Les nuits chagrines

le chagrin de la nuit

Cette nuit-là, elle ne voulait plus lâcher mon cou, frottant inlassablement sa joue contre la mienne pendant que je la berçais de doux bisous.

Elle avait appelé sa maman, comme elle le faisait à chaque fois. Mais elle ne montrait jamais de déception en me voyant transpercer la pénombre de sa chambre. Tout juste me rappelait-elle que je n’étais pas sa mère. Elle savait que j’allais alors me lancer dans une imitation pittoresque et ça la faisait rire. C’était un jeu entre nous.

Cette nuit-là, elle ne voulait pas se rendormir. Trop peur de croiser à nouveau le chemin de ce monstre auquel elle n’arrivait pas à échapper malgré ses efforts. Trop dur de retrouver un sommeil serein avec ce nez bouché qui la gênait.

Alors, elle a serré mon cou. Pour saisir l’instant, pour couper le temps, pour profiter d’un soupir et m’empêcher de m’enfuir. Je lui ai pris la main, y ai glissé un bisou et l’ai posé sur sa poitrine.

« Papa, reste avec moi. »

J’étais là au fond de son cœur, lui ai-je soufflé. « Appelle-moi et j’apparaîtrais. »

Cette nuit-là, la lune était belle. Et il n’y eut pas de rappel.

Crédit photo : un enfant pleure dans son lit

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 7 avril 2016 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


6 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Anne estelle
    le

    Trop Mimi… C’est ce genre de moments hors du temps qui nous font oublier les prises de tête de la journeé 🙂

    Répondre