Futur papa : comment gérer sa peur de devenir père ?

futur-papa-peur

Vous êtes enceinte ou envisagez d’avoir un bébé ? Cependant, vous sentez que votre conjoint angoisse à l’idée d’endosser cette future paternité. Je Suis Papa vous explique pourquoi l’arrivée d’un enfant peut inquiéter un homme. Nous vous donnons également quelques conseils pour aider le futur papa à surmonter sa peur de devenir père.

Pourquoi la paternité peut-elle faire peur ?

Plusieurs raisons peuvent être la cause d’anxiété de la part de certains hommes lorsqu’ils vont devenir papa :

  • la peur de ne pas être assez mature ;
  • la peur de l’accouchement ;
  • la peur de ne pas savoir s’occuper d’un bébé ;
  • la peur de ne pas être financièrement à la hauteur ;
  • la peur de ne pas être un bon père ;
  • la peur d’avoir un enfant handicapé ;
  • la peur d’être exclu du couple mère/enfant.

7 conseils pour gérer la peur de devenir père

Future maman, votre envie de bébé est très forte et vous aimeriez que cela soit aussi le cas pour votre chéri ? Voici 7 conseils pour l’aider à surmonter ses peurs de futur papa

1 | Assurez-vous que votre conjoint soit prêt à devenir papa

Un bébé se conçoit (en général) à deux. Avant de vous lancer dans cette aventure, assurez-vous que le futur papa soit prêt à vous suivre. À 20 ans, il est normal qu’il ne se sente pas encore assez mûr et se considère toujours lui-même comme un enfant. Accordez-lui peut-être quelques années, même si votre désir à vous est bien présent. En revanche, s’il a 40 ans, il est à craindre qu’il ne soit jamais prêt… Vous devrez peut-être alors envisager de vivre votre vie chacun de votre côté.

Si bébé est déjà en route, dites avec tact au futur papa qui avoue ne pas être prêt, qu’il a été suffisamment adulte pour le concevoir et qu’il doit maintenant assumer ses actes. 

2 | Faites-le venir aux cours de préparation à l’accouchement

Si c’est l’accouchement qui angoisse le futur papa, il peut tout à fait venir avec vous à certains cours de préparation à l’accouchement. Il saura alors comment se déroule le moment de la délivrance. Consultez également notre article sur les 7 trucs à savoir pour survivre à un accouchement, à destination des futurs papas.

Sachez cependant que sa présence à vos côtés n’est pas non plus obligatoire. Il vaut parfois mieux qu’il n’ait pas une vision de vous au moment de l’accouchement, au risque qu’il ne vous regarde plus jamais comme avant. Votre maman ou votre sœur sera peut-être d’ailleurs enchantée de prendre cette place auprès de vous.

3 | Montrez-lui comment s’occuper d’un bébé

Savoir s’occuper d’un bébé n’est pas inné. Cela s’apprend. Avant la naissance, regardez ensemble des tutoriels pour savoir comment changer une couche, comment porter votre bébé, comment lui donner le biberon, etc. Faites le tour d’une sélection des meilleurs biberons juste ici ! Une fois que bébé est là, montrez-lui tout simplement comment faire et, surtout, faites-lui confiance. Ne lui reprochez pas sa façon de faire, même si elle ne correspond pas exactement à la vôtre.

4 | Dites-lui que sa présence est plus importante que son porte-monnaie

S’il fallait attendre d’être confortablement installé dans la vie, avec boulot stable et maison en accession à la propriété, peu de couples deviendraient parents ! On s’imagine, souvent à tort, que l’arrivée d’un bébé coûte cher. Il n’en est rien. Outre les aides de la CAF, vous pouvez vous faire donner ou prêter les premiers vêtements ainsi que le matériel de puériculture. Les brocantes sont aussi un bon moyen d’acquérir le nécessaire pour bébé à moindre frais.

L’important pour votre bout de chou est votre présence et celle de son papa, pas l’épaisseur de votre portefeuille.

5 | Réconfortez-le sur sa capacité à être père

Votre conjoint a peur d’être un mauvais père ? Peut-être n’a-t-il jamais connu le sien et ne sait pas à qui se référer ? Son père était peut-être violent ou nocif et il ne veut pas reproduire ce schéma paternel ? Rassurez-le… et rassurez-vous ! Qu’on soit papa ou maman, on commet tous des erreurs, nul n’est parfait et personne ne vous demande de l’être ! Soyez vous-même avant tout. Le futur papa saura trouver ses marques.

6 | Partagez vos craintes de ne pas avoir l’enfant idéal

C’est l’angoisse de tous les parents pendant la grossesse : et si mon bébé naissait avec un handicap ? Déjà, l’échographie est là pour vous rassurer. Dans 99 % des cas, bébé est en parfaite santé ! S’il y a malgré tout un problème, le corps médical saura vous aider à prendre une décision : poursuivre ou interrompre la grossesse. Il vous expliquera les soins à apporter après la naissance, les démarches à effectuer, etc. Vous ne serez pas seuls dans cette aventure d’un bébé « pas comme les autres ». D’ailleurs, y a-t-il un enfant idéal ?

7 | Rassurez-le quant à sa place de père et de conjoint

La place du père n’est pas toujours la meilleure dans la société. Il est donc normal que votre conjoint s’inquiète de celle qu’il aura au sein de votre couple une fois que bébé sera là. En effet, beaucoup de mamans, complètement accaparées par leur maternité, délaissent le papa, qui se retrouve alors en second plan.

Essayez dans la mesure du possible de rester un couple uni, d’avoir une vie sexuelle, même pendant la grossesse, de sortir en amoureux en confiant votre tout petit ou au moins de vous retrouver tous les deux. De même, profitez de moment solo ou avec des copines en laissant votre chéri s’occuper seul de votre bébé. Ainsi, ils construiront ensemble leur relation père/enfant pour le plus grand bonheur de votre famille.

Et vous, avez-vous peur de devenir père ? Comment gérez-vous vos craintes ? Avez-vous réussi à surmonter cette angoisse ?

Article posté le 28 janvier 2022 et mis à jour le 8 juillet 2022 dans Questions de parents, Grossesse et naissance

Par Gwenaelle

Enseignante de la maternelle au lycée pendant plus de 20 ans, Gwenaëlle est maman de six enfants, des grands et des petits. Soucieuse de la sécurité et du confort de vos bambins, elle a à cœur d'aider les jeunes parents dans leurs recherches de solutions pour prendre soin de leurs mômes.  Elle a fait de la description des articles de puériculture l'une de ses spécialités et met ses talents d'écriture à votre service. 


2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En appuyant sur le bouton « Laisser un commentaire », vous consentez à ce que votre nom et les informations que vous inscrivez dans le champ « commentaire » soient publiées sur le site Je Suis Papa. Votre e-mail ne sera pas publié, il sera uniquement communiqué aux services concernés et habilités par SUPERFULL afin vous recontacter en cas de message litigieux. Cette donnée sera supprimée dès que nos services auront validé votre message.
Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données, retirer votre consentement au traitement de vos données à tout moment, vous opposer au traitement de vos données et vous disposez d’un droit à la portabilité de vos données.
Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.
Vous pouvez exercer l’ensemble de vos droits à l’aide du lien suivant Gestion des droits ou en écrivant à dpo[a]agencergpd.eu.
Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.

  1. Mathias
    le

    Bonjour
    pour les futurs et nouveaux papas qui doutent il y a aussi l’Atelier du Futur Papa.
    Renseignez vous et parlez en cet atelier est super rassurant et ce n’est qu’entre papa

    Répondre