du bonheur en pagaille, comme un feu d’artifice qui partirait de travers. C’est accepter de vivre le chaos avec le sourire. Une sinécure, un sacerdoce, une vie d’ascète faite d’abnégation et de don de soi.

Du coup, soyons clair. Quand une migraine commence à nous grignoter les neurones alors que l’horloge n’a pas encore retentit du gong fatidique des 8 heures du mat’, il nous arrive parfois d’envier ces êtres bizarroïdes qui ne veulent pas de chiards dans leurs pattes, ni à la maison, ni ailleurs.

détester les enfants, les 12 bonnes raisons

Cet article est destiné à tous les adultes bien portants heureux de vivre sans enfants, tombés par mégarde sur ce blog déluré.

Il s’adresse aussi à tous ces parents, cernés jusqu’aux oreilles, qui ont un jour imaginé balancer bébé par la fenêtre, sans pour autant passer à l’acte (parce que ça fait mal quand même).

1| Parce qu’ils vous flinguent votre vie sociale

Avant, vous détestiez les mômes de vos amis, ceux qui empêchaient vos camarades de virées d’ouvrir la troisième bouteille passée 23 heures. Maintenant que vous êtes parents, vos amis détestent vos gosses pour les mêmes raisons. Et vous finissez par rêver de cet ancien temps où vous pouviez encore vomir tranquillement dans le caniveau d’une rue déserte sans qu’un jambon sur pattes ne vous rappelle votre responsabilité parentale.

2| Parce qu’ils vous mettent en retard à chaque rendez-vous

Avec les enfants, prévoir de l’avance ne suffit pas. Il faut toujours prévoir plus d’avance. Pour vous aider, un savant à élaborer une équation magique : après avoir estimé la durée de préparation nécessaire, vous la multipliez par l’âge de votre enfant avant de pondérer le résultat en fonction de l’intérêt du rendez-vous à ses yeux. Sinon, comptez en moyenne 1h45 avant tout déplacement.

3| Parce qu’ils ravagent votre domicile en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire

Si les enfants sont en général fournis sans l’option « rangement », la plupart se montre en revanche capable de dévaster votre intérieur avec autant d’imagination que de rapidité. Du coup, vous retrouvez régulièrement votre cocon refait du sol au plafond et ne pouvez que vous extasier devant la créativité sans fin de vos choupinets d’amour.

4| Parce qu’ils n’hésitent jamais à vous tourner en ridicule

Depuis qu’ils ont compris que leur majeur faisait l’effet d’un pointeur laser, il ne cesse de l’agiter en hurlant : « T’as vu le monsieur, il est vieux », ou encore « regarde la dame, elle a de la moustache ». Bref, au moment de sortir, vous hésitez entre le harnais et la muselière.

5| Parce qu’ils refusent de se soumettre à vos injonctions

N’oubliez jamais que « non » est le deuxième mot que nos lardons  apprennent après « maman ». Du coup, la dernière fois que les vôtres vous ont obéi, c’est quand vous les avez menacé de leur supprimer l’accès à la télévision et au frigo. Et encore, ils n’étaient pas en forme ce jour-là.

6| Parce qu’ils ne se montrent adorables qu’avec les autres

Oui, les enfants sont fourbes, ingrats et totalement corrompus. Bons à brûler lorsqu’ils sont à vos côtés, ils se révèlent merveilleusement adorables dès qu’ils détectent la présence d’un de vos proches. Du coup, vous passez à chaque fois pour un salaud sans cœur, exigeant pour ne pas dire tortionnaire.

7| Parce qu’ils sont capables d’ingurgiter leurs poids en chocolat et en Haribo sans respirer

C’est bien simple, vous n’avez pas encore passé la caisse du supermarché que vos mioches ont déjà dévoré le paquet de Haribo et la plaque de chocolat au caramel que vous aviez nonchalamment déposés dans votre caddy. Véritables gouffres à sucreries, ils donneraient presque des complexes à Géant vert et Gargantua réunis. Et tout ça sans vomir (enfin, à priori).

8| Parce qu’ils ont l’énergie d’un lapin Duracell sous ecstasy

Du lever au coucher du soleil, les enfants tournent à plein régime. Pas une baisse de tension, 220 volts en continu dans les veines. Forcément, au bout d’un moment, ça use. Bref, ils vous rappellent que vous n’avez plus 30 ans, plus 20 ans, ni même 15 ans, que vous êtes vieux quoi. Et rien que pour cette raison, ils mériteraient une calotte.

