Je recherche

Comment aider votre enfant à combattre sa peur du noir ?

Par Olivier - Mis à jour le 24 janvier 2024
Un enfant se cache sous sa couette. Il a peur du noir.

« Maman, j’ai peur du noir ! », « Papa, laisses la lumière allumée ? » … Ça vous parle ? Si ce n’est pas le cas, vous faîtes partie des parents chanceux dont les enfants n’ont pas peur du noir. L’angoisse nocturne est certainement l’une des peurs les plus répandues chez les enfants. Dès leur plus jeune âge et pendant de longues années, cette crainte peut persister et rendre la vie impossible à toute la famille. La peur de l’obscurité peut naître chez les enfants à partir de 3 ans et se poursuivre jusqu’à l’âge de 12 ans.

Sommaire

Votre enfant a peur du noir ? Découvrez nos conseils pour vous aider dans cette étape.

Pourquoi les enfants ont-ils peur du noir ?

Les enfants n’ont pas vraiment peur de la nuit mais plutôt des dangers qu’elle pourrait masquer (monstres, cauchemars…). Mais comment cette peur de l’obscurité apparait-elle ? Découvrez quelques éléments de réponses.

Les enfants sont souvent confrontés à des situations angoissantes pendant la journée. Des bruits du quotidien (tondeuse, perceuse, robot ménager…), des images à la télévision, un chien qui aboie dans un jardin… les enfants vivent souvent des moments générateurs d’angoisses. Bien qu’anodins pour nous, ils marquent les petits. Cette peur, souvent non extériorisée sur l’instant, est stockée dans leur mémoire inconsciente et peut ressortir le soir.

Les enfants se construisent émotionnellement. Vers 3 ans, les enfants sont en pleine construction. Ils n’ont pas la maturité d’un adulte. La peur est un sentiment naturel qui les fait grandir. Ils vont devoir apprendre à gérer ces émotions négatives. Il est important de parler avec vos enfants de leurs angoisses. Ces temps de dialogues les aideront à surmonter le moment angoissant du coucher. En réalité, la peur du noir renvoie à la solitude, à la séparation et non à une réelle peur de l’obscurité.

Nous, parents, pouvons aussi transmettre notre propre crainte du soir. Les enfants sont de vraies éponges. Certains parents appréhendent le moment du coucher et cette séparation du soir. Les enfants s’imaginent alors en danger. Dormir seul, dans le noir, peut alors leur apparaitre comme angoissant.

7 Astuces pour aider les enfants à ne plus avoir peur du noir

Vous cherchez comment aider vos enfants à combattre leur peur du noir ? Découvrez nos astuces et partagez les vôtres en commentaires.

1 | Installez une veilleuse dans la chambre de vos enfants

Presque aussi important qu’un doudou, les veilleuses rassurent les enfants au moment du coucher. Certains modèles diffusent même des mélodies pour accompagner paisiblement bébé vers le sommeil : les veilleuses musicales. Il existe également des veilleuses projection d’étoiles. En se concentrant sur les étoiles, les enfants se calment, se détendent et s’endorment plus facilement. Pour les plus âgés, optez pour une veilleuse indicatrice de réveil. Ingénieux et simple d’utilisation, ces modèles aident les enfants à distinguer jour et nuit et à se lever au bon moment. De quoi favoriser l’apprentissage de l’autonomie. Vous avez également la possibilité d’opter pour une veilleuse nomade. Comme son nom l’indique, une veilleuse nomade est en effet mobile. Sans fil, légère et facile à prendre en main, elle s’emmène partout.

2 | Aidez vos enfants à exprimer leur peur du noir

Les parents ne doivent pas hésiter à parler avec leurs enfants de cette peur du noir. Plus ils seront rassurés sur les événements de la journée, plus le coucher se déroulera sereinement. Ils pourront alors s’endormir apaisés. En tant que parents, vous devez accepter les peurs de vos enfants et ne pas les ignorer. Faire preuve de compréhension permet de les aider et les soutenir.

3 | Mettez en place un rituel du coucher

Le rituel du coucher permet d’instaurer un climat propice à l’endormissement.  Vos enfants sont alors dans de bonnes conditions pour dormir. Une histoire, un câlin, des bisous… essayez de les apaiser avant de les laisser seuls dans leur chambre et dans le noir.

4 | Instaurez un moment de relaxation

Aujourd’hui, de nombreux supports existent pour aider les enfants à se relaxer. Ces exercices souvent basés sur la respiration sont simples à mettre en œuvre et très efficaces. De nombreux livres avec supports audios vous guideront dans la mise en place de ce rituel, à l’image de cette série audio par exemple.

5 | Ne stoppez pas vos activités sous prétexte que les enfants sont couchés

La phobie du noir révèle en réalité la peur des enfants de se séparer de leurs parents. L’angoisse de se retrouver seul dans leur chambre. Dans ces conditions, les bruits familiers (télévision, bruits de vaisselle, discussions des parents…) contribuent à rassurer les enfants.

6 | Identifiez avec vos enfants les bruits angoissants qu’ils entendent

Le soir dans le noir, les bruits sont décuplés. Il convient d’accompagner vos enfants. Expliquez-leur d’où proviennent les sons qui leur font peur et démystifiez-les en leur donnant du sens pour les rassurer.

7 | Utilisez des livres pour aider vos enfants à ne plus avoir peur du noir

La littérature jeunesse compte de nombreux livres pour permettre aux enfants de dompter leurs peurs. De nombreux auteurs se sont penchés sur la question. Ils ont imaginé des histoires pour aider nos têtes blondes à mieux les comprendre et à les surmonter. Ainsi, les enfants pourront se rendre compte, qu’ils ne sont pas les seuls dans cette situation, et que c’est en affrontant leurs peurs qu’ils parviendront à les surmonter.

Pour aller plus loin avec les livres

Découvrez quelques livres pour poursuivre votre réflexion :

Partagez l'article

Les meilleurs comparatifs

Voir tous les comparatifs

Vos tests de produits préférés