Des larmes dans les yeux

3 Jan 2017

Cauterets, pour découvrir le ski en famille

Depuis longtemps déjà, j’aspire à faire partager à Mychoup’ ma passion pour la montagne. Le plaisir de la glisse, le bonheur de sentir la chaleur du soleil caresser la peau tirée par le froid, le bruit de la neige sous les pas. La nature aussi. Vivante, belle et majestueuse. Sereine et silencieuse. Accueillante et sournoise à la fois.

Depuis qu’elle est petite, Mychoup’ m’entend parler de la montagne avec toujours la même admiration béate, la même incontrôlable frénésie. Comme un gosse devant son paquet de bonbons.

Elle avait 2 ans quand elle l’a découverte pour la première fois, à l’occasion de quelques jours de vacances au cœur du Massif central. A l’époque, elle était restée scotchée devant cette blancheur immaculée, mais refusait obstinément de mettre un pied dans la poudreuse.

Alors quand je lui ai proposé de profiter de nos vacances de Noël dans le Sud-Ouest pour faire un détour par les Pyrénées, je ne m’attendais pas à un tel engouement.

Cauterets : sa première descente à ski

Mychoup’ a mis pour la première fois les pieds sur des skis le samedi 31 décembre 2016 à Cauterets. Un jour à marquer d’une pierre blanche dans ce long parcours qui la mènera peut-être – je l’espère de tout ma cœur – à apprécier autant que moi le bonheur d’une respiration au sommet.

Je crois qu’elle a d’abord accepté de me suivre pour répondre à mon excitation. Pour partager avec moi ce moment qu’elle devinait précieux à mes yeux. Et pour percer le mystère de cette montagne qui m’attire tant. N’empêche, elle était fière avec son casque et sa combi, prête à avaler la première piste.

Rapidement, elle a compris qu’il allait falloir lutter avec ces bouts de bois attachés aux pieds. Elle s’est battue pour tenter un premier virage et marquer l’arrêt. Elle a persévéré jusqu’à ébaucher l’esquisse d’un chasse-neige. Elle s’est retenue d’aboyer trop longtemps après chaque chute, se mordant les lèvres pour ne pas tout envoyer balader de rage.

découverte du ski à cauterets

J’allais la perdre quand je lui ai proposé de s’installer contre moi, ses skis entre les miens, pour une descente en duo. Elle n’avait rien à faire, juste à tenir ses skis parallèles, regarder la piste et profiter du moment.

Un premier virage, puis un deuxième, et le reste tout droit, pour les sensations. Ça passe ou ça casse. Soudain, elle se met à hurler : « Wahou… papa, vas-y, vitesse maximum ! » Ma mission était accomplie. En quelques mots, Mychoup’ m’avait rassuré : dans quelques années, c’est elle qui traînera son vieux père usé au sommet des montagnes.

La chute de l’histoire

Toute les histoires ont une chute. Surtout en montagne. Il aura fallu l’imprudence d’un skieur visiblement maladroit pour mettre un terme à la nôtre. On ne l’a pas vu venir quand il nous a télescopé. J’ai juste eu le temps de la protéger en amortissant le choc. Bilan : une double entorse aux genoux. Mychoup’, elle, s’en sort sans une égratignure.

Mais même cet épisode ne m’enlèvera pas le bonheur de cette journée passée ensemble. Ni le souvenir de ces quelques mots qu’elle m’a confiés avant de grimper dans les télécabines pour la première fois : « Papa, tu sais pourquoi j’ai les yeux tout mouillés ? Parce que je suis trop heureuse de monter avec toi là-haut. »

Et vous ? Skiez-vous en famille ? Aimez-vous partager vos passions avec vos enfants ? Comment réagissent-ils ?

D’autres articles ?

7 réponses to “Des larmes dans les yeux”

  1. Lucky Sophie 4 janvier 2017 at 21 h 25 min #

    Bravo, mission accomplie alors ! Et bon courage pour la double entorse !

  2. Isabelle 5 janvier 2017 at 17 h 11 min #

    Partager une passion avec son enfant, c’est le bonheur. Moi c’est l’équitation mon… dada (ok elle est nulle). Bref j’emmène souvent mon fils avec moi pour qu’il découvre mon univers. C’est vraiment chouette.
    Sinon, très belle histoire, qui sent bon la complicité 🙂

    • Olivier 6 janvier 2017 at 9 h 36 min #

      Ben voilà, une passion partagée, c’est justement l’occasion de créer de la complicité !

  3. Carine 9 janvier 2017 at 15 h 12 min #

    Coucou,
    On a emménager à la montagne il y a 4 ans, juste avant la naissance de Petit K. On est loin des grosses stations de ski mais il y en a une petite, à quelques mètres au dessus de chez nous. Alors oui en hiver on profite du froid glacial que le soleil réchauffe vite (-17° ce matin et -5° à 13h30). Les enfants adorent se rouler dans la neige et Petit K a fait ses premières descentes (des vraies) tout seul dans le park de jeu de la station (petit tapis pour remonter et mini descente avec des arceaux, des cônes…j’en parlerais bientôt sur le blog), c’était samedi après-midi, premier jour d’ouverture de notre petite station.
    Mini J 5,5 ans adore, l’an dernier elle a même fait des pistes rouges en fin de saison (sur neige molle précision importante). Mais voilà elle est accro et attend de pouvoir y aller (eh oui elle est malade depuis ce WE, donc pas de ski pour elle encore).
    Vendredi Petit K et Mini J feront du ski avec l’école, ski de fond dans un champ.
    Voilà, ici la montagne c’est tout les jours et je suis toujours aussi émerveillé lorsque le soleil éclaire les paysages enneigés. Je partage souvent des photos sur mon insta (Six_a_la_maison).
    Sinon moi et le ski, eh bien, je descends des pistes vertes, parfois des bleues mais je préfère largement les vertes.
    Très belle journée et bon rétablissement pour l’entorse (ici Miss L en a eu 2 en une saison)

    • Olivier 9 janvier 2017 at 15 h 49 min #

      Wow, quelle chance tu as ! Il ne te reste plus qu’à progresser avant que tes loulous ne te dépassent 🙂

Trackbacks and Pingbacks

  1. Vacances à Megève et Chamonix : tous mes bons plans - 23 janvier 2017

    […] Au nouvel an, une partie de mon rêve s’est enfin réalisé : mettre Mychoup’ sur des skis. C’était à Cauterets, dans les Pyrénées. Et l’histoire m’a laissé un goût d’inachevé comme je vous le raconte là. […]

Envoyez une réponse