30 trucs à ne jamais dire à de jeunes parents

jeunes parents : 30 choses à le pas leur dire

Cher toi qui n’es pas (encore) parents,

Sache qu’en devenant jeunes papas ou mamans, tes amis n’en sont pas pour autant prêts à tout entendre. Il se pourrait même que les limites de leur patiente courtoisie se soient légèrement rétractées, tant leurs nerfs brûlent de tension.

Heureux de les voir fatigués épanouis, tu pourrais te laisser aller à quelques remarques de mauvais augures, sans même imaginer leurs retentissements dans la tête de jeunes parents beaucoup plus tendus que la ficelle du string de ta dernière conquête d’été à Palavas-les Flots. C’est pour dire.

Les trucs à ne pas dire aux jeunes parents

Bref, avant de couvrir de tes conseils de bon sens et de tes encouragements virils de jeunes parents pâlichons, rappelle-toi quand même qu’un accident nucléaire est vite arrivé.

1/ « J’ai pas d’enfants, mais si j’étais toi je… »

2/ « C’était un accident ? »

3/« Mais pourquoi tu le laisses pleurer ? »

4/ « Mais pourquoi tu ne le laisses pas pleurer ? »

5/ « Pourtant, il a l’air intelligent cet enfant. »

6/ « Tu ne veux pas lui dire de se taire un peu, on ne peut pas parler ! »

7/ « Il n’aurait pas un problème de langage ? »

8/ « On t’a pas vu chez Mimie samedi dernier. T’étais pas invité ? »

9/ « Quoi, tu n’allaites pas ? »

10/ « Tu es beaucoup trop coulant avec lui de toute façon. »

11/ « Et sinon, ça ne te stresse pas trop tous ces boutons sur son visage ? »

12/ « C’est moi où tu as plein de cheveux blancs ? »

13/ « Tu te souviens quand tu étais jeune ? »

14/ « Il devrait marcher depuis longtemps, non ? »

15/ « Tu ne lui donnes pas des petits pots industriels quand même ? »

16/ « Tu connais l’étude qui dit que les écrans sont mauvais pour les enfants ? »

17/ « C’est héréditaire ce truc qu’il a sur le visage ? »

18/ « Et sinon, tu l’as déjà emmené voir un pédopsy ? »

19/ « Arrête de stresser ! »

20/ « C’est dans ta tête le problème ! »

21/ « Dis donc, il est mignon, mais il ne s’arrête jamais de pleurer ? »

22/ « Vous êtes beaucoup trop à l’écoute de votre enfant ! »

23/ « Tu devrais adopter une attitude plus rationnelle et constante vis-à-vis de lui. »

24/ « Ah non, désolé, les enfants ne sont pas invités. »

25/ « Il est petit quand même, c’est pas tôt pour le mettre à la crèche ? »

26/ « Tu devrais habituer ton bébé à dormir dans le bruit »

27/ « Ca sert à rien de faire des enfants si on ne s’en occupe pas. Mais tu fais comme tu veux, hein ! »

28/ « Ils s’appellent comment ? Oui, c’est bien. Chacun ses goûts quoi ! »

29/ « Quoi ? Il ne fait pas encore ses nuits ? »

30/ « Je crois que je vais plutôt prendre un chien, moi ! »

Devenir un super papa en 365 trucs et astuces

Et vous ? Quelles sont les remarques que vos oreilles de jeunes parents ne peuvent plus entendre ?

Photo Credit: Diogo A. Figueira

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 25 février 2017 dans Humour et humeur

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


136 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Alex mama chouch
    le

    moi ce qui me désespère c’est dire à la maman que son enfant lui ressemble pas ^^ !! sinon de manière générale les faits pas comme ça !!ou c’est pas comme ça qu’on fait ^^ !!

    Répondre
      • mathieu
        le

        Idem, vu qu’il ne me ressemble pas du tout, j’ai parfois une grosse envie de mettre des tartes dans la g%#$! à certains qui font la réflexion…

        Répondre
        • Anne-Estelle
          le

          Moi, on me dit qu’elle ressemble à ma soeur (mais tout le monde)… Pourtant, je vous assure, c’est bien moi qui l’ai expulsée :-p

          Répondre
    • M
      le

      J’ai aussi été une fois abordée dans la rue par un homme: « qu’elle est mignonne cette petite, c’est votre fille?
      – Oui
      – Ah elle ressemble à son père alors. »
      J’étais tellement sciée que sur le coup je n’ai rien dit.

      Répondre
    • Pims
      le

      Ha ? Parce que seuls les jeunes parents ont ce monopole ? Seul l’éducation d’un jeune enfant fatigue ? On en apprend des choses intéressantes ici…

      Répondre
      • Olivier
        le

        Evidemment non… mais la plupart des parents passent par cet épisode du bon pote qui se plaint de la fatigue (parce qu’il fait trop la java la plupart du temps) à des parents livides, après 18 nuits sans sommeil…

        un peu comme un type qui pesterait parce qu’il a passé trois heures dans les bouchon devant un routier en quelque sorte.

        Répondre
        • trip
          le

          Et inversement, c’est rigolo d’avoir des problèmes d’insomnies à se tirer une balle depuis 10 ans et de voir les jeunes parents se plaindre de pas avoir eu toutes leurs heures de sommeil. On est toujours le con de quelqu’un.

          Répondre
  2. clairou
    le

    ce qui m a tué c est le  » et bin dis donc, elle dort pas beaucoup et elle chouine… »
    le lit pliant était dans le salon chez des gens qui avaient un niveau sonore élevé et des voix aigues…..

    et là t as envie de dire « elle arriverait peut etre à dormir si tu fermais un peu ta G**** »

    ou le « mais tu sais un prénom c est pour la vie » et le must « ça fait un peu maghrébin, ça va être compliquée pour elle plus tard… » heeeeeuuuuuu WTF??????

    Répondre
  3. mère pas parfaite
    le

    Pendant les 2 premieres années c’était « ho mais ça va en fait, tu fais pas grand-chose de tes journées! » Car je ne travaillais pas et m’occupais que de mon fils. Ensuite ya eu « holà il est bourgeon quand même! »
    Rhaaaaaaaaa!

