10 trucs pour survivre à un week-end avec enfants

24 Juin 2014

week-end avec enfants : organisation

Prenez, disons, 6 adultes accompagnés d’une demi-douzaine de mômes. Installez-les dans une maison le temps d’un week-end à la campagne. Remuez énergiquement. Et comptez les points !

Les vacances avec les potes, c’est génial, surtout quand on est beau, fringuant et sans mouflons pour nous vomir dessus. Oui mais voilà, les parties de jambes en l’air sous le soleil d’été se terminent souvent dans les allées froides et lugubres d’une maternité de banlieue.

Du coup, cette année, les vacances riment d’abord avec déchéance, condoléance, enfance. Bref, chacun ramène sa descendance. Et son livre de prières pour que tout se passe bien.

Week-end avec enfants, les astuces pour s’en sortir

Vous me direz, un week-end avec enfants, c’est pas non plus la mer à boire. Et ce n’est pas une tribu de gnomes aussi excités qu’un Richard Virenque sous stéroïdes qui va vous gâcher le plaisir de vous retrouver entre potes.

Avec un peu d’organisation et une bonne dose d’imagination, vous devriez même revenir reposé.

TOP 1 | Prévoyez une grande maison

Gardez toujours à l’esprit que le bruit se dissout dans l’espace. Plus vous vous situez loin de la source sonore, moins vous l’entendez brailler. Si vous envisagez de louer un gîte par exemple, assurez-vous que votre espace vital est garanti et qu’un vaste champ jardin permet aux enfants de hurler leur plaisir de communier avec les éléments.

TOP 2 | Validez la sécurité

Si vous kiffez les déguisements d’infirmières, vous n’avez aucune envie de découvrir les praticiennes de l’hôpital du coin. Pour éviter le pire, mieux vaut checker la sécurité de la maison que vous envisagez de louer avant de régler les arrhes. Un escalier glissant, une piscine sans barrière, un précipice… et hop, le week-end idyllique se transforme en enfer.

TOP 3 | Fixez les règles

Pour éviter le chaos général dans les minutes qui suivent votre installation, une sérieuse mise au point sur les règles de vie à tenir s’impose. Si vous en avez l’occasion, réfléchis-y avec vos amis avant le départ pour que tous les enfants bénéficient du même régime de semi-liberté.

TOP 4 | Aménagez un espace kids friendly

Les enfants sont comme les plantes. Il faut penser à leur installer un coin sympa, ensoleillé mais pas trop, à l’abri de la chaleur. Reste à arroser de temps en temps et le tour est joué. Très vite, ce lieu deviendra un temple à la gloire des pionniers du nihilisme punk.  Mais vous vous en foutez. Tant que les frontières sont respectées.

TOP 5 | Achetez la vigilance d’un ado

Si vous voyagez régulièrement, vous savez probablement qu’il faut toujours conserver un petit billet dans sa poche, pour graisser quelques pattes le moment venu. Après repérage, vous jetez votre dévolu sur l’ado boutonneux de la bande, que vous n’hésitez pas à soudoyer généreusement pour qu’il surveille vos cochonous pendant que vous sirotez tranquillement votre cubi de Mojito.

TOP 6 | Envisagez des activités fatigantes

Randonnée à cloche-pied, chasse au dahu, course aux trésors, session de surf… ne lésinez pas sur les moyens pour amuser vos lardons. Objectif : épuiser leur batterie jusqu’à imposer une recharge complète, seule garantie d’une soirée tranquille.

TOP 7 | Emmenez une collection de DVD

Rien ne sert de nier l’évidence. Avec un môme, et encore davantage avec une demi-douzaine de ses congénères, on a toujours besoin d’un DVD sur soi. Pour ponctuer la journée de temps calmes, reposer vos oreilles et inciter vos héritiers à passer en mode basse consommation, rien de mieux que quelques épisodes de Peppa pig, Petit Ours Brun ou Tchoupi.

