Ces moments où je me cacherais volontiers dans un trou de souris

21 Mai 2014

Papa et le trou de souris

Vous le savez comme moi, vous qui vivez avec des sangsues accrochées à vos mollets presque 24h/24 : nos mômes, on les kiffe.

Mais y’a des moments comme ça où apprendre les techniques des commandos G.I. pour disparaitre du viseur de l’ennemi pourrait s’avérer largement utile. Genre, « Hop, j’suis là… et hop, j’suis plus là ! » Ce serait trop top, mais dans la vraie vie, ça n’existe pas.

Papa ? Paaapaaa ? PAAAPAAA !

Avec les enfants, chaque instant recèle sa surprise potentielle, le truc auquel on n’avait pas pensé. Et parfois, on regrette amèrement d’avoir refusé cette mission humanitaire pour sauver la dernière colonie de phoques crabiers du Zimbabwe oriental. La preuve en 4 exemples.

« Papa, il faut se réveiller ! »

Le matin, Mychoup’ ne sort jamais de son lit toute seule. Elle ne joue pas paisiblement dans sa chambre, ni ne prépare le petit-déjeuner, en attendant mon réveil. Non, ce serait trop facile. Mychoup’ a donc choisi l’option 2. Celle qui consiste à hurler jusqu’à ce qu’une âme généreuse vienne l’extraire de son plumard. Son instant Ricoré à elle en quelque sorte !

« Papa, j’ai encore fait caca ! »

La grande nouvelle, c’est que Mychoup’ va aux toilettes comme une grande. Mais à force de mettre le nez dans la cuvette pour lui nettoyer le popotin, on finit par rêver de constipation. Cela dit, mieux vaut agir vite quand elle appelle à l’aide. La dernière fois que Mychoup’ a dû patienter sur son trône, elle a pris le taureau par les cornes en tentant un nettoyage fessier en autonomie. Et autant vous dire qu’il n’y a pas eu de miracle.

« Papa, viens jouer avec moi »

Ne vous y trompez pas, j’adore jouer avec ma fille. Mais faut pas me prendre pour une buse non plus. Quand Mychoup’ me supplie de participer en me couvrant de bisous, c’est qu’il y a anguille sous roche. Bref, la dernière fois, il a fallu que je me transforme en cabot courant après sa baballe. Et la fois précédente, j’étais une chèvre, en train de brouter. Nanmélol, qu’est-ce qu’on se marre ! Evidemment, Super maman ne manque jamais l’occasion d’immortaliser la scène (ne le demandez pas, aucune photo ne circulera, car j’ai moi aussi un stock de clichés compromettants).

« Allez papa, on danse ! »

Sans doute placée sous influence maternelle, Mychoup’ adore danser. Sauf que contrairement à sa mère qui sait se tenir, elle n’a rien à faire des conventions sociales qui l’empêchent de libérer les énergies qui la traversant quand le beat résonne. Du coup, pendant que maman regarde les fringues sur les portants d’un de ses magasins pour femmes ennuyeux à mourir, il n’est pas rare que Mychoup’ m’invite à danser, façon Kangourou, Jump Jump Yeah ! La vérité ? Au début, je cherchais à me cacher. Mais maintenant, faut bien reconnaitre qu’on s’éclate !

Et vous ? Quels sont les moments où vous aimeriez vous cacher dans un trou de souris ?

D’autres tranches de vie de père ?

Photo Credit: Brett Jordan

30 réponses to “Ces moments où je me cacherais volontiers dans un trou de souris”

  1. Clairou 21 mai 2014 at 13 h 22 min #

    Oh si une petite photo!!!
    Moi je faisais le cheval… Lol

    Me cacher dans un trou de souris juste 1 week end histoire de souffler 1 peu!!!
    5 mois de chomage je burnout!! Lol

    • Olivier 21 mai 2014 at 14 h 25 min #

      Ah, le cheval, j’ai fais aussi… à bien y réfléchir, je me demande ce que je n’ai pas fait comme animal 😉

  2. Jessika 21 mai 2014 at 13 h 46 min #

    Pour moi le plus gênant ça été en plein magasin quand mon fils a tendu le doigt vers une dame en hurlant à plein poumons « Regardes maman, la dame elle a un bébé dans le bidou »………. Sachant que la dame avait la soixantaine, non ce n’était pas la raison de son ventre proéminent !!!!