    Répondre
  4. Camille
    le

    Alors, en vrac : mais tu l’allaites encore ? Il ne fait pas ses nuits ? Tu es trop fusionnelle avec lui ! Il doit apprendre à s’endormir seul : laisse(z) le pleurer ! Et le must (par un médecin à 2 semaines de son congé mater) : il ne veut pas de lait artificiel ? C’est vrai que le lait pour bébé allergique, c’est pas bon. Mais bon… Vous pouvez le laisser mourir de faim. Lui ne se laissera pas mourir de faim…
    Sympa, non ?

    Répondre
  5. Karine
    le

    Moi, je me rappelle de ma grand-mère à qui on avait annoncé que notre fille allait s’appeller Clémentine et qui avait répondu : »c’est définitif ? »
    Comment dire !!! Oui Mamy, c’est définitif ! Depuis elle s’y ait fait ! Mais ça énerve tout de même !

    Répondre
  6. Pomdepin
    le

    Le pire, je ne l’ai pas entendu au début (mais je reconnais bien tout ça!) mais depuis bébé 5: « mais c’est à vous tout ça? Et ils sont du même père? Et ça vous fait combien en allocs? » Aaargh!

    Répondre
  7. Cookie
    le

    Il y en aurait tellement à dire ! Je suis enceinte de mon 3e et dans l’ordre, j’ai eu : »Vous arrêtez là j’espère ! » « Tu sais, avec les 2 premières c’est déjà difficile mais avec le 3e, ça va être pire ! » « Tu comptes rebosser quand même un jour ? » « J’étais sûre que t’attendais une fille, les filles volent leur beauté à leur mère ! » (c’était dit très sérieusement, je précise…) et le top du top, dit au papa : « Ah oui, c’est vrai que la plus grande n’est pas de toi ! » (Si si !! je n’avais pas d’enfants avant d’être avec mon mari mais cette personne est persuadée que si !). Ensuite, sur le caractère et l’éducation des enfants : « Dis donc, elle a drôlement changé C. Elle était si gentille bébé ! » « V. devait être propre là, non ? Tu attends quoi ? » (V. avait 18 mois à l’époque…)… Je n’en ai plus en tête mais ça me reviendra ! 🙂

    Répondre
  8. isabel
    le

    Mon dieu que n’ai je entendu !!
    – Comme il ressemble à son père (à croire qu’il n’a rien de moi)
    – c’est à vous ce beau bébé ? non ? (je pense que celle-ci c’était la pire !!!)

    Répondre
  9. Completementpapa
    le

    Oh mon dieu tellement vrai tout ça.

    Qu’est ce que on à entendu le « c’était voulu? ».

    Le « Ohh qu’elle est belle ». Non mais sérieux quelqu’un à déjà dit : Oh mais qu’il est moche…

    Mais j’aimerais savoir pourquoi tout le monde demande le poids et la taille à la naissance, ils comptent lui faire un costume sur mesure?

    Répondre
  10. Vio
    le

    Il y a une semaine, bébé de 9 mois, en pleine rougeole qui ne faisait que pleurer…
    Une tante me dit : c’est dingue pourtant, tout petit il était hyper sage…
    Comment te dire?… File vite!!!

    Répondre
  11. Julia
    le

    ah oui! toutes celles là… et y en a encore!
    Pas plus tard que dimanche dans l’avion, une vieille co** qui nous dit devant les pleurs d’une petite copine de ma fille qui a 18 mois : »la tétine ça a du bon quand meme »…
    et le classique que je ne supporte plus : « qu’il est mignon ce petit bonhomme »… OK, elle a pas beaucoup de cheveux, mais elle a une barrette, elle est habillée en rose, elle a des bottines à pompons, et franchement un vrai visage de fille…gggrrrhhh

    Répondre
  12. A.
    le

    Avec bébé d’un peine un mois et un sevrage en cours, au terme d’un allaitement difficile… « Maintenant, tu dois arrêter de tirer ton lait, c’est ça qui lui donne mal au ventre… » Je vais transmettre à la Leche league.
    Après une heure chez le doc : « N’hésitez pas à communiquer avec votre petit garçon ! ». Heu, c’est une fille…
    Toujours chez le doc, avec bébé, qui s’adresse à moi : « Faut dire que vous êtes jeune… » C’est que, j’ai 30 ans quand même…

    Répondre
    • VM
      le

      J’ai eu droit récemment de la part d’un docteur les yeux rivés sur sur mon ventre « Vous avez quand même beaucoup de vergetures pour votre âge » Je n’ai pas eu le réflexe de lui répondre  » ah ça. .. Voyez avec mon fils »

      Répondre
  13. Agnès
    le

    à côté de « Quoi, tu ne l’allaites pas ? » il y a « Quoi, tu l’allaites ENCORE ? » comme s’il y avait une limite d’âge à partir de laquelle le lait maternel devenait moins adapté que le lait de vache, et bien sûr toutes les questions/remarques débiles venues des clichés ridicules que certains ont sur l’allaitement (et bien sûr on se débrouillera pour que de telles personne n’en sachent rien si on a fait le choix du portage, du cododo, de l’HNI, ou encore de l’éducation non-violente vue par Isabelle Filiozat).

    Répondre
  14. Cloe D.
    le

    Le pire je crois ça a été: « Mais vous êtes complètement irresponsables! » parce qu’on est tous les 2 au chômage! (on a complètement coupé les ponts avec ceux-là).

    Sinon toutes les phrases citées on y a eu droit aussi…

    Répondre
  15. Malicia
    le

    Autant pour tout ce qui concerne l’aspect physique (t’as des cheveux blancs et compagnie) je comprends tout à fait 🙂 Pour le reste, ce n’est pas toujours dit de manière mal intentionnée, après il faut voir aussi ce que tu appelles jeunes parents hein, si c’est « jeunes parents d’un enfant de 3 mois » ou « jeunes parents d’un enfant de 3 ans ».

