Pipi au lit : comment gérer l’énurésie de votre enfant ?

pipi-au-lit-enuresie-enfant

Votre enfant fait pipi au lit ? Pas de panique. Déculpabilisez ! Si l’énurésie peut être d’origine psychologique, elle est la plupart du temps soit d’origine génétique soit liée à une immaturité de la vessie.

Selon la Sofres, 10 % des enfants âgés de 5 à 10 ans souffrirait d’énurésie, soit 500 000 en France. Elle touche davantage les garçons que les filles (8 garçons pour 2 filles).

L’énurésie est relativement courante chez les enfants. Il ne faut néanmoins pas l’ignorer et la prendre en charge. L’enfant peut en effet éprouver une réelle souffrance à faire pipi au lit.

Quand parle-t-on d’énurésie ?

On parle d’énurésie lorsqu’un enfant de plus de 5 ans est incontinent pendant son sommeil. En dessous de cet âge, il n’est pas encore capable de contrôler sa vessie. On parle d’énurésie primaire lorsque l’enfant ne peut pas se passer de couche et qu’il n’a jamais été propre auparavant. Lorsque qu’il recommence à faire pipi au lit après avoir été propre pendant une période de 6 mois, on parle d’énurésie secondaire.

Quelles sont les différentes causes de l’énurésie ?

Différents facteurs peuvent expliquer le pipi au lit. Voici les 3 principaux en matière d’énurésie primaire :

L’immaturité de la vessie de votre enfant. Cette immaturité vésicale (comme on l’appelle) est la cause la plus courante. Les réflexes neuromusculaires qui contrôlent la vessie ne sont encore suffisamment matures pour fonctionner convenablement. Avec un peu de patience, tout rentre généralement dans l’ordre.

Un facteur génétique et héréditaire. C’est le cas de 60 % des enfants atteints de ce trouble. Lorsqu’un des deux parents a souffert de pipi au lit étant petit, sa descendance a alors 3 fois plus de risque d’en souffrir. Ce chiffre augmente si les deux parents étaient énurétiques. Des chercheurs danois ont récemment trouvé que ce souci serait lié à une modification génétique du chromosome 13. 

Des difficultés à se réveiller à temps. L’enfant peut tout simplement rencontrer des difficultés à se réveiller lorsque sa vessie est pleine. Les signaux envoyés par la vessie ne suffisent pas à réveiller votre enfant.

Si votre enfant a été propre durant une période de 6 mois et qu’il recommence à faire pipi au lit, on parle alors d’énurésie secondaire. Dans ce cas, les causes peuvent également être doubles :

Une maladie qu’il convient de traiter. Il faut alors réaliser des analyses plus poussées à la recherche d’une éventuelle infection urinaire, d’un diabète, d’une malformation…

Un souci d’ordre psychologique. Un grand choc émotionnel, un divorce, des difficultés scolaires, un déménagement, des violences familiales… Lorsqu’un changement important intervient dans la vie d’un enfant, une énurésie secondaire peut alors apparaitre. Refaire pipi au lit peut également exprimer une volonté de rester bébé et ne pas avoir envie de grandir. Dans ce cas-là, vous pouvez vous rapprocher d’un pédopsychiatre. Il vous aidera à diagnostiquer cette énurésie secondaire et aidera votre enfant à la gérer.

Comment soigner l’énurésie ?  

L’énurésie doit être prise en charge et pas ignorée. Honte, culpabilité, anxiété… Votre enfant peut en être profondément affecté. L’énurésie peut être soignée par :

Des mesures éducatives et hygiéniques. Votre enfant ne fait pas exprès de mouiller son lit. Il convient d’éviter de le punir ou de le culpabiliser. Cela pourrait au contraire aggraver la situation. Proposez-lui d’aller aux toilettes régulièrement (5 à 6 fois par jour), évitez qu’il se retienne, évitez de le faire boire avant d’aller au lit, déculpabilisez-le, redonnez-lui confiance… Mettre en place ce type de règles permet dans 1 cas sur 5 de régler le souci.

Des mesures comportementales. Afin d’aider votre enfant, il existe un dispositif d’alarme adapté à l’énurésie primaire. Un capteur qui peut être intégré dans une couche ou une alèse spéciale. A la première goutte d’urine, l’alarme se met à sonner pour réveiller l’enfant qui peut alors se lever et aller aux toilettes. A noter que cette solution fonctionne mieux chez les enfants âgés de 7 à 8 ans. En l’utilisant sur une durée de 3 ou 4 mois, cette mesure permet de résoudre 70 % des cas. Vous trouverez des « stop pipi » ici.

Des traitements médicaux. Lorsque les mesures éducatives et comportementales ne sont pasbénéfiques, un traitement médicamenteux peut être entrepris (après ses 6 ans). La desmopressine en comprimé (effet antidiurétique) pourra être donné à votre enfant. L’oxybutynine permettra de relâcher les muscles de la vessie et ainsi d’augmenter sa capacité.

Une prise en charge psychologique. Le médecin s’entretiendra avec l’enfant. Basée sur le jeu et le dessin, cette thérapie pourra permettre de déterminer la cause de l’énurésie de votre enfant. Le pédopsychiatre accompagnera ses séances de conseils et d’exercices pratiques afin d’aider votre enfant à résoudre ce souci de pipi au lit.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire ces livres :

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour accompagner vos enfants face à l’énurésie ?

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 27 août 2019 et mis à jour le 27 août 2019 dans Questions de parents

Par Elodie

Maman de deux enfants, Elodie a rejoint l'équipe dernièrement pour partager sa vision d'une parentalité aussi bienveillante que souriante. Discrète, sensible et à l'écoute, elle accorde beaucoup d'attention aux autres, et notamment aux enfants. Soucieuse de vous offrir des articles précis, elle consacre du temps et de l'énergie à trouver les mots justes, ceux qui vous parleront naturellement. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *