Parents : 5 astuces tordues pour parvenir à ses fins

parents : 10 trucs pour obtenir satisfaction

Si un chiard illumine votre vie de parents bienheureux, vous savez à quel point il peut parfois s’avérer difficile de se faire entendre. Plus vous multipliez les injonctions plus votre minion se fait un plaisir de s’y opposer.

A dire vrai, la capacité de votre choupinet à répondre par la négative à vos demandes les plus banales vous saoule parfois à un point tel que vous finissez par renoncer à entrer en confrontation systématique avec lui pour obtenir satisfaction.

Mais rien n’est perdu pour autant. Avec l’expérience, vous découvrirez que les astuces les plus tordues constituent bien souvent les armes les plus redoutables des parents au bord de l’apoplexie.

La preuve en 5 exemples testés et approuvés.

TOP 1 | Maitriser la menace surréaliste

Il est 19h. A table, Choupinou ne veut pas de son assiette d’épinards. Rien à faire, il n’y goutera pas. Excédé par ses caprices, et probablement encore sous le choc du mojito que vous venez d’avaler cul-sec, le couperet tombe : « Très bien. Puisque c’est ça, tu ne mangeras plus jamais de légumes. Na ! »

Estomaqué par tant de détermination et complètement perdu à l’idée de devoir renoncer à tout jamais à ses amis les légumes, votre mouflon finit par se raviser et avale son assiette sans moufter. Miracle ? Non. Génie parental.

TOP 2 | Collectionner les livres de 4 pages

Chaque soir, c’est la même galère. Vous avez beau lui faire promettre, « juré-craché », qu’il ne réclamera pas d’histoires supplémentaires, votre lardon ne peut s’empêcher de piailler du rab, une fois le premier livre fermé.

Au bord de la crise de nerfs, vous finissez par vous raisonner : mieux vaut une deuxième histoire qu’une demi-heure de colère homérique. « Mais attention bébé, c’est moi qui choisit le livre ! » Ni une ni deux, vous jetez votre dévolu sur un bouquin de 4 pages couverture incluse. 1 minute 30 plus tard, extinction des feux.

TOP 3 | Pratiquer la démocratie à la russe

Aujourd’hui, Microbe a décidé que toute la famille devait aller au parc. Oui mais voilà, vous n’en avez aucune envie. Pour se sentir bien dans son assiette, votre enfant doit pourtant avoir le sentiment que son avis est pris en compte. Il est donc temps de lui apprendre les bienfaits de notre régime politique. Après tout, le peuple est souverain, oui ou non ?

Comme vous avez pu le remarquer si vous regardez les infos, la démocratie à ceci d’intéressant que sans la présence d’inspecteurs de l’ONU, le bourrage des urnes permet de vous assurer une victoire Poutinesque en offrant à vos sujets l’impression d’une véritable liberté d’expression. Bref, il vous reste à soudoyer papa (ou maman) pour vous assurer un net succès. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

TOP 4 | Autoriser le pire

En pleine balade du côté d’Etretat, Potdecolle a décidé de tester la loi de la gravitation chère à Newton. L’occasion de vérifier par la même s’il n’est pas l’élu : le premier enfant à voler.

Confronté à sa détermination et à la menace d’une colère qui devrait faire passer Gargamel pour une lavette, vous finissez par abdiquer : « Tu veux sauter du haut de la falaise ? Ben oui, vas-y. Mais je ne t’accompagne pas. J’ai pas envie de finir à l’hôpital avec des tubes partout, des piqûres, des pansements, et un médecin qui m’ouvre le ventre pour me réparer, moi. Mais bon, tu fais comme tu veux, hein ! » Du coup, finalement, Monstrinou va plutôt faire du cerf-volant.

TOP 5 | Instiller une tension dramatique

Devant le lavabo, votre minikeum a décidé de ne pas se laver les dents. Et à moins de lui péter les gencives à coup de brosse, vous n’arriverez à rien. Problème : il faut pourtant nettoyer tout ça.

C’est à ce moment-là que vous vous rappelez de la technique d’Hitchcock, dont le génie consistait à instiller une tension dramatique. Du coup, vous décidez de zapper le brossage des dents pour passer directement à l’histoire. Celle dans laquelle de petites bêtes noires et velues infestent la bouche d’un petit enfant pour lui dévorer les canines les unes après les autres, dans des douleurs aussi atroces qu’elles sont longues. C’est normalement là que votre minion vous interrompt pour vous réclamer une double dose de dentifrice.