    Perso même en étant pas maman, ce qui m’avait BEAUCOUP énervée, c’est toutes les personnes que tu ne connais pas qui se croient OBLIGES d’intervenir. Genre ma meilleure amie qui s’était carrément fait arrêtée dans la rue parce que son petit se prenait le soleil (elle sortait à peine de la voiture, même pas deux secondes pour le mettre bien) ou même moi, quand j’étais avec elle dans le train, une personne qui dit « oh mais il va pas pouvoir respirer » parce qu’on était obligée de refermer un peu la poussette pour éviter le soleil, comment je l’ai envoyée chier^^

    Répondre
    • Caroline
      le

      Ah Malicia, pour les gens qui se mêlent de tout dans la rue, j’ai une perle: une dame qui a engueulé mon mari puis moi parce que ma fille ‘allait avoir froid aux pieds (elle avait de grosses chaussettes, portée en echarpe contre son pere qui est unevraie bouillotte et la veste pas dessus. Je me suis fait insulter d’un « vous savez pas tricoter ou quoi » 😉 Bref. Mais la plupart du temps les commentaires des inconnus sont plutot sympas; au niveau de la famille c’est plus risqué car toujours plus insidieux 😉

      Répondre
      • Olivier
        le

        @Malicia… effectivement, je tire un peu le trait pour rendre le sujet drôle mais la vérité c’est que :
        1/ A nous de faire preuve de tolérance et de compréhension en ne nous vexant pas à chaque remarque désagréable
        2/ La plupart des gens sont bienveillants et ne nous souhaitent que du bonheur, même s’ils sont parfois maladroits !
        Bref, peace, love and fun 🙂

        @Caroline : elle devait être sacrément de mauvaise humeur pour se lâcher comme ça !

        Répondre
  16. Mirabelle
    le

    c’est clair que j’ai droit à des « oh c’est un pti garçon? » abaaah non mémé! alors qu’on se balade avec un mobile rose, un bonnet rose, une combi prune et un doudou rose et blanc. mais non, ça saute pas au yeux!
    et le pire du pire: la collègue avec laquelle je n’avais pas du tout envie de partager ma grossesse: « je suppose que c’était pas voulu »
    aaaaaahaaaaaaaaaaaaaaaah et une grosse tarte dans ta g*** ce serait de nature à te convenir????

    Répondre
    • Olivier
      le

      Mychoup’ aussi en a bavé. Toujours à la prendre pour un garçon, même avec une robe. A croire que certains le font expres pour voir nos tronches !

      Répondre
      • Bleurp
        le

        une seule fois, en public (pendant une finale de boules nantaises … quoi on a tous nos activités hein :p ), un gars me dit qu’il est vraiment mignon mon p’tit garçon…

        je regarde mon p’tit garçon , blond cheveux longs, robes et bottines avec une poupée dans les mains…

        j’réponds au môssieur :
        « Et oui m’dame ! On lui inculque les valeurs celtes, le kilt la robe, les rites druidiques tout ça… »

        Il a fait la gueule.
        Pas moi 🙂

        Répondre
  17. Hamelinna
    le

    Haha, je ris ! Et je repense aux nombreuses fois où on m’a demandé « C’est une fille ou un garçon ? »
    Au début, tu réponds tranquillement que c’est une fille, et avec le sourire s’il te plait. A la fin tu réponds « Un garçon, mais j’adore ça l’habiller en robe rose et lui mettre un chapeau à fleurs ».
    Encore que maintenant, ça relancerait sur le débat de ne pas faire de différences entre les filles et les garçons (un article prévu dessus prochainement ?)

    Ha et un truc qu’Ils ne disent pas, mais qu’Ils font… Je parle des inconnus dans la rue, dans le bus, dans un magasin, qui s’approche de votre Bébé, et lui tripote la joue, lui font des bisous…
    Je n’ai pas encore trouvé de manière courtoise pour leur dire d’enlever leurs sales pattes de là sinon j’allais les mordre. Vous avez trouvé, vous ?

    Répondre
    • Bleurp
      le

      Perso je les en empêche tout simplement.
      Et s’ils me posent la moindre question ou remarque, je leur explique qu’ils n’ont qu’à d’abord commencer par faire une papouille et un bisous à tous les gens présents dans le bus avant de le faire à un bébé.

      Pas parce que c’est un bébé qu’il doit se faire becter à tout bout de champ. Surtout avec les gens bizarres qui se baladent partout, non merci.

      Répondre
      • Bleurp
        le

        j’ai même déjà eu 3 ou 4 fois des vieux qui refilaient des bonbons à sucer à ma fille d’1 an ( dans le genre « vas y étouffe toi fais toi plaisir et dis rien à maman »)
        Du coup, j’expliquais à ma fille qu’elle était trop jeune pour ce genre de bonbons, elle pleurait, et je l’emmenais en pleurs devant les gens pour leur expliquer leur connerie et les remercier.

        J’aime bien. ( parce que je suis prévenante et que j’ai toujours quelques bons bonbons adéquats dans mon sac pour lui en redonner un derrière, ouf ! )

        Répondre
    • Harmony
      le

      « Mon fils, c’est comme une œuvre d’art. On peut regarder mais on ne peut pas toucher. « Testé et approuvé

      Répondre
  18. Julie Podecolle
    le

    Moi c’est le « c’était voulu ? » qui m’a tuée… nan mais franchement ça se demande pas ça !! A chaque fois j’ai halluciné qu’on me pose la question, alors que j’ai pas 14 ans et qu’on pourrait effectivement se poser la question (et quand bien même on ne la pose pas). Crotte !

    Répondre
    • Mirabelle
      le

      exact, quand t’en arrives au point que ça se voit, tu demandes pas si c’est voulu ou pas! ça fait partie des trucs qui se disent pas! résultat je l’ai fait chialer

      Répondre
      • Olivier
        le

        C’est claire que ça ne se demande pas ce genre de truc, ou alors seulement dans le cadre d’une stricte relation intime entre deux personnes qui se connaissent très bien… Sinon, c’est pas classe !

        Répondre
  19. Laurence
    le

    Ma fille à quelques intolérances alimentaires et c’est une crevette… J’ai eu droit par des personnes inconnues, et ben t’es toute fine, maman ne te donne pas assez à manger, il faut manger du fromage et des bonbons pour grossir. Sans déconner, je leur répond ah bon il faut leur donner à manger à ces petites bêtes?!
    Et pour mon fils, quand je sortais de la maternité avec mes cernes jusqu’aux oreilles, une dame m’a dit qu’il n’était pas assez couvert, Grrrrrr!
    Lorsque j’annonçais le prénom de ma fille on me disait, mais ils ont accepté ce prénom à la mairie!
    Franchement j’ai droit à des remarques tout le temps, c’est épuisant, celles de ma famille me vexent moins que des inconnus qui ne connaissent pas ma vie. Je ne permettrai jamais d’aller voir des parent dans la rue pour faire des remarques non constructives, c’est fou le nombres d’idiots qu’on peut rencontrer, qu’ils se mêlent de leurs affaires et je pense qu’il y de quoi faire…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Dans ces cas-là, je me dis que je fais les choses pour moi, que les autres pensent ce qu’ils veulent, ça m’est égal. Y’a que ça à faire pour rester zen : prendre de la distance.
      Reste tous ceux qui ne se rendent pas compte qu’ils disent une grosse bêtise comme pour les allergies alimentaires. Et là, faut juste trouver la force de ne pas craquer…

      Répondre
  20. Julie
    le

    J’en ai une pas mal tiens, si je peux m’permettre.