TOP 8 | Achetez un stock de frites

Avec les enfants, la gastronomie est universelle et se conjugue au singulier. Elle se résume d’ailleurs à un mot : frite. Pas la peine de sortir votre jambon de pays, votre pâté de sanglier, votre foie 100% gras ou votre fricassée de chatrou, faites plutôt confiance à Mc Cain.

TOP 9 | Montrez-vous conciliant

Souvenez-vous de ce sentiment de liberté totale qui vous envahissait lorsqu’enfant, vous partiez en vadrouille avec cousins ou amis. Franchement, ce week-end avec enfants, c’est le moment de lâcher la bride, pour eux comme pour vous. Et tant pis s’ils ne mangent pas équilibré, ne dorment que quelques heures et passent leurs journées à se rouler dans la boue. Vive les vacances quoi !

TOP 10 | Réservez la chambre la plus éloignée de l’espace de vie

Soyez stratégique, ne visez pas la plus belle chambre. Préférez plutôt la plus éloignée de l’espace de vie. Celui que la tribu de gnomes envahira dès le lever du soleil en braillant. De quoi vous assurer quelques heures de sommeil réparatrices, pour effacer la cuite de la veille.

Et vous ? Avez-vous déjà tenté de partir en week-end avec enfants et amis ? Quelles sont vos astuces pour en sortir vivant ?

Vous envisagez un voyage avec des enfants ? Découvrez le dossier !

D’autres TOP ? Lisez TOP 7 vacances en famille, TOP 10 veilleuses enfant, Je compte jusqu’à 3… le TOP 20 !… tous les TOP sont ici.

Photo Credit: SaraiRachel via Compfight cc

8 réponses to “10 trucs pour survivre à un week-end avec enfants”

  1. Etienne 24 juin 2014 at 14 h 57 min #

    Indispensable les frites ! Avec du ketchup à la place de la sauce aux ceps évidemment

    • Olivier 25 juin 2014 at 11 h 21 min #

      La sauce aux ceps, on la garde pour nous !

  2. Alice 24 juin 2014 at 22 h 42 min #

    Toujours prendre la chambre du fond, j’y penserai la prochaine fois 😉 merci pour la rigolade.

  3. Maman Marmotte 25 juin 2014 at 10 h 45 min #

    Encore un excellent billet…qui sent le vécu 😀

    Dans la série « anticipons pour mieux nous la couler douce », j’ajouterai :

    – vérifier que le nombre de douche/toilettes permet à toute toute la troupe d’être opérationnelle sans y passer la journée.

    – une immmmmmmense boîte de haribos à machouiller devant les dvd ou l’apéro.

    – une trousse de secours prête au combat, histoire d’être parés en cas de bobos/piqures de bestiole/agression d’ortie etc.

    – avant de partir, un reperage par mappy/michelin des pédiatres et hopitaux ayant un service pédiatrie.
    Partir dans un charmant petit village et s’apercevoir que les hostos du coin n’ont que des urgences « classiques » et que le service de pédiatrie le plus proche se trouve à 200 bornes, bonjour le coup de pression.

    – Emmener une réserve supplémentaire du lait-en-poudre-super-spécial-et-super-cher au cas où la première boîte finirait sur le sol et que vous deviez en commander à prix d’or en catastrophe à la pharmacie du coin un week-end de grève des transporteurs 😉

    – Repérer l’orthodontiste du coin si jamais il prenait à un appareil dentaire de se désintégrer comme par hasard durant le week-end.

    • Olivier 25 juin 2014 at 11 h 22 min #

      Oh my god, mais tu es une pro dans le domaine. J’ai encore de l’expérience à prendre, moi !
      Je rajoute tout ça à ma check-list de l’été 😉

      • Maman Marmotte 25 juin 2014 at 18 h 35 min #

        Pas pro, juste issue d’une famille de blouses blanches 😉

        • Olivier 26 juin 2014 at 10 h 46 min #

          Ah bah si les Haribo sont conseillés par les blouses blanches, on va pas se gêner 😉

Envoyez une réponse