Et vous ? Quelles sont vos astuces de parents les plus tordues ? Eprouvez-vous des difficultés à parvenir à vos fins ?

D’autres TOP ? Lisez 10 phrases à ne jamais prononcer devant un enfant, Jeunes parents : 12 attitudes qui montrent que vous n’êtes plus cool, TOP 10 lit parapluie pour bébé… tous les TOP sont ici.

Crédit photo : The Lotus Carroll

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 20 octobre 2014 dans Archives

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


23 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. clairou
    le

    ah ah ah!!!!
    les bêtes dans la bouche j en raffole!!!
    bon les miennes ne sont pas velues j ai dit la vérité « de minuscules bactéries qui creusent des trous dans les dents… » ça marche!!

    généralement on a pas à se plaindre donc pas de ruse de sioux…

    Répondre
  2. Ev@
    le

    ouhou j’ai pas essayé encore la menace surréaliste. Je vais essayé mais pas sûre que ça marche sur ma zouzou qui demande à étre punie directement quand elle veut pas faire ce qu’on lui dit…

    Répondre
      • Ev@
        le

        Bon j’ai testé hier soir au dîner.
        De la façon la plus convaincante je lui dis:
        – Zouzou si tu manges pas t’auras plus jamais de légumes. Et plus jamais à manger.

        Elle me regarde, me sourit et me répond:
        – bah tant pis. Tant pis tiens range ça maman. (En haussant les épaules )

        Zouzou a à peine 2 ans…

        Répondre
        • Olivier
          le

          Ah ah… une récalcitrante ! scandaleux. mais c’est du bluff. Ce soir, tu dresses la table mais tu ne mets pas son assiette 😉

          Répondre
          • Ev@
            le

            Alors j’ai testé ça aussi…
            Zouzou: moi aussi je veux une assiette
            Moi: mais non je t’ai dis que je ne te ferai plus à manger
            Zouzou: ah d’accord…,je peux sortir pour aller jouer ?

            Elle est coriace ma 2 ans!

          • Olivier
            le

            Vous n’auriez pas comme un vieux contentieux sur le sujet ? Ca sent le défi quand même…

          • Françoise
            le

            Oh oh, j’ai quasi la même réponse : « d’accord, je veux sortir de table »ou petite variante « mange toi ».

  3. 01Claire
    le

    Bon, alors je ne pense pas que çà soit surréaliste
    P’tit mignon a un problème avec les repas d’une lenteur pour avaler  » malheurs haricots, Mais un soir au bout d’un quart d’heure de combat acharné pour lui faire avaler des poireaux – truite en sauce blanche avec papa et bien nous avons fini goulûment son plat…il en était médusé et hop on lui a donné son yaourt et au lit…depuis dès que nous approchons nos fourchettes de son assiette c’est bizarre il mange…bien et finit tout

    Répondre
      • Françoise
        le

        Et zut alors même ça ça ne marche pas, Petitchat (pseudo officiel validé euh imposé par miss Inès) poussera le machiavélisme à nous faire manger elle-même.

        Répondre
  4. Valou
    le

    Ici, dès qu un caprice pointe, je la menace qu elle n aura pas ses histoires du soir. Comme elle adore la lecture, ca marche quelques fois. Et maintenant qu elle m entend lui dire qu elle a ete sage, elle me réponds « j ai mérité deux histoires ? »
    🙂

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ah l’histoire du soir… Pas facile d’y renoncer. Cela dit, ici, elle n’a jamais pris ce genre de menaces au sérieux. Et si on l’applique, elle entre dans une colère noire.

      Répondre
      • Valou
        le

        Et une colere juste avant de dormur bof bof. Nous bizarrement elle comprend et ne fait pas de colere pour ça. Le lendemain en genral elle fait gaffe.

        Répondre
        • Olivier
          le

          Ouais, les colères avant dodo, j’ai toujours eu du mal, même si parfois, il faut en passer par là pour qu’elle décharge. Mais bon, c’est jamais facile…

          Répondre
  5. Bernard
    le

    Haha. Je doute que le Top 1 fonctionne, mais on peut toujours essayer ! Personnellement, quand mon gosse ne veut pas rentrer, je lui dis simplement que je m’en vais, qu’il n’aura qu’à trouver quelqu’un pour le ramener. Je m’en vais et commence à démarrer la voiture et il revient toujours, mais par contre avec une tête d’enterrement assurée !

    Répondre