    • Olivier 21 mai 2014 at 14 h 25 min #

      Holala, ça c’est terriblement gênant ! 🙂

    • Clairou 21 mai 2014 at 20 h 08 min #

      Aie….

  3. lylou 21 mai 2014 at 20 h 58 min #

    jadore la façon dont tu ecris tes articles ça donne le ton ^^
    alors lili etant encore petite je nai pas connu encore de moments gênant si ce nest quand elle crie quand on est à l’exterieur et elle a un cri aigû donc on ne passe pas inaperçu

  4. CastorSimone 22 mai 2014 at 9 h 07 min #

    Sérieux, c’est tellement chiant de faire les boutiques, que je préfère aussi me trémousser au son de la musique (ce qui, j’avoue, m’arrive encore régulièrement alors que je n’ai plus l’excuse de l’âge de ta fille ^^)

    • Olivier 22 mai 2014 at 10 h 25 min #

      Du coup, avoir un môme, c’est un bon prétexte 😉 (c’est pas moi, c’est elle)

      • CastorSimone 22 mai 2014 at 11 h 50 min #

        Han l’autre hé, comment il assume carrément pas !! 😉

        • Olivier 23 mai 2014 at 9 h 03 min #

          Oué, je préfère quand même avoir un alibi, pour que les vendeuses n’appellent pas la police 😉

          • CastorSimone 23 mai 2014 at 18 h 16 min #

            pourquoi elles appelleraient la police ?
            Au pire tu passes pr un abruti. 😉

  5. Agnès 22 mai 2014 at 9 h 39 min #

    Il fut un temps où Simon nous appelait aussi quand il voulait se lever. On pouvait le prendre dans notre lit pour un câlin et se rendormir un peu. Pas longtemps : venait un moment où il sortait du lit et me tirait par la main « allez, debout ! debout ! ». Maintenant il se lève tout seul, vient jusque dans notre chambre et annonce « Maman j’ai envie de faire pipi ». Et si je tarde trop « Allez, j’ai besoin de toi, je m’ennuie, moi, tout seul, sur le pot » (si si…)
    Globalement, les moments où j’aurais vraiment envie d’être ailleurs, c’est plutôt dehors, quand il a décidé de chercher un trésor parmi les cailloux alors qu’on est en retard, ou de contempler le contenu des poubelles, ou qu’il veut s’arrêter pour regarder le monsieur qui change les roues de sa voiture, dans son allée : j’ai le choix, soit on passe pour des voyeurs, soit je passe pour une mauvaise mère qui fait pleurer son enfant…

    • Olivier 22 mai 2014 at 10 h 28 min #

      Je vois bien ce que tu veux dire… et en même temps, je me dis que ces moments sont magiques pour nos mômes. Nous, on a la sensation de perdre du temps, alors qu’eux ont l’impression d’être en train de faire des découvertes immenses 😉

      • Agnès 22 mai 2014 at 15 h 28 min #

        je dois dire que sa fascination pour les poubelles est assez embarrassante quand même, je crois que c’est la pire : une fois un type m’a dit que si j’avais besoin, il avait « vu une bouteille de lait dans la poubelle qui est là-bas, au coin de la rue »… ok, merci, mais en fait non, mon fils sur mon dos aime les poubelles, là j’attends juste qu’il se décide à y jeter le papier qu’il a dans la main c’est tout !

