10 trucs pour survivre à une femme enceinte

femme enceinte : le manuel de survie

Vous le savez si vous avez déjà un enfant, une femme enceinte, c’est un peu comme un volcan sur le point de se réveiller, une cocotte-minute prête à exploser, un baril de poudre sur un brasier ardent.

Le seul avantage, c’est qu’elle ne peut plus courir pour vous mettre la rouste que vous méritez probablement, parce que vous ne vous occupez pas d’elle avec autant d’égard qu’elle le juge nécessaire.

Et, autant le dire tout de suite aux néophytes, ce petit miracle de la vie dure 9 mois. Soit environ 275 jours de pur bonheur hormonal, week-end inclus.

Femme enceinte : le manuel de survie

Chers futurs papas, je comprends tout à fait que, dans ce contexte, vous cherchiez avant tout à survivre. Raison pour laquelle j’ai décidé de vous venir en aide. Non, ne me remerciez pas, la solidarité masculine, c’est aussi ça.

TOP 1 | Remplissez le frigo

Une femme enceinte, c’est un peu comme un Gremlins après le coucher du soleil. Si le frigo est vide au moment où votre belle s’en approche, la colère de Zeus risque de s’abattre sur vos frêles épaules. Demandez donc à votre belle de dresser la liste de ces préférences culinaires et assurez-vous de ne jamais en manquer. Au risque de vous retrouver à deux heures du matin, la gueule enfariné, à chercher des yaourts Activia vanille dans une station-service Avia à l’autre bout de la ville.

TOP 2 | Contredisez-la le moins possible

Vous le savez : contredire une femme revient potentiellement à s’exposer à des heures et des heures de palabres, de négociations et d’explications en tous genres. Alors une femme enceinte, je ne vous en parle même pas. Pour éviter les discussions à n’en plus finir, faites des efforts. Après tout, si elle a envie de refaire la déco du salon, vous vous en foutez. Répondez-lui un truc du genre : « Super idée ma chérie, je te fais totalement confiance, tu as tellement bon goût ! Mais attention, ne te fatigue pas trop quand même. Je ne voudrai pas que tu prennes des risques inconsidérés… et blablabla et blablabla. » Facile, non ?

TOP 3 | Ne regardez jamais les fesses d’une autre

Avant, votre belle tolérait que vous reluquiez discrètement les fesses des inconnues croisées dans la rue. Mais maintenant qu’elle est enceinte, vos exercices de gymnastique oculaires ne la font plus rire du tout. Normal, elle a pris 20 kilos et ne se sent plus franchement en état de rivaliser avec ces connasses jeunes demoiselles qui vous sourient à chaque coin de rue. Pour éviter la mandale qui vous pend au nez, abstenez-vous et répétez-lui régulièrement que vous kiffez ses formes généreuses de femmes enceintes. So sexy !

TOP 4 | Soignez votre humour

Vous aviez l’habitude de vous moquer d’elle gentiment ? De la titiller pour la faire réagir ? De vous chamailler joyeusement ? Tirez un trait là-dessus. En acceptant d’héberger temporairement un polichinelle, votre femme a  perdu une partie de son sens de l’humour et de son esprit d’autodérision. A fleur de peau, elle risque fort de trouver vos blagues déplacées et particulièrement désagréables. D’abord décontenancé, vous comprendrez vite que les  hormones sont à l’origine de ses crises de susceptibilité, et vous finirez par mettre de l’eau dans vos vannes.

TOP 5 | Ne déplacez pas la télécommande

Je ne vais pas vous faire un dessin : votre femme se jette sur le canapé, s’enfonce paisiblement, pose sa main à droite, jette sa main à gauche… et ne trouve pas la télécommande. Oui oui, celle que vous avez rangé près de la télé juste avant de partir au boulot. Bref, elle finit par vous haïr de la contraindre à se relever et va entretenir sa colère pendant 8 heures, jusqu’à votre retour du bureau. Du coup, je vous conseille d’aller faire un tour dans un de ces afterworks qui fleurissent en ce moment, pour ne revenir à la maison que lorsqu’elle sera couchée.

