Devenir papa : 5 films avant de faire une bêtise

2 Avr 2013

devenir papa, 5 films à voir avant

Il y a quelques temps, un internaute a atterri sur ce blog après avoir cherché l’expression suivante sur Google : « je ne sais pas si je suis prêt à être papa ».

Après avoir longuement réfléchi à la question, j’ai construit un début de réponse ici, me rappelant les différentes étapes de la construction de ma nouvelle identité de papa.

Mais, à bien y réfléchir, le cinéma a aussi largement traité la question, offrant ainsi autant de réponses déroulées sur pellicule. De nombreux films évoquent ainsi la paternité – et plus largement la parentalité – en long, en large et en travers. Directement ou indirectement. Certains avec grâce et sensibilité. D’autres avec un manque de finesse, plus ou moins assumé.

Devenir papa : 3 hommes et un couffin

Devenir papa : 3 hommes et un couffinLe pitch : Devenir papa, ça s’apprend ! Mais quand ça vous tombe dessus sans prévenir, il faut faire avec. Un beau jour, André Dussollier, Roland Giraud et Michel Boujenah découvrent un colis au pied de la porte de leur appartement. Dedans : un bébé. Et la vie des 3 célibataires va basculer.

Ce que j’en pense : J’avais 10 ans quand ce classique du cinéma français 80’ est sorti. Un carton dans les salles. Le film joue sur les clichés du mâle célibataire et égoïste, hermétique au bébé et incapable de s’en occuper, qui va progressivement céder aux petits bonheurs de la vie avec un môme. Cette comédie populaire signée Coline Serreau a fait le tour de la terre. En revanche, le remake américain avec Tom Selleck ne restera pas dans les annales.

La morale de l’histoire ? Devenir papa, c’est la merde. Surtout quand on ne s’y est pas préparé.

Devenir papa : Les Goonies

Devenir papa : Les GooniesLe pitch : Dans une cité paisible de la côte ouest des Etats-Unis, une bande de gamins s’ennuie à mourir et rêve d’aventures. Jusqu’au jour où les quatre copains vont mettre la main sur une vieille carte au trésor menant au pirate Willy Le Borgne. Une belle occasion de mettre la main sur un butin qui permettra d’empêcher un promoteur de transformer leur quartier en terrain de golf.

Ce que j’en pense : Si vous êtes nés dans les années 70, vous avez dû, comme moi, passer des heures à rêver devant Les Goonies, vous imaginant aux côtés de Bagou, Choco, Data et Mickey pour vivre des aventures incroyables. Ecrit par Steven Spielberg, le film célèbre avec simplicité l’imagination, l’audace, les peurs, les rêves, la soif de découverte et de liberté de l’enfance. Depuis, Les Goonies a sans doute vieilli. Mais son souvenir est éternel.

La morale de l’histoire ? Devenir papa, c’est s’assurer que votre enfant ne passe pas un jour sans rêver du lendemain.

Devenir papa : Kids

Devenir papa : KidsLe pitch : Kids raconte la dérive, lente et froide, d’une bande d’ados new-yorkais, à la recherche de jeunes filles vierges avec qui avoir des relations sexuelles non protégées sans risque. Le tout dans une ambiance survoltée, entre consommation de cannabis, d’alcool, ou de kétamine.

Ce que j’en pense : Réalisé par Larry Clark, Kids fait partie de ses quelques films coups de poing. De ceux qui laissent des séquelles. Photographe de renom, marqué par l’adolescence, Larry Clark suscite souvent malaise et indignation à travers ses œuvres. N’empêche. Elles témoignent d’une réalité, entre innocence et destruction, que le monde préfère nier.

La morale l’histoire ? Devenir papa, c’est accepter de voir les choses en face. Avant qu’il ne soit trop tard.

Devenir papa : Les Boloss

Devenir papa : Les BolossLe pitch : 4 jeunes garçons à peine sorti de la puberté décident de partir ensemble en vacances en Crête. Leur mot d’ordre : sea, sex and sun (et surtout sex). Oh my god !

Ce que j’en pense : Rassurez-vous, je n’ai pas vu ce film. Propulsé par certains dans le TOP 10 des navets de l’année 2011, Les Boloss a néanmoins fait du bruit dans les cours de récréation des collèges de France. Plus c’est lourd, plus c’est gras, plus ça fait rire les ados. Grandeur et décadence.

La morale de l’histoire ? Devenir papa, c’est admettre de passer pour un vieux con, incapable de donner une définition convenable du terme « boloss ».

Devenir papa : La vie est belle

Devenir papa : La vie est belleLe pitch : Juif dans l’Italie fasciste, Guido est déporté avec son fils. Par amour, Dora monte avec eux dans le train qui les mène au camp de la mort. A partir de ce moment-là, Guido n’aura qu’un objectif : éviter que son enfant ne prenne conscience de l’horreur de la situation.

Ce que j’en pense : Une leçon d’optimisme, d’humilité, de courage et d’abnégation. Trois Oscars, un César, le Grand Prix du jury à Cannes et des dizaines d’autres prix. A regarder dès que vous avez un coup de mou.

La morale de l’histoire ? Devenir papa, c’est ne jamais perdre de vue que la vie est belle.

 

Et vous ? Quels sont les films qui vous interrogent, directement ou indirectement, sur votre condition de parents ? Quels films conseilleriez-vous à cet internaute inconnu qui s’interroge sur sa capacité à devenir papa ? Un souvenir de cinéma à partager ?

Découvrez d’autres articles : Etre papa en 2013, ça veut dire quoi ?, 10 bonnes raisons de ne pas avoir d’enfant, 6 bonnes raisons de ne pas avoir de deuxième enfant, devenir papa en 10 leçons, 5 jeux pour avoir la paix avec ses enfants, TOP 6 des fierté de papa. Tous les TOP sont ici.