    Je suis photographe et j’ai fait du scolaire pendant une période. Donc des horaires de dingue, du matos à trimballer, toujours en activité physique – très physique – toute la journée…
    J’annonce à mon « boss » (entre guillement parce qu’en tant qu’auto-entrepreneur je suis mon propre boss 🙂 ) que je suis enceinte, et que du coup je ne pourrai pas faire la saison suivante. Il commence à réfléchir et me sort, mine de rien : « Bon, je vais pas de demander d’avorter pour le boulot… »
    Comment dire… Non? Et j’t’emmerde? Oui c’est ça.
    Autant dire que j’ai fini mon taff, et merci au revoir hein…

    Répondre
  21. Le jour des glaçons
    le

    Dans un autre genre :
    « Faut que tu en profites ça passe vite. » (Mais bordel je fais quoi moi pour ralentir le temps ?)
    « De toute façon c’est que du bonheur. » (Non mais y en a vraiment qui pense ça ?(

    Répondre
    • Olivier
      le

      Si on avait une machine à ralentir le temps, j’ai peur qu’on soit parfois tenté de l’accélérer plutôt 😉

      Et sinon, chouette blog 😉 plein d’humour !

      Répondre
  22. netaddicta
    le

    C’est une fille ou un garçon? Le grand classique désagréable surtout que ma fille avait un sérieux problème capillaire, j’y suis pour rien moi si à quasiment trois ans, elle a tout juste un carré mais bon pour le coup on a quand même arrêté de me le demander.

    Sinon j’ai plutôt de la chance côté remarques jamais eu trop à me plaindre, ce sont plutôt les regards qui parfois me gênent, genre à la pharmacie, la dernière fois où je n’arrêtais pas de reprendre Pucinette qui touchait à tout et passait son temps à monter et à descendre de la chaise, j’ai bien vu le regard réprobateur de la « gentille » mamie d’à côté mais bizarrement quand Pucinette s’est arrêté et qu’elle a dit « pardon » à la pharmacienne à ma demande (pharmacienne agréablement surprise d’ailleurs et qui pour le coup n’avait pas l’air du tout choquée), « mamie » ne nous a plus du tout regardés. Parfois ça donne vraiment envie de dire « oui c’est une petite fille de deux ans et demi et oui nous gérons son éducation avec son père, merci de passer votre chemin! »

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est clair. Moi des fois, ça me donne presque envie de laisser Mychoup’ en faire encore des tonnes, rien que pour le plaisir de les voir bouillir en silence 😉

      Répondre
  23. Mirabelle
    le

    de toute manière y’aura toujours des inconnus pour penser qu’ils ont le droit de se méler de ta vie: quand j’étais enceinte on m’arretait dans la rue pour me demander le sexe du bébé à venir. y’en a même une qui m’a pas lâchée en plein rayon frais du supermarché parce qu’il FALLAIT que je lui dise!!! la lourde!! et vu qu’en fin de grossesse j’étais vraiment très grosse, et que j’étais toujours au travail, j’avais droit tous les jours à des « méfiez vous! vous allez faire un pti bébé, il va arriver en avance ». et autres « ce sera un garçon vous le portez devant ». résultat: une fille, à 3 jours du terme, de 3,8kg. bande de nazes….

    Répondre
    • Olivier
      le

      Le bébé (ou le futur bébé) est parfois un bon prétexte pour que des inconnus engagent la conversation, et ça c’est plutôt chouette. Problème : ce qu’ils ont à dire n’est pas toujours… comment dire…

      Répondre
  24. Pjut
    le

    Pendant mes grossesses :
    – en allant aux urgences « bah, on fait toutes des fausses couches »
    – « dis donc, mais tu es énorme ! Va falloir perdre tout ça, après ! »
    – « Elle est toute petite (courbe basse de taille/poids sur les échos), tu devrais te reposer plus et manger mieux.
    – « Et mon accouchement était une vraie boucherie, [insérer détails gores] »
    – « Et unetelle a perdu son bébé a 3/6/8 mois de grossesse »
    – « Oh, mais tu nous emmerdes, avec tes restrictions alimentaires, personne ne chope la toxo /salmo/listériose, de nos jours ! »

    Et vas-y que je te tripote le ventre ou que je t’ouvre le manteau pour regarder ton bide…

    Après mon premier accouchement, par césarienne :
    -« Ah ben ouais, t’as pas su faire ton gosse jusqu’au bout ! »
    – « c’est pas un vrai accouchement. »
    – « Oh, ça va, c’était une césa, tu peux pas avoir mal ! »

    A propos de l’allaitement :
    – « Quoi, sérieux, tu allaites ? Mais ça fait super mal / ça ne se fait pas en public / tu pourrais aller dans une autre pièce pour donner le sein ! »
    – « Non, mais si elle pleure déjà, c’est que tu n’as pas assez de lait, tu devrais passer au biberon ! »
    – « L’allaitement, c’est de l’esclavage »

    A propos du sommeil de bébé :
    – « Laisse-la pleurer »
    – « Mais elle ne fait pas la sieste, là ? »
    – « Elle ne fait pas encore ses nuits ? »

    Les copains sans enfants :
    – « ah ah, vous ne devez plus avoir de vie sexuelle ! Déjà que votre vie sociale, hein… »
    – « Non mais sérieux, t’es à nouveau enceinte ? T’es une vraie pub pour le célibat, toi ! »
    – « T’es à nouveau enceinte ? Mais t’es une vraie cochonne ! »
    – « t’as l’air crevée, tu devrais dormir, la nuit ! »

    Le reste du monde, le reste du temps :
    – « 9 mois pour faire, 9 pour défaire. Enfin, sauf pour toi, visiblement. »

    Le tout saupoudré de conseils alakon, en permanence.

    En fait, ce ne sont pas les enfants qui épuisent les parents, ce sont les gens « bien intentionnés ». Fléau.