TOP 6 | Achetez des boule-quies

Depuis que votre femme est enceinte, vous avez la désagréable impression de passer vos nuits à côté d’un cachalot asthmatique. Allongée sur le dos, elle ronfle avec un enthousiasme qui vous dépasse. Comme vous êtes compréhensif et bien élevé, vous décidez de ne pas lui infliger ces coups de pieds rageurs que vous lui octroyiez d’habitude au niveau des tibias. Et vous optez sagement pour une paire de boule-quies. Notez que cet investissement s’avèrera largement rentable puisque vous pourrez le mettre à nouveau à profit à la naissance de votre rejeton.

TOP 7 | Ne videz jamais le pot de Nutella

Oh malheureux, mais que vous apprêtiez-vous à faire ? Sachez qu’on ne vide jamais totalement le pot de Nutella d’une femme enceinte sous peine de subir une avoinée dont vous vous souviendrez longtemps. Si vous allez devoir mettre de côté vos envies de chocolat pendant 9 mois, souvenez-vous néanmoins que vous êtes désormais le seul à pouvoir vider la cave. Cool, non ?

TOP 8 | Prenez des cours de bricolage

Chez le médecin, le verdict est tombé. Votre femme va devoir passer les semaines qui la séparent de la délivrance cloitrée à la maison. Et au bout de 2 jours, elle s’ennuie déjà à mourir. Du coup, elle décide de refaire la déco du salon (voir aussi TOP 2). Malheureusement, elle n’est capable de rien, à part donner des ordres à son esclave du moment, vous en l’occurrence. Profitez-en pour prendre des cours de bricolage et renouveler votre carte de fidélité chez Leroy-Merlin.

TOP 9 | Dites-lui avec des fleurs

Si comme moi vous oubliez trop souvent de vous arrêter chez le fleuriste en sortant du boulot, c’est le moment de changer. Oui, une femme enceinte a besoin d’amour. Et non, le farfadet que vous lui avez planté dans le ventre n’est pas une preuve suffisante de la passion irrévocable que vous entretenez pour elle. Tant que vous y êtes, profitez-en pour lui offrir un petit week-end romantique sur l’Ile de Ré, et hop l’affaire est dans le sac !

TOP 10 | Montrez-vous intéressé

Une femme enceinte aime plus que tout que son homme se montre intéressé, voire impliqué. Du coup, n’oubliez pas de poser régulièrement votre main sur son joli ventre rond, à poser votre oreille pour écouter ses gargouillis les mouvements de bébé, à la plaindre ou à l’encourager régulièrement… Et restez sérieux lorsqu’elle vous parle de son reflux gastrique.

Et vous ? Quels conseils donneriez-vous à un futur papa pour qu’il survive à ces 9 mois périlleux ?

Photo Credit: Marius Waldal

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 10 octobre 2013 dans Humour et humeur

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


82 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Caro
    le

    Oh je ne me reconnais pas tant que ça cool !! C est moi qui remplissait le frigo (et ce jusqu à l’accouchement). Monsieur a fait des travaux pendant que j’étais à la maison … C est moi qui vivait dans la poussière.

    Quant à mon caractere il n’a pas changé. J’étais déjà chiante avant 🙂

    Répondre
      • Caro
        le

        Pis rien à changer après la grossesse non plus. C est toujours moi qui remplit le frigo et qui râle le plus souvent (meme très souvent il faut bien l’avouer !) à la maison.

        Répondre
  2. Jim PROFIT
    le

    Je vais remercier ma femme qui ne m’a absolument pas fait souffrir pendants ses 2 grossesses raprochées pourtant!
    Nos 2 enfants ont exactement 369 jours d’écarts.

    Pas d’envies extravagantes par exemple.
    J’ai donc eu de la chance à priori!

    Répondre
      • Jim PROFIT
        le

        De la chance certainement, un lèche-bottes certainement pas et ma femme peut en témoingner.
        Je n’y peux rien si elle n’a pas eu envie de fraises à 2h du matin. En même temps je luis avais fait comprendre que je n’irai pas chercher quoique ce soit en pleine nuit 😉

        Répondre
        • Olivier
          le

          Ah, tu es prévoyant 😉 Mais tu sais, à bien y réfléchir, ma femme n’a pas non plus passé sa grossesse a multiplié les caprices excentriques ! Et c’est pas plus mal…

          Répondre
          • Angelina
            le

            1h30 du matin, grosse insomnie. Je tombe par hasard sur votre blog.. Et là c’est le fou rire ! Tellement que je suis obligé de me lever pour ne pas déranger le futur papa.
            Cela ne va pas m’aider à mieux dormir. Mais un grand MERCI !