9| Parce qu’ils ont le sentiment que la terre tourne autour de leur nombril

Avec les enfants, l’astronomie a trouvé ses maitres. Le soleil tourne autour de la terre qui tourne elle-même autour de leur nombril, point central de l’univers. Et ne leur parlez pas de ce ringard de Copernic.

10| Parce qu’ils n’éprouvent aucune pitié

Ils appuient là où ça fait mal, n’hésitent pas à balancer des vérités qui blessent et sont toujours les premiers à détecter la pustule qui pousse au milieu de votre front graisseux. C’est bien simple, la légende raconte que la dernière fois qu’un enfant a fait preuve d’empathie envers un adulte, ses congénères l’ont fait cuire dans une sauce au jus de Tagada, pour le dévorer un soir de pleine lune.

11| Parce qu’il faut protéger leurs poumons

Avant, votre séjour ressemblait à un wagon fumeurs de la SNCF aux heures de pointe. Mais depuis que vous savez que votre belle est enceinte, vous êtes priés d’aller vous en griller une dehors, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente. Normal me direz-vous ? Evidemment ! Compte tenu du fait que vos mouflons devraient rouler leur premier pétard à 14 ans, mieux vaut préserver leurs poumons d’ici-là.

12| Parce qu’ils cultivent des goûts de chiottes

La B.O. de la Reine des neiges en boucle à la maison, le même DVD de Tchoupi depuis 8 mois, le Soldat Rose à tue-tête dans la voiture. Par pitié, il faut que ça s’arrête. Et je ne vous parle même pas de leur goût immodéré pour la mode, tendance Punky Brewster 2.0.

Oui mais voilà, avec leurs yeux pétillants, leur bouille à croquer et leur façon bien à eux de dire qu’ils vous aiment, vous finissez toujours par craquer… Putain de gosses !

Et vous, quelles sont les bonnes raisons de détester les enfants ? Comment s’y prennent les vôtres pour vous rendre dingue ?  

Photo Credit: Matt Batchelor via Compfight cc

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 16 juin 2014 dans Humour et humeur

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


34 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. clairou
    le

    mince je suis pas normale, mon fantasme c est pas la fenêtre, c est de la coller au mur…

    merci très drôle! et tellement vrai… (je vais me pendre…)

    Répondre
    • Olivier
      le

      Coller au mur, c’est pas mal non plus. D’autant qu’après, tu peux la contempler pendant qu’elle gesticule pour se libérer 😉

      Répondre
  2. Pascale
    le

    J’adhère totalement au point n° 8 !!
    Sinon, il me rend dingue quand Monsieur du haut de ses 3 ans ne fait qu’une demi heure de sieste … ou pas du tout de sieste. Quand il n’a pas assez dormi, il est d’un humeur massacrante toute l’après midi et ce jusqu’au coucher ! il chouine, il pleure pour un rien, il balance tout ce qui l’énerve … Et là à l’intérieur de moi même il y a un volcan est en éruption !!! Mais comme je l’aime très très fort mais alors très très très fort !! je reste d’un calme olympien et je lui parle calmement mais fermement !!!

    Répondre
  3. lylou
    le

    Quand mademoiselle n’est pas contente elle balance tout ce qui se trouve devant elle et se jette en arrière :-/ notamment au moment du repas ! Alors on hausse le ton on enlève l’assiette et la c’est la crise de larme zen restons zen lol

    Répondre
  4. Ev@
    le

    ouahou très beau billet encore!!
    et j’adhère totalement!!! c’est vraiment ça!!!
    surtout la « 8) Parce qu’ils ont l’énergie d’un lapin Duracell sous ecstasy » et la « 12)Parce qu’ils ont l’énergie d’un lapin Duracell sous ecstasy » nous c’est pas la reine des neiges mais 2 albums d’henri dès qu’on a en boucle : « les bêtises » et « la glace au citron » et là on dit merci mamie!!! parce que c’est les chansons que moi je chantais quand j’étais petite!

    Répondre
  5. Valou
    le

    Je rajouterai

    Parce qu ils ne se lassent jamais de ce foutu parc collé près de la crèche et que c est direct la crise si on n y va pas. Comme si on avait envi TOUS les soirs d y aller…

    Répondre
  6. Mr. Caillou
    le

    Je crois que tu as à peu près fait le tour de la question. Je vais donc tenter de convaincre mon lapin Duracel sous ecstasy (Tu as trouvé l’image parfaite) d’aller se laver.
    Mais avant, quand même :
    – Parce que même en colère il faut garder du temps de cerveau disponible pour traduire à la volée nos jurons préférés en mots agréés par Disney
    – Parce qu’ils cultivent une peur irraisonnée pour le rebord de la baignoire qu’il est à peu près impossible de leur faire franchir. Tant à l’aller qu’au retour.