    Répondre
  25. Isabelle
    le

    Le jour où nous revenions de la maternité avec lnotre petite souris, nous nous sommes arrêtés chez mes beaux-parents – plutôt âgés, ils n’avaient pas encore vu leur petite fille.
    Et la première remarque de ma belle-mère :
     » Alors vous n’avez pas changé le prénom ?  »
    Toujours ma belle-mère, quelques jours plus tard:
     » Ma pauvre, si vous changez sa couche à chaque pipi, vous n’avez pas fini ! »

    Sans commentaire…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Faut jamais trop rien dire quand ça vient des beaux-parents, ils pourraient être utiles pour garder les mômes au moment opportun 🙂

      Répondre
  26. Eve
    le

    Toutes les phrases qui commencent par:
    « ha alors mes enfants à moi …… » ou encore: « quand les miens étaient petits….. »

    Et le classique : « Mais il faut que tu dormes quand bébé dort…. » Alors oui, c’est pas l’envie qui manque. Mais vite quelques minutes pour prendre une douche, faire le lavage, un peu de cuisine, etc…. et voilà que bébé s’éveil!

    Répondre
  27. M
    le

    J’ai eut droit:
    –>De la famille :
    – C’est voulu ? de mes parents
    – Mes enfants faisaient leur nuit à la maternité /1 semaine/3 mois (au choix)
    – Je passe sur les remarques sur les pleurs, l’écharpe, la porter dans nos bras

    –> De la fac:
    – Vous n’allez pas accoucher pendant mon cours ? 1. Tant qu’à choisir je ne préfère pas 2. la maternité est à 10 min à pied
    – De toute façon vous ferez votre master en 3 ans venant d’un de mes profs. Et non je l’ai eu en 2 comme tout le monde :p
    – C’est normal que tu sois négligée, tu es maman.Rien à voir avec les 5h/nuit et de potasser jusqu’à 1h.

    –> Du personnel de santé :
    – Je passe sur les remarques sur l’allaitement et sur son échec
    – Un biberon toutes les 3H et il faut la réveiller pour qu’elle mange, elle doit grossir c’est une crevette. 2Kg8 à la naissance
    – Vous savez vous en occuper? Ma fille avait déjà quelques mois donc no coment

    Répondre
  28. Goutedo
    le

    Une personne âgée à ma femme, 3 jours après l’accouchement : « vous êtes bien ronde ! c’est pour quand ? « … On en rigole 1 an après mais sur le coup.., 😀

    Répondre
  29. LN
    le

    Un petit florilège de reflexions entendues avant et après arrivée des trolls.
    MA propre mère, je suis à quelques jours d’accoucher du premier, me demande si je vais bien, lui répond que j’ai un peu mal au dos et là le scud tombe: Bah oui ! 20 kg de plus, faut les porter (oui, j’avais pris 20 kg et alors !).
    Voyage en Guadeloupe, mini troll a 7 mois et la varicelle, je me fais héler dans la rue par un « Hé madame, ça ne va pas bien de laisser votre enfant se faire piquer par les moustiques comme ça ! »
    Arrivée de mini troll N°2, de sexe masculin lui aussi.
    Une dame dans la rue m’ayant vue enceinte jusqu’au dent, me demande le sexe du nouveau venu s’exclame « OOH, quel dommage! »
    Et je passe les « alors c’est pour quand la petite fille, etc, etc »

    Répondre
  30. Nanou
    le

    chez moi les plus belles viennent de mes beaux-parents :
    – il resssemble à son grand-père/grand-mere … mais ni à mon mari ni à moi (à croire que c’est eux qui l’ont conçus !!)
    – de ma belle-mere : « ho mais moi je n’ai eu aucun problème pour les nuits ni les siestes  » (disons plutôt que vous avez le sommeil tellement lourd qu’il pleurait seul dans son lit en attendant un hypothétique secours et que finalement il se taisait de fatigue )
    – toujours de ma BM : « je n’ai pas souvenir que c’était si dur, on n’a eu aucun problème » (ben oui Alzheimer vous guette… ou alors vous l’avez bien dressé… oups pardon éduquer à coup de pédagogie noire)
    – de ma mere à la naissance : « tu vas pouvoir jouer à la poupée » (euh.. c’est pas un jouet … je ne vais pas faire comme toi et le mettre de côté quand j’en ai marre)

    Bref la liste pourrait être longue et continue de s’allonger car comme vous l’avez peut-être compris, je ne m’entend ni avec ma mere ni avec ma belle-mere, et de plus j’ai choisis une éducation basée sur le respect de L’Enfant et de ses besoins (Filiozat, Miller et Winnicott sont mes livres de chevet et surtout d’inspiration).

    Répondre
  31. Louise
    le

    « ah mais tu vas allaiter, je respecte mais bon moi ressembler à une vache à lait non merci » J’aime les gens qui disent respecter… Et encore je n’ai pas encore dit que j’utiliserai des couches lavables, une écharpe de portage…
    « oh mais ne t’inquiète pas pour l’accouchement, j’étais en forme moi, je n’ai pas eu mal, je me suis jamais inquiétée, posée de question avant l’arrivée de bébé » oui maman toi tu as su tout faire tout de suite et en forme en plus !
    j’ai hâte de découvrir les prochaines réflexions après l’accouchement !

    Répondre
    • Nanou
      le

      effectivement ce n’est que le début des réflexions 🙂

      ça me fait penser concernant le portage, j’ai eu droit « mais c’est bizarre, dans les pays sous-développés j’comprend mais ici on a quand même des poussettes » (heu… comment dire..nous ne sommes pas le seul pays à avoir des poussettes et le portage a de multiples avantages pour le bébé et la maman)

      il y a un moment où on finit par en rire 🙂

      Répondre
  32. Emilie
    le

    Effectivement, sujet sensible!

    On annonce à la grand-mère de mon homme que l’on va être parents :
    – « Mais vous êtes trop vieux! »
    Euh… ok, on n’est pas des jeunes parents mais quand même!

    Et ma grand-mère quand je lui ai annoncé, au lieu de me féliciter, ça a été :
    « Bon courage! »…
    Merci les mamies!!!

    Effectivement, quand on vient juste d’être parent, et qu’on part 2 semaines dans la famille pour faire les présentations :
    – « Tu devrais le laisser pleurer un peu, il va s’habituer si tu le prends tout le temps »…
    Donc tu stresses, tu vas chez quelqu’un d’autre, tu le laisses pleurer 3 minutes avant d’aller le chercher :
    -« Mais pourquoi tu le laisses pleurer? ».