  3. LMO
    le

    T’aurais pu ajouter « Conseil n°11: Vu que ta femme se trimballe un parasite dans le bide depuis 8 mois, qu’elle a dégueulé ses tripes pendant 12 semaines, qu’elle va pondre dans la douleur, qu’elle a du se priver d’un nombre incalculable de trucs… Sois reconnaissant et admiratif. Si tu étais obligé de supporter tout ça, toi aussi tu serais de mauvaise humeur! »

    (Oui, je suis enceinte et très énervée… :-p )

    Répondre
  4. Jéjé
    le

    Je ne sais pas si tu connais ma chérie mais tu en dresses un portrait tellement fidèle que je me demande… Pour moi c’est la 2eme fois mais on ne s’habitue jamais vraiment. Heureusement que le bonheur de voir la famille s’aggrandir est bien plus important que ça et surtout que nos ptites femmes sont bien les plus courageuses dans l’histoire.

    P.S. Nous aussi on aime le nutella… Pensez à en mettre un pot d’avance sur la liste des courses du Top 1

    Répondre
    • Olivier
      le

      Le bonheur de voir la famille s’agrandir, c’est ce qui nous fait répondre par l’affirmative à tous ces caprices ! Et avec le sourire en plus !

      Répondre
  5. Anne-Estelle
    le

    Moi finalement, au vu de ton article je suis une femme plutôt sympa hein. Bon, mon homme aussi : il a supporté mes agitations sans trop se plaindre (quand je devais courir sur place à 2h du mat parce que la nervosité dans mes jambes ne voulait pas partir) – et il a écouté en long en large et en travers tous mes ressentis (oui, mes gargouillis, mes remontées acides, mes vomis, mes coups de pieds dans le ventre, mes premières contractions, tout je te dis).
    Mais en échange j’ai eu aucune envie bizarre, je continuais à vider les poubelles et les caisses de verre à recycler, mes fesses étaient superbes :-p et je me suis contentée de faire le ménage au lieu de refaire notre déco… et malgré tout ça, il veut toujours pas retenter l’expérience pour un deuxième (j’comprends rien aux hommes) :-p

    Répondre
  6. lesjouetsdarthur.fr
    le

    Roh quel provocateur cet Olivier!!! Et puis je ne suis pas d’accord. Ces règles là s’appliquent tous les jours pour moi, pas besoin d’être enceinte, non mais! 😉

    Répondre
  7. Clairou
    le

    Je ne me reconnais pas non plus!!!
    Pas chiante, pas d envies ( même plus d envie du tout….. C est Mr qui faisait la tronche..)
    Pas d excentricités… Pas de déco à part la chambre de la sangsue…
    J étais la 1 ère à le foutre de moi  » regarde je suis en mode cachalot échoué sur la plage » disais je affalée dans le canapé….

    Mon homme a eu de la chance… Enfin presque…. Je le rembarrais assez souvent quand ce petit imbécile jouait a pousser le ventre et attendait le coup de pied retour…

    Donc Messieurs svp oui c est rigolo mais 1 FOIS voire 2!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ^^

    Et pour finir pour certaine oui il faudrait enlever le enceinte du titre… Krkrkrkrk

    Répondre
  8. netaddicta
    le

    Je ne me reconnais pas vraiment non plus, hormis peut-être pour le pot de Nutella. Sinon à 8 mois plein de grossesse, j’ai couru derrière le bus pour l’attraper (bon je l’ai raté…) donc je n’étais pas du tout affalée sur le canapé. Je continuais aussi à faire les courses et plein d’autres trucs. Le seul truc que j’ai arrêté c’est la serpillère (vers 6/7 mois de grossesse), d’ailleurs chéri avait eu un peu de mal à comprendre et sur un mode « je suis agacée mais non ce n’est pas les hormones là c’est toi » je lui avais expliqué que « oui j’étais en pleine forme, mais que quand même pliée en deux pour la serpillère avec un ventre de 6 mois de grossesse c’était pas forcément faisable, juste une question technique ». Je sais pas si c’est la peur des hormones mais je n’ai pas eu besoin de le redire…
    Pour les boules quies, c’était plutôt à moi d’en acquérir donc pas trop de soucis de ce côté là et pendant mes nuits d’insomnie de fin de grossesse je me levais pour ne pas le réveiller en tournant dans le lit. D’ailleurs quand le travail a commencé à 4h du matin, j’ai gentiment géré mes contractions seule et je ne l’ai réveillé qu’un quart d’heure avant son réveil habituel pour lui dire qu’il valait mieux attendre avant de partir au travail voir si ça s’arrêtait (en fait là c’est lui qui m’a dit « non mais attends t’es en train de te mettre en travail là, je vais pas du tout y aller aujourd’hui » il avait raison…)
    En fait ma hantise c’était de jouer sur mon statut de femme enceinte donc jusqu’au bout j’ai essayé de mener une vie normale (j’acceptais quand même les places assises dans le bus…).