Photo Credit: Adam Foster | Codefor via Compfight cc

23 réponses to “Devenir papa : 5 films avant de faire une bêtise”

  1. Milie 2 avril 2013 at 11 h 08 min #

    hum, j’aurais dit les Gremlins mdr !

    • Olivier 2 avril 2013 at 11 h 20 min #

      C’est clair ! Incontournable ! Raison pour laquelle je me contenterai d’un seul gamin 😉

  2. Carine 2 avril 2013 at 11 h 36 min #

    3 hommes et un couffin, j’ai adoré. Pas sure que ça aide à convaincre mon homme par contre 😉

    • Olivier 2 avril 2013 at 12 h 26 min #

      S’il n’est pas décidé, ne lui montre surtout pas 😉

  3. OphélieZ 2 avril 2013 at 11 h 54 min #

    Il y a quelques mois, j’ai découvert un peu par hasard la comédie canadienne Starbuck (rien à voir avec le café).

    En gros, c’est l’histoire d’un type de 40 ans – un éternel ado – qui refuse tout responsabilité. Quand sa pseudo-compagne lui annonce être enceinte, il apprend en parallèle être le géniteur anonyme de 533 enfants, dont 142 sont déterminés à le retrouver…

    Et honnêtement, ce film est juste magnifique : franchement drôle, émouvant et il fait beaucoup réfléchir sur la figure paternelle dans notre société. Faut juste s’habituer à l’accent canadien lol .. Et apparemment, il y aura un remake USA piloté par Spielberg et même une adaptation française avec José Garcia.

    Bon quelque part c’est dommage, car la version originale est déjà excellente 😀

    • Olivier 2 avril 2013 at 12 h 27 min #

      Je ne connais pas ce film, je vais aller voir ça ! 533 enfants… pas mal pour un seul homme 😉

  4. Chroniqueduntrentenaire 2 avril 2013 at 12 h 17 min #

    Pas mal comme liste.

    Un film que tu pourrais rajouter à ta liste, c’est « À la recherche du bonheur » avec Will SMith.

    • Olivier 2 avril 2013 at 12 h 28 min #

      Une histoire pas facile, que je ne souhaite à aucune famille !

      • Chroniqueduntrentenaire 2 avril 2013 at 12 h 29 min #

        C’est clair, mais il montre très bien l’amour que peut porter un père pour son enfant, même quand la vie est très dure.

        • Olivier 2 avril 2013 at 12 h 31 min #

          Un joli combat ! Et une belle histoire…

  5. Soizic 2 avril 2013 at 17 h 17 min #

    Haha les Goonies !!!!!! 🙂
    La Vie est belle… grand classique. <3

    • Olivier 2 avril 2013 at 17 h 26 min #

      Ah les Goonies… tous mes rêves d’enfance ! 😉 Et « La vie est belle » est effectivement un grand classique, une leçon de vie !

  6. working mum 3 avril 2013 at 15 h 58 min #

    je n’en ai vu qu’un et mon homme aucun je crois… « la vie est belle » est…. comme dire… une leçon de vie.

    • Olivier 3 avril 2013 at 16 h 19 min #

      Oui, c’est aussi pour moi un grand classique !

  7. Bouh 3 octobre 2013 at 3 h 57 min #

    Thirteen, de Catherine Hardwicke. Ou les dérives de l’adolescence. Quand tu es parent tu te poses vraiment la question de « qu’est ce que je ferais si ma fille sombrait dans cet enfer ? »
    À voir absolument.

    • Olivier 3 octobre 2013 at 13 h 17 min #

      Exact. Merci de l’ajout. Quand à la réponse à ta question…

  8. Mélanie 1 août 2014 at 17 h 05 min #

    « Un heureux événement » ! Plutôt destiné aux (futures) mamans encore que… ça permet aux hommes de voir un peu ce qu’ils vont devoir subir 😉

    • Olivier 1 août 2014 at 18 h 08 min #

      Faut il réellement leur montrer ? 😉

Trackbacks and Pingbacks

  1. 5 astuces pour mettre bébé en colère ! - Blog Je suis papa ! - 24 mai 2013

    […] avoir de deuxième enfant, 5 jeux pour avoir la paix avec ses enfants, TOP 6 des fiertés de papa, devenir papa, 5 films avant de faire une bêtise… tous les TOP sont […]

  2. Fuck me i’m dad ! - Blog Je suis papa ! - 12 juin 2013

    […] tranches de vie ? Devenir papa en 10 leçons, quand bébé nous fout la honte, devenir papa, 5 films avant de faire une bêtise, être papa en 2013… toutes les tranches de vie sont ici.  […]

  3. « Cœur, papa » - Blog Je suis papa ! - 24 juin 2013

    […] tranches de vie de papa ? Papa, bébé et le cheval, quand bébé nous fout la honte, devenir papa : 5 films avant de faire une bêtise, être papa en 2013, l’avis des mamans, top 6 des fiertés de papa… toutes les tranches de vie […]

  4. Comment on fait les bébés ? - Blog Je suis papa ! - 25 septembre 2013

    […] résister aux assauts d’un chiard de deux ans ?, au supermarché, les manèges pour enfant, devenir papa : 5 films avant de faire une bêtise… toutes les tranches de vie sont […]

  5. Ces mères qui me sortent par les yeux - Blog Je suis papa ! - 2 mai 2014

    […] pour valoriser la paternité, comment résister aux assauts d’un chiard de deux ans ?, devenir papa : 5 films avant de faire une bêtise… tous les TOP sont […]

Envoyez une réponse