    Pour le point 9, perso comme d’autres, ça a été le contraire :
    -« Tu veux allaiter? Quelle idée!! Tu vas être crevée! »… (quand j’étais enceinte…)
    Par les mêmes personnes (beau frère / belle sœur!):
    – « Tu allaites encore? » (avec un air affligé)
    Et toujours les mêmes quand j’ai arrêté l’allaitement quand il avait 9 mois :
    – « Ah!! Heureusement, tu as arrêté!! Il allait quand même pas rester au sein toute sa vie!! »

    Comme quoi, allaiter ou pas, il y aura toujours quelqu’un pour dire quelque chose!

    – Mon fils a marché à 15 mois. Vers 13-14 mois, j’ai entendu au parc de la part d’un papa :
    « il a quel age? Ah! Il devrait marcher à cet age, non?? ».
    Argh!

    Ce Noël à 18 mois, on va passer une semaine dans la famille. Le rythme de bout de chou est totalement bousculé.
    Lui qui habituellement va faire sa sieste vers 12h30-13h ne peux aller à la sieste que vers 14H à cause des repas qui s’éternisent, la maison de belle maman est un peu juste lorsqu’elle reçoit ses fils, belles filles et petits enfants et les enfants n’ont pas la place de jouer, les escaliers ne sont pas sécurisés et petit bonhomme n’a trouvé qu’une occupation intéressante : aller monter les escaliers… Bref, il est fatigué, ne peut pas jouer, reste des plombes à table avec nous… On le fait patienter en lui donnant du pain, en le faisant goûter à nos plats alors qu’il avait mangé avant, on le prend dans nos bras… Mais il fini par pleurer de fatigue et par être grognon… Bref on gère comme on peut chez belle maman!
    Et mon beau frère à qui je ne me suis jamais permise de faire la moindre réflexion sur l’éducation de ses enfants me sort :
    « Vous lui laissé faire ça? Ah mais si vous continuez comme ça, vous aller vous faire bouffer! …etc… » Et plein de critiques sur le comportement de notre fils… que son fils avait au même age!!! Amnésie?

    Bref, on prend vite la mouche quand on nous parle de la façon d’éduquer nos enfants… Je comprenais un peu avant d’être parent, mais je ne pensais pas que je serais aussi sensible sur le sujet!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as bien raison, il y a toujours quelqu’un pour dire un truc (désagréable souvent)… c’est ce qui me fait relativiser. Et effectivement, il faut devenir parents pour comprendre à quel point ça peut être agaçant !

      Répondre
  33. Gaou
    le

    J’ai eu droit entre autres à :
    « tu vas pouvoir être française maintenant que tu as un bébé métis. T’auras plus de problème de papiers c’est déjà ça. »
    « tu étais obligée de lui donner un prénom africain? »
    « tu lui mets des épices dans son biberon? »
    ou le must , le médecin qui dit à mon mari : » sa mère est noire? vous ferez attention a votre fille parce qu’ils ne sont pas comme nous ce sont des sauvages. » Mon mari regrette encore de ne pas lui avoir mis son poing dans la figure…

    J’adore votre blog! 🙂

    Répondre
  34. Cinthya
    le

    Enceinte de ma deuxième fille j’ai pu entendre alors tu attends quoi je réponds une fille et là on me répond « bah c’est pas grave encore une fille t’es pas déçue? du moment qu’elle est en bonne santé » sans savoir ils font les questions et réponses en même temps sans se demander si je préférais une autre fille. Et on rajoute bah le prochain c’est un garçon…

    Répondre
  35. lylou
    le

    Alors moi c’est les réflexions de mes parents du genre « pourquoi tu lui donnes pas ci ou ça à manger, nous on se prenait pas autant la tête » ou alors le fait de ne pas vouloir la laisser scotcher devant la télé toute une après midi chez mes parents « oh mais laisse là c’est pas grave » et j’en passe bien sur
    Disons qu’ils oublient parfois qu’ils ont été parents d’enfants en bas age eux aussi et maintenant qu’ils sont grands parents cest cool raoul lol

    Sinon les remarques comme je disais sur un autre article du genre « profitez tant que vous êtes deux vous pouvez sortir, continuer les voyages après vous ne pourrez plus « je ne supportais pas ce discours fataliste, t’as des enfants t’es cloitré chez toi en fait O.o
    Ben non on s’adapte on ne pense plus uniquement à 2 mais à 3 donc on sort on voyage tout à s’adaptant à elle à son rythme et c’est très bien ainsi 😉

    Répondre
  36. Pommecerise
    le

    Alors chez nous, deux remarques récurrentes :
    1. « C’est vraiment tout son papa !!! » (il faut croire que « c’est de famille ». En primaire, j’avais eu droit à « Viens, ta nounou est arrivée » … alors que c’était ma mère).

    2. « Elle devrait pas avoir des dents à son âge ? » Si (Loulounette a 13 mois et pas de dents), mais à part attendre, je ne vois pas très bien quoi faire …

    Et un truc délirant :
    Dans la rue, alors que j’avais pris Loulounette dans mes bras dans l’espoir (vain) qu’elle pleurerait moins que dans la poussette, une inconnue m’aborde « Il faut pas porter votre fille comme ça. Moi, j’ai beaucoup porté mes enfants et c’est ça qui a provoqué mon cancer du sein ». Sciant et pourtant véridique.

    Répondre
    • mathieu
      le

      TiBijou a 13 mois aussi et pas l’ombre d’une dent… et ses cousins les ont eu a 15 mois, mais de tte façon, il n’y a rien à faire, et puis on n’a jamais vu un enfant sans dent 🙂 (enfin je crois)

      Répondre
      • Pommecerise
        le

        Oui, c’est aussi ce que je me dis … mais contrairement à chez toi, tous les cousins de Loulou en ont depuis leurs 4 mois, 6 mois, etc … ce qui fait que je suis d’autant plus sensible à la remarque.