    Répondre
      • netaddicta
        le

        J’allais aux caisses spéciales mais j’attendais qu’on me propose et la fois où elle était fermée, j’ai attendu derrière tout le monde (j’étais à 7 mois), personne n’a proposé, j’ai rien dit mais après avoir payé mes courses je suis quand même allée dire à l’accueil que la caisse handicapée était fermée. Et dans le bus, j’attendais qu’on me propose, je ne demandais jamais mais en fait les gens dans le bus sont plutôt sympas et proposent contrairement au supermarché (je pense après réflexion qu’au supermarché personne n’a envie de perdre du temps alors que dans le bus ça ne raccourcit pas le trajet de laisser sa place…)

        Répondre
  9. tiph
    le

    c’est pas le tout d’être serviable pendant la grossesse de votre femme. il faut continuer ensuite !
    pour te dire j’ai eu une grossesse difficile. a 4mois on ma clouée a un lit pour en sortir qu’a 8mois pour cause bébé voulait sortir et finalement il est sortie 4jours après terme par césarienne. mon homme a été super pendant ma grossesse. il ma lasser mes chaussure et mis mes chaussette quant je pouvais plus le faire, me faisais des compliment alors que j’avais pris 20kg, allais me chercher une pizza a 23heures ect … nous étions en pleins déménagement au moment de la naissance de notre fils. il a monter les meuble et commencer l’installation. au retour a la maison je n’ai plus eu une aide ! l ne faisait plus la vaisselle, ne n’occupais que très peu du petit, il restait collé a son ordi. j’ai souffert un mois a cause de la césa. je faisait ménage, a manger, j’allaitais notre fils, déballer les cartons. j’ai réussie notre installation après un ans la naissance de notre fils. la je suis enceinte de six mois( bébé surprise ) il aide un peu mais je morfle. je crois qu’il commence a comprendre. j’en est mare de râler j’aime pas ça ! maintenant il s’occupe de la cuisine et il râle pendant que je fait le reste et souvent sans râlé. tout ça pour dire certes mon homme est un gougea mais surtout qu’être serviable au quotidien c’est dire a l’autre je t’aime. ça s’applique pas seulement pendant la grossesse.

    Répondre
  10. Hamelinna
    le

    Alala ce que j’ai rigolé ! Je ne me suis pas reconnue dans toutes, mais franchement la dernière, c’était tout à fait ça, surtout pour le coup du reflux ^^
    Il faudrait rajouter aussi, « Se faire à l’idée de partager plus que la moitié de son lit ». Parce qu’une femme enceinte, ça prend de la place, surtout quand elle ramène son coussin de grossesse pour réussir à dormir elle aussi.

    Mais franchement, bravo à nos hommes pour nous avoir supportées durant neuf mois. D’autant plus que pour eux, la grossesse est quelque chose d’assez abstrait, qu’ils sont plus spectateurs qu’acteurs, et que neuf mois… c’est long.

    Répondre
  11. Marlène - Une maman dans la ville
    le

    Heuuu moi chiante, en tout cas c’est pas la grossesse qui m’a fait le devenir je l’ai toujours été est mon homme en redemande, du moins il ne s’en plaint pas…C’est vrai que les nausées 24/24 pendant 3 mois (voire plus pour certaines…), les insomnies, ne plus pouvoir faire ses lacets etc oui ça peut rendre un peu nerveuse! Mais sinon pour ma part, un vrai bonheur, à part les nausées (vite oubliées), je n’ai jamais été aussi épanouie! J’ai même été très active jusqu’à la fin de ma grossesse, je ne supportais pas de rester enfermée! J’ai juste un peu levé le pied lors de notre déménagement en fin de grossesse car je sentais que je commençais à trop tirer sur la corde. Mais non, la grossesse n’est pas une maladie, et c’est bien connu, les hommes aiment les chiantes, si si. Et l’attention, c’est pour toute la vie qu’on doit l’avoir, pas juste pendant 9 mois, ok?!
    Par ailleurs, je suis nouvelle dans la blogosphère des papas/mamans, vient jeter un œil sur mon blog et donne moi un feedback (ou des conseils) si le cœur t’en dit!!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as mis dans le mille, les hommes aiment les femmes avec du caractère 😉
      Merci de ta visite, je vais aller jeter un oeil 😉