        • Olivier 23 mai 2014 at 11 h 50 min #

          Ah oui, j’avais pas vu ça sous cet angle, du coup sa passion peut être un peu gênante en effet 🙂

  6. Babidji 22 mai 2014 at 13 h 54 min #

    euh celui-ci par exemple : http://babidji.blogspot.fr/2014/05/etre-mere-107-parfois-regretter-de-letre.html
    la honte !!! le dernier en date car je m’attends encore à bien pire !
    et oh mon dieu le caca ! je pense que Pimprenelle a une vocation de proctologue en elle … j’ai la même à la maison mais à 6 ans même si elle s’essuie tte seule on a le droit aux détails les plus ragoutants … au secours !

    • Olivier 23 mai 2014 at 11 h 51 min #

      Oh my god ! Comme dirait ma belle-mère, « tu l’as voulu, tu l’as eu ! » 😉

  7. Essehl 22 mai 2014 at 21 h 42 min #

    Ca m’est arrivé le jour où l’oncle de ma femme et son mari nous ont invités à manger. C’était seulement la deuxième fois que mes enfants et moi le voyions. Le petit ne savait pas qu’il était homosexuel. Au moment du lapin et des frites de polenta on entend sa voix: « Mais elles sont où vos femmes? » (« Tais-toi mange tes frites! » « Oh regarde tes lacets comme ils sont défaits! »). L’oncle répond qu’il n’en ont pas, qu’ils sont amoureux. La réponse a eu l’air de passer, mais le petit est taquin: « Mais alors vous dormez dans le même lit?! » (« Tu veux pas aller regarder Bambi? ») « Bah oui, comme ton papa et ta maman ». Cinq, six minutes passent, je me crois tiré d’affaire et j’ai mal au cou à force de garder la tête dans l’assiette… « Et vous vous faites des bisous sur la bouche?! » (« Reprends des frites, au moins pendant que tu manges tu dis rien! ») « Oui, parce qu’on est amoureux! »
    Heureusement ça s’est arrêté là, et je suis allé chercher du synthol!

  8. Essehl 22 mai 2014 at 21 h 44 min #

    Pardon pour l’oubli du « s » à « il » à la ligne 6…

    • Olivier 23 mai 2014 at 11 h 52 min #

      Excellent ! Au delà de la gêne que tu as du ressentir, c’est une super occase d’évoquer l’homosexualité, en toute simplicité. Ca a du le travailler ensuite, non ?

      • Essehl 23 mai 2014 at 13 h 32 min #

        Bah disons que depuis il veut une robe pour danser le flamenco, mais je ne sais pas si c’est lié !
        Les jours qui ont suivi ont effectivement été riches en échanges divers : comment font-ils leurs courses? Est-ce qu’ils peuvent se marier? Est-ce qu’ils sont mari et mari ? Comment ils peuvent avoir des enfants ? J’en passe !

        • Olivier 23 mai 2014 at 14 h 06 min #

          Houlala, c’est que ça devient technique comme questions. Une solution : envoie-le en vacances chez son oncle 😉

          • Essehl 23 mai 2014 at 20 h 44 min #

            Je sais pas, il va tellement les harceler qu’ils vont se tourner vers les femmes pour ne plus répondre à ses questions!

            • Valou 25 mai 2014 at 13 h 42 min #

              Lol

              Chez nous, choisi chouette aime bien montrer les choses avec son majeur… Imaginez que cela la prenne en voiture en montrant un camion qui vient juste de te faire une queue de poisson. .. Papa va avoir quelques suées bientôt je pense

              • Olivier 27 mai 2014 at 11 h 14 min #

                hum… j’espère que vous avez une voiture rapide !

  9. Valou 25 mai 2014 at 13 h 42 min #

    Choupichouette et non choisi chouette lol

  10. Marilyne 27 mai 2014 at 2 h 39 min #

    Après une explication scientifique du pourquoi certains djeuns ont des boutons, j’ai eu droit en plein restaurant gastronomique américain ( bon ok Mac do quoi!) à : « regardez, lui il est jeune car il a plein de boutons!! »…..

    • Olivier 27 mai 2014 at 11 h 14 min #

      Aïe… c’est dans ces moments là qu’on a envie de mettre sa tête dans un sac…

    • Valou 27 mai 2014 at 13 h 21 min #

      Lol

Envoyez une réponse