        Répondre
    • Nanou
      le

      chez nous aussi, les dents ont mis du temps à sortir… et maintenant il y en a 5 qui sortent en même temps… comme je dis souvent aux facheux qui nous em***** avec ça « il travaille sérieusement sur le projet et maintenant qu’il est parfait il le met en oeuvre » ….

      de toute façon si c’est pas les dents c’est les nuits, les premiers pas, l’alimentation …. les gens adorent parler 🙂

      ce qui m’énerve le plus en ce moment des amis et de la famille c’est « oh mais il ne sourit pas et gouzi gouzi pourquoi tu est si sérieux… » on a beau leurs expliquer qu’il observe beaucoup son environnement avant de se laisser aller à quitter nos bras, on a droit au chapelet sur son autonomie et qu’il ne quitte pas mes « jupes »… mais m**** il prend son temps et ensuite il se lance… et vu vos g***** je le comprend !!!

      Répondre
      • Olivier
        le

        c’est sûr qu’un môme, c’est souvent un sujet propice aux remarques les plus maladroites… 🙂 Mais bon, on s’habitue (ou pas)

        Répondre
      • La Chatte Bottée
        le

        Bonjour, chuis une tit’nouvelle …Ah c’est un bon florilège qu’on a là ! Je les ai toute eues aussi ces réflexions !
        J’ajouterai les silences et les regards lourds de critiques de la belle-mère, pas un mot, mais je crois que c’est le pire ! On se donne tellement pour ces petits …Qu’on ressent tout très fort !

        Répondre
  37. Pascale
    le

    2 réflexions qui reviennent souvent:
    – « il est trop collé à toi, c’est de ta faute » …euh comment te dire … dégage
    – Je suis noire et mon homme blanc, donc enfant métisse : « c’est le votre ? vous en êtes sûr ? » … non je l’ai trouvé dans la salle d’accouchement après 10 heures de travail :-p

    Répondre
  38. Fanny
    le

    J’ai eu le droit récemment à « ah oui, tu lui parles, tout le temps comme ça, tu lui expliques tout, ah bem c’est pour ça qu’elle est très éveillée , t’en fais trop »… « Mets la chez une nounou au plus vite  » ?!?!?!??,

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est bien connu, les enfants, faut pas leur parler, faut les laisser dans un coin, les arroser, et les récupérer après l’adolescence 😉

      Répondre
  39. Charlotte
    le

    Euh moi je rajouterais les jeunes parents aussi… J’explique le truc première d’une longue liste de jeune parent nous avons eu le droit a :
    Menace d’accouchement prématuré (hospitalisation longue durée et tout)
    Bébé qui ne veux plus sortir (presque le déclenchement)
    Bébé qui hurle 24/24 avec colique…
    Bébé hospitalisé a 1,5mois d’une infection urinaire
    Bébé encore colique
    Dort enfin dans son lit a 2mois
    Reprise du boulot a 2,5mois
    Fin allaitement a 3 mois
    4 mois ne mange que des biberons de 60ml
    6,5mois dort enfin la nuit bon toujours pas le jour mais on va pas se plaindre
    8,5mois ( en ce moment) crise du 8eme mois… Hurlement tout le temps.

    Et bien avec tous ses chiffres j’ai le droit de la part de mes jeunes collègue nouveau parent a
    – mais il ne dort toujours pas la nuit?
    – nous elle a dormi tout de suite dans son lit c’est une question de principe
    – elle viens de naître et elle boit déjà des biberons de 120ml
    – le jour du baptême de mon fils sur le pas de l’église « nous il fait déjà ses nuit a 3 semaines ça te dégoute hein? »
    -tu sais tu aurai du en faire moins pendant ta grossesse c’est pour ça que tu as était hositalisé.. (Euh a 5 mois on a le droit de marché pour aller jusqu’à sa voiture quand même??)

    Tous ça pour dire qu’entre les abrutis qui juge tant qu’il n’ont pas d’enfant et ceux qui se font un malsain plaisir a comparer leur gosse « parfait » ne peut on pas
    Simplement écouter celui qui a un peu moins de chance sans devoir venter les mérites de son gamin génial? J’ai même souhaité ouvertement a un collègue que son deuxième soi un monstre la nuit.. J’arrivé au boulot en ayant dormi 1h et lui me rappeler que son gosse avait fait ses nuit a 15jours…

    Répondre
    • Olivier
      le

      C’est un truc bizarre que tu pointes là. Effectivement, de nombreux jeunes parents ne se sentent simplement pas entendus dans les difficultés qu’ils rencontrent. Pire, on leur renvoie souvent une image dégradante et/ou culpabilisante. Je ne comprends pas pourquoi…
      Du coup, il faut aussi parfois lutter contre ça, jusqu’à trouver la bonne oreille, celle qui écoute sans juger.

      Répondre
  40. Solenn
    le

    Alors moi maman de 2 garçons avec 2 ans d écart. ..
    Quoi tu n allaité pas le deuxième alors que tu l as fait pour le premier?. Il a un an et dort encore dans votre chambre? Non mais c est quoi tes écharpes et tes portes bébés? Il ne va jamais savoir marché si il est toujours porté ? C est égoïste, on ne peut même pas le prendre! Moi je ferai ça et puis ça. ..quoi, il a 3 ans et il n à jamais regardé la télé ? Il ne fait pas encore ses nuits, mais il a 13 mois? Et tu as envie de lui dire: oui c est mes enfants, je leur donne ce que je peux, pleins d amour, ils ne sont pas du tout malheureux, nous faisons de notre mieux, on verra qunsd toi tu aura un seul enfant! Arrrrggghhh

    Répondre
  41. Nms
    le

    Ma BM, avant veille du debut de l’adaptation chez nounou (qui commence demain) :
    « Tu la déposes et tu t’eternise pas, tu files vite, parce que sinon elle va hurler, ça va être horrible! »
    Ok, donc je la dépose sur le pas de la porte, je frappe et me sauve en courant…

    Et en général, tous les gens qui se sentent obligés de devoir commenter notre façon de faire.
    « Laisse la pleurer un peu, un Bébe ça DOIT pleurer 3h par jour » mais bien-sûr que je suis bête !!
    « Elle boit trop souvent et pas assez longtemps » (?????)
    « Non mais c’est pas normal, elle dort pas assez »

    Enfin bref comme dis plus haut, il ne faut pas se braquer à la mondre remarque mais la fatigue aidant ce n’est pas toujours simple de garder son calme !

    Répondre
  42. Cindy
    le

    C’est des jumeaux? RHAAAAA celle-là je peux plus l’entendre!!!! J’ai juste envie de leur hurler dessus quand on me la pose :  » Oui ils sont jumeaux et ce n’est absolument pas la peine de les regarder comme des animaux de foire et je n’ai pas besoin de vos remarques sur mon courage ou autre ». Non mais les gens des fois ils ont aucun savoir vivre!!!