      Répondre
      • Marlène - Une maman dans la ville
        le

        Merci Olivier! Je suis une grande admiratrice de ton blog! N’hésite pas à y mettre des commentaires ça me ferait super plaisir!!

        Répondre
    • Olivier
      le

      Mis bout à bout, c’est un peu stéréotypé en effet. Mais finalement, on se retrouve tous dans l’un ou l’autre de ces traits, non ?

      Répondre
  12. Aurèle
    le

    Et bien moi, je suis en plein dedans (6 mois et demi déjà de « défonce hormonale ») et je me reconnais bien dans ce post. Sauf que l’aspect cachalot asthmatique ne me correspond pas. 🙂 Une deuxième grossesse, ça n’est jamais pareil, je ne le croyais pas…. mais ça c’était avant. Le frigo, le Nutella, la susceptibilité, la pression sociale qu’on nous met à nous les mamans kinder, tout y est sans parler de cette incontestable impression de ressembler à un sumo de par la circonférence de mon abdomen. J’ai heureusement la chance d’avoir mon homme qui me rassure tant bien que mal et ma petite Sushi qui me répète que je suis la plus belle maman du monde même avec un bidou. Merci pour cet article bien cliché mais tellement réaliste pour certaines!

    Répondre
  13. Ev@
    le

    c’est très marrant, mais mon mari a eu de la chance sur ce coup là, je n’ai pas changé au niveau caractère et habitudes(en tout cas c’est ce qu’il m’a dit alors est-ce la vérité ou c’est pour ne pas essuyer une tempete ?? bonne question)
    j’ai eu une grossesse de reve, pas de nausée, pas de fatigue, pas de dégout, pas d’envie bizarre, aucun effet secondaire, j’ai dansé toute la nuit jusqu’à la veille de l’accouchement, j’était en super forme!! donc je pense que ça a aidé.
    j’ai pesté qq fois quand je n’arrivais plus à me baisser pour lacer mes chaussures,
    j’ai fait le ménage pour combler l’ennui lol. mon congé maternité c’était pendant les mois d’été donc j’étais toute la journée dehors, dans les magasins, la belle vie quoi! Le jour où je me suis transformée c’était pendant mes 35h de travail… un vrai monstre, j’ai insulté tout le monde et meme l’anesthésiste qui tardait à venir avec sa péri! Et pour la délivrance… j’en parle meme pas, pauvre monsieur sage femme quand il m’a appuyé sur le ventre pour faire sortir le placenta…

    par contre je pense que ce manuel pourrait servir à mon homme une fois par mois lol 😉

    Répondre
  14. Pomdepin
    le

    Pourquoi pendant la grossesse? J’attends des égards de Marichéri tout le temps! Et d’ailleurs, j’ai passé l’essentiel de ces dernières années enceinte, pour pondre SES cinq enfants. Alors que, dès la première grossesse, il a bêtement refusé d’aller me chercher un friand au fromage. A 3 h du mat. Alors qu’on vivait en Irlande…:) très drôle, ton article!

    Répondre
  15. Maïtie
    le

    En fait, pendant une grossesse (comme dans la période qui précède et commence ses règles ) la femme se trouve dans une grande vulnérabilité qu’elle a du mal à accueillir. C’est ce qui la rend irritable, car elle doute d’être aimée si elle est vulnérable.
    En fait, elle a besoin de se sentir aimée, soutenue et protégée.
    Elle appelle chez son compagnon une place de protecteur sur lequel elle peut compter.
    Ce qui me semble important c’est de savoir comment il est juste pour vous d’apporter cela.
    J’aime proposer aux hommes d’être le Samouraï qui veille et protège leur compagne qui protège elle-même leur bébé. De quoi ont-ils besoin pour la protéger de l’entourage qui est souvent agressif ou invasif ? De quoi ont-ils besoin pour qu’elle se sente respectée par le gynéco ou l’anesthésiste ?