    Répondre
      • Cédric
        le

        Agréé, peut-être pas, mais acceptable par ignorance, sans doute.
        « Crotte de bouc » flotte dans les limbes méconnues, purgatoire intermédiaire entre les jurons bannis et les estampillés « sans danger ».

        Répondre
  7. Hamelinna
    le

    N’empêche, juste une remarque : comment veux-tu être crédible dans ton article avec une telle photo de présentation ?
    Un gnome écroulé de rire, de surcroît sous l’effet de tes chatouilles, ça efface illico les 12 points que tu présentes. C’est leur attaque spéciale. Imparable.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ca me fait plaisir que tu relèves ce petit message subliminal. Effectivement, comment les détester quand on les voit rire comme ça ? C’est toute l’ambiguité de notre condition de parents : on les adore à mourir mais on les enfermerait bien dans un placard de temps en temps 😉

      Répondre
  8. Une Maman qui déchire
    le

    Oh là là !!! La #8… et la #12 !! Que dire, c’est criant de vérité. J’ai ri en lisant cet article et je vais m’empresser de le partager avec ma soeur et les copines mamans, ainsi qu’avec la marraine de mon Hibou qui n’est pas sûre de vouloir des gosses… Hahaha ! Vraiment excellent article !!

    Répondre
  9. Juliette
    le

    Bon sang , un défouloir ! Moi les gosses de mes voisins ont passés la nuit dernière à jouer dans l’allée ( parce qu’il y avait une soirée certainement ) et ils ont fait du putain de bruit jusqu’à 3h DU MAT !!!! BORDEL DE COUILLE DE TAUREAU ! Je hais les gosses ! Avec leurs voix insupportables de gaga !!! Je m’en bas les steak ! J’aurais jamais de gosses !!!! Mon frère n’a qu’à assurer tout seul l’héritage familial !!!!

    Répondre
  10. Dabe
    le

    Bonjour,

    J’ai une nouvelle voisine depuis 1 semaine. Madame à deux morceaux de plutonium sur pattes. J’ai l’impression que l’appartement est au bord de l’implosion tellement les deux pestes sont incontrôlables et surtout incontrôlées …

    Je suis tombé sur l’article. Voilà mon ressenti sur … L’enfant …

    Je n’aime pas les bébés ou les enfants. Au mieux je n’éprouve rien, au pire du dégout. Les ados ne me dérangent pas par contre. Ils ne sont pas tous étanches, mais ils me font marrer (Parfois).

    Un chiard, je n’en ai jamais voulu et je n’en ai pas. Aucuns regrets !!!
    Ce qui est cool, c’est que ma compagne est dans le même trip que moi. En même temps, c’était préférable.

    La pérennité de mon nom, je m’en tape. Voir une progéniture grandir, je m’en fout. Les gouzi-gouzi, je trouve ça lamentable …

    Pour mes vieux jours, comme j’ai pas de pognon, j’irais à l’hospice (Heu, ça existe encore ?), me faire torcher par une infirmière et tant pis si elle à de la moustache, je lui tirerais !
    Le jour où je cannerais, le carré des indigents sera parfait, ça coutera le moins possible.
    Là aussi, y’a un de ces trafics. Ils s’en font du fric les croques-refroidis et l’état quand on calanche …

    Bref, tous ça ne coutera rien aux rats que j’aurais pu avoir.

    Et puis des enfants pour quoi faire ? Quand on voit comment va le monde d’une manière général, quel avenir ? Les ressources s’amenuisent, la pollution, le réchauffement du climat, la haine, la violence … Ah oui, il est beau l’avenir …

    Certains me diront « Oh mais tu sais, les enfants c’est la vie !“
    Ben tiens ! Quand on voit comment ces braves gens élèvent leurs moutards, on comprend surtout que les allocations payent la petite maison en lotissement, les vacances au mois d’août et une partie des traites du monospace (Gris de préférence, c’est mieux avec les pare-soleil latéraux)

    Il paraît que ne pas aimer les têtes blondes vient de l’enfance. Ah !
    Par contre j’adore les chiens. Là aussi, ça vient de l’enfance docteur ?
    Mes parents entre deux branlées (Méritées ?), ont dû me nourrir aux croquettes …

    Tiens, ma givrée de voisine vient d’arriver avec la cavalerie. Fini le calme.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Et quand je pense que nos efforts de parents ne permettront même pas de financer ta retraite (et la nôtre), je ne vois même pas pourquoi on s’emmerde !

      Répondre