    Répondre
  43. Liline
    le

    « – pourquoi il pleure?
    – Je sais pas…
    – je croyais qu’une maman reconnaissait les pleurs de son enfant?  »
    *conn…*

    Ou encore, quand bebe pleure :
    « – il ressent ton stress, c’est pour ça qu’il pleure… »
    Merci de me faire culpabiliser… Mais sinon le fait que ce soit ses pleurs qui me stresse, ca t’a pas traversé l’esprit?

    « – tu le surprotège »
    pardon de faire en sorte que mon fils de 5 mois evite de choper la grippe de la nièce de 2 ans…

    Répondre
    • Elo
      le

      J’ai eu droit à la même pour le stress et les pleurs. Je me suis sentie bien mal et mauvaise mère.
      J’ai aussi eu droit de la part de mon patron « non mais tu ne vas pas le garder ? Il va être malheureux, vous êtes trop jeunes (23 et 24 ans…) et tu gâches la vie de ton copain, tu ne te rends pas compte » et une fois bébé avec nous « ouais bah maintenant qu’il est là c’est trop tard mais franchement tu aurais pu penser à l’avortement »
      Inutile de préciser que j’ai posé ma dem…

      Répondre
  44. mélusine
    le

    maman de jumeaux, je ne supporte plus : c’est des jumeaux ?
    je réponds : oui, et là j’ai droit :
    ah bon ! mais ils ne se ressemblent pas pourtant ! c’est une fille et un garçon ?
    et je réponds : non 2 garçons (d’ailleurs il ne peux pas y avoir erreur, 2 bouilles de petits gars)
    et là c’est le pompom : ah oui c’est des faux !
    et je réponds en restant zen : oui ceux sont des dizygote et non des monozygote (vlan prend ça dans ta tronche)

    Répondre
  45. Pascaline
    le

    J’adore votre page et J’ai bien rigoler en lisant l’article et les commentaires.
    Autre les classiques déjà exprimé, jai eu le droit à quelques remarques qui me font rire maintenant mais sur le moment j’avais juste envie d’envoyer bouler.
    Pour bb1, on a exposé sur un marché de noël alors qu’il avait 3 mois. Après, les réflexions usuels (il est mignon, sage, …) question classique du « il a quel age? » Et après une réponse de ma part réaction qui tue « mais vous êtes Sur!!! On lui donnerai 6 mois » alors comment te dire que oui j’en suis sûr, c’est moi qui l’ai mis monde. Bon ok loulou est grand mais quand même.
    Et pour bb2, je suis sortie 24h après avoir accouché et quand je le dis, ça ne manque pas, j’ai le droit au « mais ils t’ont mis dehors » non ils ne m’ont pas viré c’est moi qui est fait le choix de sortir vite. Et j’adore la tête quand j’ajoute que si ça n’avait tenue qu’à moi je sortais dans les 6h 😉

    Répondre
  46. Serely
    le

    Merci pour l’article, je me rappelle l’avoir lue en étant enceinte. Résultat : j’étais remontée comme un ressort et plus entrainée que Rocky!

    Bon allé, je partage quand même ce petit instant d’humour grinçant :

    « Ohlala, il ressemble TELLEMENT à son papa!
    – Ouf! J’avais peur qu’il ressemble au facteur! »

    Sinon, après le premier vient évidemment la question qui tue
    « Et le deuxième, c’est pour quand? »

    Je réponds au choix : « je me suis faite ligaturer les trompes. » ou « bientôt! le prochain j’ai décidé d’accoucher chez moi, entourée de fleurs, d’arbres, et d’animaux et de tous les sacrifier à Satan au moment de la délivrance. » (là ils sont un peu paumés et évitent de reposer la question) ou « On pensait plutôt adopter un chien. On se tâte, on compare les prix. »

    Maintenant que le choupinou a 18mois, je suis blindée… Alors j’en profite pour être un peu taquine! Autant se marrer!

    Répondre
  47. Tat.
    le

    Bonjour,Bonsoir,
    Pour moi l’une des pire ça a été « petit enfant, petit problème » – (un grand classique, mais qui coupe toute possibilité d’expression) alors que je sors à peine d’une dépression post-partum, que mon bébé fait les dents et qu’il ne dormait pas la journée, ah si : que dans mes bras ! Le tout venant de ma belle soeur étant passée par les mêmes évènements que moi… J’ai juste répondu « ouais ben franchement je pourrais étriper les gens qui me font ce genre de reflexion »
    Comme s’il ne fallait pas se plaindre, il est petit ça ne sera forcément que plus dure après. Non mais, comme si on ne le savait pas ! Et sinon un peu de réconfort et d’empathie c’est possible ?
    J’ai souvent eu envie de laisser un commentaire, j’en avais même déjà rédigé un très long une fois et puis par pudeur sans doute je ne l’ai pas laissé. Mais cette fois j’ai eu envie de laisser mon petit « coup de gueule » !
    J’aime bien vos articles, votre blog. C’est mon mari qui me l’a fait découvrir. Et j’ai vite aimé le ton de vos articles, drôles, criant de vérité et dans lesquels on se retrouve en tant que jeunes parents.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Effectivement, nombre de petites remarques sont désobligeantes parce qu’elles coupent toute discussion, toute possibilité d’exprimer ce qu’on ressent profondément.
      Je me souviens d’un copain médecin qui m’avait dit un jour : « Etre parents, c’est le métier le plus con du monde. Des milliards de types avant toi l’ont fait. Alors arrête de te plaindre… » Super, merci pour l’écoute.

      Répondre
  48. Bourdier
    le

    Ma mère quand mon fils de 10 jours commence à chouigner et que je vais le voir: « laisse le pleurer sinon il sera capricieux »… Hein ???
    Et la mère d’une amie,quand au cours d’un café entre copines, mon fils de 2 mois commence à pleurer, je le mets au sein: « alors, chaque fois qu’il pleure, tu le mets au sein ? Tu es sûre qu’il a faim ? »… Cette fois là j’ai eu la présence d’esprit de répondre : « non j’adore sortir mes nichons en public alors j’ai dressé mon fils pr pleurer quand il y a du monde ! ». Ça l’a calmée direct !

    Répondre