    C’est l’occasion pour vous d’aller à la rencontre de votre puissance et de la poser… même à votre femme.

    Les centaines d’hommes que j’ai invités à occuper cette place s’en sont trouvés profondément valorisés et ont gagnés dans leur affirmation. Le couple en a été transformé.

    Quels conseils donneriez-vous à un homme pour être ce Samouraï ?

    Répondre
  16. Maman Marmotte
    le

    Conseil #11 : se mettre au zen 😉

    Conseil #12 : apprendre un peu de vocabulaire gnomesque : laguno, colostrum, turbulette, liniment…Histoire de ne pas se faire agresser par une pauvre future-maman complètement shootée aux hormones « Ouinnnnn, tu fais semblant mais en réalité notre gnome ne t’intéresse paaaaaaas ! La preuve, tu ne sais même pas ce qu’est l’examen truc-machin, ouinnnnnn » 😀

    Conseil #13 : ouvrir un compte illimité (bon, au moins sans sourciller) pour une nouvelle garde-robe. Non 23 t-shirt, 45 robes, 125 pantalons et 39 paires de chaussures ne sont pas trop. Imaginez-vous passer les 15 prochains mois en tournant avec 3 chemises et 2 caleçons…

    En résumé : un futur papa zen, souriant et organisé a toutes les chances de survivre et d’être adulé comme l’homme merveilleux qu’il est 😀

    Répondre
  17. bigbang2
    le

    Bon, le bingbang2 étant bien installé…me voilà repartie pour ma mutation en tique…j’aimerai mieux faire comme Goldorak et prendre la sortie 12…sous la cascade…

    Pour ajouter quelques détails au profil de l’Homme compréhensif qui gère chaque situation et état émotionnel avec sang froid, philosophie….

    -Ce n’est pas le moment d’arrêter de fumer, il n’y a jamais de « bons moments », mais attendre le 2 eme,de surcroît, pour faire vivre un enfer à une femme qui est déjà en enfer… Répétez vous l’adage « tout se paye »…

    -Ne commençais pas une activité physique en vous inscrivant dans un club alors que le seul sport que vous n’ayez jamais pratiqué soit le décapsulage en première division…………c.f. vos commentaires pathétiques sur la pratique d’un sport alors que votre copine (plutôt du côté des très sportives)….punie par vos idées préconçues sur l’enfant unique,vos probabilités de fertilité erronées…a du ranger ses running
    Comment dire, c’est offrir à votre charmante 9 mois de réflexion pour vous faire payer au centuple votre soudaine prise de conscience sur votre santé (personne n’est dupe)….
    et…..la coupe du monde est en ….2014.

    -Si vous avez toujours était « cool », voire pantouflard, ce n’est pas le moment de crier Libertad, de revendiquer en tout sens à coup de « je fais ce que je veux »….c’est bien aimable de votre part de tester votre copine sur la future crise d’ado qui l’attend, mais c’est dans 10 ans … c’est votre fille de 2,5 ans qui risque de « régresser » avec l’arrivée du bébé, pas vous!

    -Vous soufflez, vous êtes épuisé, en plus ….elle a tout vomi….c’est difficile de s’occuper d’un enfant…..fallait réfléchir avant….

    -Pour être un homme exemplaire…apprenez à faire la purée…et non il ne faut pas une heure, 10 minutes au bout de deux essais, les légumes ne retourneront jamais une lame contre vous… aux prémices de l’humanité nous étions tous des cueilleurs…singes, hommes, femmes…vous êtes physiologiquement capables!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ici, c’est ma femme qui avait commencé le sport juste avant d’apprendre qu’elle était enceinte. C’était de la boxe…
      Quand à moi, je n’ai jamais arrêté de fumer ! Par contre, côté purée, je ne suis pas un as !

      Répondre
  18. Laurie
    le

    Je vais faire lire cet article à mon mari ce soir quand il rentrera, comme ça, faute de de pouvoir me changer, au moins il verra qu’il n’est pas le seul à souffrir. ^^
    Allez, la fin est proche heureusement!

