5 bonnes raisons de partir en colonie de vacances

colonie de vacances avec telligo

Si nombre de parents se montrent de plus en plus prudents avant d’envoyer leurs progénitures en colonie de vacances, les enfants conservent souvent des souvenirs inoubliables de ces séjours, qui constituent pour eux de véritables expériences de vie.

En partant en colonie de vacances, un enfant va apprendre l’autonomie, loin de papa et maman. Il va s’initier à la vie en collectivité dans un nouvel environnement, et se découvrir peu à peu sous un autre jour, pour mieux s’affirmer par la suite.

Reste que pour des parents, il n’est jamais évident de lâcher Choupinet dans la nature, même le temps de quelques jours de vacances. D’autant que, face à la prolifération d’organismes proposant des colos, il n’est jamais facile de faire un choix raisonné.

Installé depuis plus de 20 ans, Telligo fait partie de ses acteurs de confiance que l’on compte sur les doigts d’une main. Spécialiste français des colonies de vacances thématiques pour les 6-17 ans, l’organisme a vocation à proposer des séjours qui « amènent chaque enfant à prendre du plaisir, et à grandir », comme le résume son projet éducatif.

Vous hésitez encore ? Voilà au moins 5 bonnes raisons de laisser vos enfants partir en colonie de vacances !

TOP 1 | La diversité des thèmes des séjours

Les colonies de vacances n’ont plus rien à voir avec celles qu’on fréquentait au siècle dernier. Aujourd’hui, elles sont construites autour de thématiques fortes, en cohérence avec les centres d’intérêt de nos lardons. Chez Telligo, plus de 100 thèmes de séjours sont proposés autour des aventures scientifiques, des animaux,  de la nature, de l’histoire ou des arts. Vos kids pourront jouer les Robinson junior, naviguer en radeau sur la Dordogne, construire des robots, créer des jeux vidéo, ou monter un projet de court-métrage. Ca donne envie, non ?

TOP 2 | A la découverte du monde

La colonie de vacances, c’est aussi l’occasion pour bon nombre d’enfants de fouler du pied un sol étranger pour la première fois, avec tout ce qu’un tel voyage peut comporter d’excitation, de découverte, de dépassement de soi et d’enrichissement personnel. Telligo propose des séjours sur tous les continents, de l’Asie à l’Afrique en passant par l’Amérique. Vos enfants partiront à la découverte de New-York, participeront à des cours de samba à Rio, traverseront les Etats-Unis d’est en ouest, navigueront dans le golfe Saronique en Grèce, tenteront de débusquer les cités perdues au Pérou…  De quoi offrir à vos baroudeurs en herbe l’occasion d’étancher leur soif d’aventure !

TOP 3 | La sécurité d’abord

Si les médias se font parfois le relais d’accidents, n’oublions pas que la sécurité fait partie des priorités des organisateurs de colonies de vacances. Chez Telligo, on ne rigole pas avec cet aspect des séjours. Une charte de qualité et de sécurité a été publiée en 1999. Elle a depuis été renforcée et des contrôles sur place sont réalisés régulièrement. Elle repose sur 12 points que vous trouverez ici.

TOP 4 | Un encadrement optimal

C’est souvent le point de crispation pour les parents. Pour encadrer des groupes de 6 à 17 ans, la règlementation exige la présence d’un animateur pour 12 jeunes. Chez Telligo, Le taux d’encadrement est bien supérieur : 1 animateur est mobilisé par groupe de 5 jeunes lors des séjours 6-14 ans. 1 pour 6, avec des ados de plus de 14 ans.

TOP 5 | La pédagogie au coeur des séjours

Aujourd’hui, chaque colonie de vacances est construite en fonction d’objectifs pédagogiques, eux-mêmes en cohérence avec un projet éducatif qui fait office de fil rouge. Telligo entend notamment offrir des vacances intelligentes aux enfants, leur donner le maximum de choix et accorder une attention individuelle à chacun d’entre eux. L’organisme met par ailleurs en œuvre des moyens ambitieux pour accompagner les mômes : les animateurs choisis sont des experts dans leurs domaines et disposent des diplômes nécessaires à un encadrement enrichissant.

Bref, il ne vous reste plus qu’à choisir avec votre enfant sa colonie de vacances pour l’été 2015 !

Et vous ? Etes-vous déjà parti en colonie de vacances ? Quels souvenirs en gardez-vous ? Avez-vous déjà offert un séjour à vos enfants ? Qu’ont-ils apprécié ?

Crédit photo : Telligo

Article sponsorisé

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 5 mai 2015 dans Questions de parents

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


10 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Emma June
    le

    Je garde de très mauvais souvenirs de mes colonies dans l’ensemble! Partager une chambre à 6 ou plus, ne pas forcément trouver sa place, être loin de mes repères…bref, je n’empêcherai pas mon fils d’y aller s’il le veut mais je ne l’y forcerai jamais en lui disant « c’est super » car ça n’est super que quand on s’y sent bien.

    Répondre
  2. Laurent
    le

    Je ne connais pas Telligo mais j’ai passé de supers moments en colo lorsque j’étais môme. Une vraie expérience de vie même si je comprends les angoisses des parents maintenant que j’en suis un 🙂

    Répondre
    • Olivier
      le

      exactement, te voilà de l’autre côté de la barrière maintenant, à vouloir répondre aux envies de tes enfants tout en ménageant tes angoisses. Pas facile !

      Répondre
  3. 01Claire
    le

    Euh, au fait, c’est à partir de quel âge ?
    Comment çà, ils prennent les p’tits galopins de 3-4 ans?
    C’est qu’ à partir de 6ans, grrrr
    Mais ils ont déjà pris le pli à la crèche….dormir à 10 dans un dortoir, repas collectifs: si t’aimes pas je pique dans ton assiette, activités de plein air: jeu d’eau avec tuyau d’arrosage, décoration d’intérieur: peindre partout sauf sur du papier et surtout le must « refilage des p’tites bêtes » (poux, lentes, gastro, rhino….) et le soir, on est pas obligé d’inventer une histoire débile pour ne pas avoir droit aux pleurs nocturnes du cauchemar (non le loup il a pas mangé la grand-mère du petit poucet, il l’a juste caché dans son ventre!)… ah moi les vacances, Mère indigne, va….

    Répondre
  4. clairou la plote
    le

    hheeuuu moi j’ai un très mauvais souvenir de ma colo…
    obliger de skier avec un genou en vrac et des poux le kiffe atomique!!!
    Si elle veut y aller pourquoi pas on verra!

    Répondre