    Répondre
      • Bigbang2
        le

        Pardonnez mon silence, je reviens d’une longue traversée de désert, ou serais un oasis?
        Le périple que l’on nomme 2 eme enfant ou comme me disait une poule dotée de 2 oeufs… « là t’es plu parent -débutant » ….
        Je vous écris pendant ma trève matinale qui ,si tentée qu’elle ait lieu se fait au alentours de 6h du mat avec une variable d’une heure, juste le temps de jeter un coup d’oeil sur la page du monde, le deuxième sur ma boite-mail-urgence…voir si aucun message ne brûle…Le bibi de la grande d’une main et la tisane d’allaitement dans l’autre, je laisse mes cernes siroter mon café, parce que je m’autorise à nouveau un café matinal …mon petit trublion d’insomniaque , avec ou sans substances dopantes, me fait courir le marathon toute la journée…je m’octroie ce plaisir, n’en déplaise à toute aux fascicules de méthodes de l’allaitement idéal…
        Je suis de retour…Une grossesse très dure, alitée, stressante….d’où mon précédent post enragé, car si pour le 2 eme un couple n’implose pas , c’est qu’il est ultra solide…ou qu’il y a bcp d’efforts d’un côté….
        Pis paf, un deuxième, un petit mec…mon petit mec….arrivé en temps de crise, c’est un révolutionnaire né, il n’est qu’un cri, qu’un mouvement incessant, il ne s’arrête jamais, 6 mois et 7 tétées par jour…si….si…et toujours pas ses nuits….alors bon je lui donne tout, je ne réfléchis plus, j’ai baissé les armes et suis in love de mon petit, peu importe….Je lui fais « bouh » …il éclate de rire…jamais eu un si bon public….Il grandit plus vite que la lumière, je survole les tailles…et il finit avec les bodies roses de sa soeur…je lis l’indignation….mon petit mec s’en fous, quelques coeurs ne battent pas le beurre et font tourner….la machine à vapeur…
        Il pèse lourd et même son père rechigne à le porter…enfin jusqu’à ce qu’il lui fasse comprendre,mon petit chou, qu’il ne voulait pas être dans ses bras…ça calme l’orgueil d’un papa,… même s’il a l’amour transi, exclusif et possessif de la numéro 1.
        Il n’a pas eu besoin de lire les bonnes raisons pour refourguer bébé à maman……. j’ai tout absorbé, la fatigue extreme, les douleurs, les « je sors j’ai besoin de me changer les idées » rame toute seule chérie…les « je les ai gardé 30 minutes tous les 2 »…trop dur….
        Parce qu’avec mon nouveau baby boy rien n’est simple, arrivé en pleine épidémie de varicelle et autres virus…pendant 3 semaines ça a été zéro contact avec la grande soeur…j’habitais la maison des boutons fiévreux…et emmener mon bébé de 17 jours aux urgences….ben ceux qui ont vécu ça peuvent comprendre, les mots me manquent, ma fille avait fait une pneumonie à 5 mois…tombée malade le jour de ma reprise, le 5 décembre, ça laisse des marques….
        Le tableau vous semble un peu trash…c’est comme pour les fruits de vergers…dans certains il y a un petit habitant..mais pas dans tous …moi j’ai un grand panier de bonheur, alors les petits malheurs on les gère et on les fait sortir à la première occas….
        Je suis maman et si comme tout le monde j’ai souvent cherché qui j’étais, aujourd’hui, je suis complète, je dévore mes petits.
        D’un naturel effacé, n’essayez pas d’interférer dans quoi que se soit pour mes lardons,je sors les crocs direct…D’ailleurs…fini les TU DOIS ET PATATI ET PATATA…ma fille est effrayante de douceur et de politesse…alors quand les donneuses de leçon commencent…je les regarde bien droit dans les yeux… »tu es parfaite toi chérie???? »…le commentaire quelconque s’effoufle et fini au silence….On va pas me la faire maintenant…Je suis au niveau 2, celui ou j’écale un oeuf dur d’une main en racontant une histoire à ma fille qui tourne dans mes pattes avec bébé pleurant dans les bras…mes anecdotes amusent beaucoup mon kiné, lui qui a eu 5 enfants…
        Alors j’ai le père qui, quand il a du public, se gosse de dire…et le 3 eme et le 4 eme…m’enfin il les a jamais gardé une journée tous les deux… seul…le jour prochain ou ça lui arrivera..il changera d’humour….

        A quelques jours, mon petit chou a tourné la tete vers sa soeur qui le regardait, à ce moment là toutes mes peurs se sont envolées,leur regard m’a bouleversé ,…une autre fois ils se sont regardé et m’ont regarde avec toute la canaillerie du monde, là j’ai su que j’allais en bavé mais ça c’était quelques semaines après….ils sont pas fous…

        Répondre
        • Olivier
          le

          Ouch. Ton commentaire me laisse sans voix. Il traduit tout ce qu’on peut ressentir quand on devient parent, pour la première, la deuxième, la troisième fois. C’est du bonheur en pagaille, même si l’abîme n’est jamais loin.
          Je ne me risquerai pas à te donner le moindre avis sur ce que tu exprimes, j’espère simplement que tu trouveras, toi et ton homme, l’équilibre qui vous permettra de sortir un peu la tête de l’eau pour profiter pleinement, en tout sérénité.
          Malgré le fouillis de tes mots -qui traduit bien ce flot d’émotions contradictoires qu’on peut ressentir dans ces moments chargés- tu as saisi l’essentiel, ce à quoi nous carburons tous, nous les parents : l’amour. Les yeux ne trahissent pas, ils racontent la vérité.

          Répondre
  19. Bernard Rodillard
    le

    Bonjour,
    J’ai vécu cette situation récemment. Ma femme était sur les nerfs à plusieurs reprises et j’ai subi ses crises sans broncher. Je l’aime de tout mon cœur et elle a mis au monde un magnifique bébé ! 🙂

    Répondre
  20. manuel
    le

    Bon sang une femme enceinte cest juste une double dose de stress et denervement en plus!
    J’ai appliqué le conseil du frigo mais purée il y a toujours un truc qui manque pour elle cest fou!
    serieusement au moins 6-7 passages au supermaché en moins d’une semaine et mieux vaut ne pas dire qu’ön est fatigués on risque d’avoir droit au « ah t’es fatigué et moi alors qui porte ton marmot! »
    pouahh prise de tete assurée….

    Répondre
    • Olivier
      le

      Bon, ce n’est pas du tout politiquement correct ce que tu dit. Mais, entre nous, tu as gravement raison 🙂
      Allez plus que quelques mois, chacun son fardeau. Bon courage !

      Répondre
  21. Elodie
    le

    6h15 insomnie je tombe sur votre blog… Mon homme dort profondément.
    Je lis l’histoire du frigo… Effectivement trop déçue de l’achat de vache qui rit moi je voulais du kiri (je déteste pourtant ces fromages en général) et je déteste la glace à la pistache qu’il a acheté..
    puis j’arrive à histoire des boules Quies… Je pleure de rire.. dans le lit.. J’ai pourtant essayé d’être silencieuse… Bim coup de coude ds les côtes… Tant pis je dois faire avec..
    6h 20 je suis dans ma pièce favorite(WC) je finis de rire toute seule En rédigeant ce commentaire.
    Blog extra .
    Merci!

    Répondre
    • Olivier
      le

      La vie de parents (et de futurs parents), c’est suffisamment pénible pour qu’on en rigole un peu, hein !? Profitez bien de vos dernières semaines avant le grand saut. Après ce sera pire… et mieux à la fois. C’est ça qui est dingue !

      Répondre
  22. Mamado
    le

    Bonjour ma femme encient de trois mois me suporte pas c’est comme que elle me déteste et j arive pas a suporter sa et le comprendre vous pouvez m aider ? Merci

    Répondre
  23. Marjorie
    le

    Je crois que le pire pour mon mari c’est quand je lui dit je veux de coquilles saint Jacques, il les achètent, les préparent et quand elles arrivent dans l’assiette, je lui rétorque bof j’en veux plus j’ai des nausées mais je vais les manger quand même car pas ingrate et là…. c’est le drame… je cours aux toilettes et vomis tout… pour ensuite me baffrer de céréales (que je garde évidemment)!!

    Répondre
  24. Gwenaëlle
    le

    Mon dieu cette tranche de rire !
    Cela n’aurait peut-être pas été le cas pendant mes 6 grossesses. Mais 7 ans après la naissance de la petite dernière et en présence de numéro 5 hilare en m’écoutant lui lire cet article, j’en rigole. 😉
    Merci

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ce site est aussi fait pour rigoler un bon coup 🙂 ça aide à digérer les nuits sans sommeil et les premiers cheveux blancs !

      Répondre