C’est moi qu’a gagné !

Aujourd'hui c'est maman qui m'accompagne !

Ca y est, ma fille est passée du côté obscur de la force. Contaminée par l’espèce humaine, Mychoup’ va peu à peu devenir maligne pour ne pas dire fourbe, rusée voire carrément sournoise. Cynique et manipulatrice, tendance perverse.

L’histoire du jour se déroule dans la salle de bain. Il est 20h, et le rituel du coucher commence.

Mychoup’ va faire pipi, se brosser les dents, se laver les mains, avant de filer dans sa chambre pour trouver le livre que je vais lui lire, alors qu’elle s’installera dans les bras de Morphée.

« Aujourd’hui, c’est maman ! »

Ce soir-là, je suis fatigué. Pas envie de discuter, de négocier, de répéter. Mychoup’ l’a probablement perçu, lorsque la discussion commence.

Elle : « Aujourd’hui, c’est maman qui m’accompagne ! »

Moi : « Non chérie, aujourd’hui, c’est papa. »

Elle, un ton au-dessus : « Naaaannn, c’est maman. Viens maman ! »

Moi : « Mon ange, aujourd’hui, c’est papa qui t’accompagne. Maman est occupée à autre chose. »

Elle, au bord de la crise de nerf : « Naaaannn, c’est mamaaaannnn ! Pas toi, t’es méchant. Maaaammmaaaannnn ! »

Alors qu’elle s’apprête à tomber en transe, j’abdique : « Ok, laisse tomber. J’appelle maman ! »

A ce moment précis, les mots de la pédopsy tournoie dans mon esprit fourbu : « Attention, ce n’est pas à elle de décider qui l’habille, qui lui donne à manger, qui l’accompagne au lit. C’est vous qui donnez le tempo ! »

Merde, je venais de céder bêtement, sans même avoir combattu plus de quelques secondes.

J’allais sortir tête basse de la salle de bains quand mon oreille s’accrocha à une petite ritournelle chantonnée dans mon dos. juste quelques mots chuchotés. Comme un chant de la victoire en sourdine.

Elle : « C’est moi qu’a gagné euh ! C’est moi qu’a gagné euh ! »

« Ah la salope petite peste », me dis-je dans un silence lourd. Le temps de me retourner, de la fusiller du regard, et Mychoup’ comprend immédiatement qu’elle vient de se faire gauler comme une bleue.

Elle se redresse, baisse les yeux, rentre ses pieds. Sans un mot, elle s’installe devant le lavabo, se brosse les dents dans un silence de morts et se lave les mains comme un chirurgien avant de rentrer dans un bloc opératoire.

Prête à enchainer, elle respire un grand coup et enchaine de sa petite voix, celle des jours de culpabilité… « Oui, mais c’est maman, hein ? D’accord papa ? »

A votre avis, j’ai fait quoi ?

Et vous ? Qu’auriez-vous fait à ma place ? Vos enfants savent-ils se montrer sournois ?

Photo Credit: Brandon Christopher Warren via Compfight cc

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 18 juin 2014 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


14 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Emma June
    le

    Ton post m’a bien fait rire et surtout, je me suis sentie moins seule! Franchement, à part quand c’est impossible, s’il veut maman ou papa (c’est quand ça l’arrange) on abdique, parce qu’après tout, est-ce si important? Mais c’est vrai qu’à 3 ans, ça ressemble de près à la guerre du pouvoir 🙂

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ben non, c’est pas important sauf quand maman est vraiment en train de faire autre chose, et qu’elle ne peut pas se libérer. Mais ça, c’est pas facile à faire comprendre…

      Répondre
  2. vshelly
    le

    Pas toujours facile de différencier une réelle envie, un réel besoin de la part de nos bibous et un petit caprice mis en scène pour tester les limites de notre autorité…
    C’est la loi élémentaire du diviser pour mieux régner: si les parents ne sont pas soudés devant leur marmot, ce dernier va s’engouffrer dans la brèche et choisir systématiquement ce qui est à son avantage.
    Il le fait de manière inconsciente au départ, mais comme je le dis, ils sont petits mais loin d’être bêtes !
    Je n’ai pas à me plaindre, nos filles sont vraiment cool, mais y a des fois où à presque et 9 ans, elles essaient encore « nan je veux que toi tu m’amènes à l’école ce matin » (alors que 12h,14h, 17h c’est maman et que papa ne peux la déposer seul que le lundi ^^)

    Il faut arriver à cerner leur perosnnalité pour arriver à déchiffre le « cémoiquidécide » du réel « çameferaitjusteplaisir » !!!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tout à fait, même si dans tous les cas, on ne peut pas toujours accéder à leurs envies, pour des raisons qui nous échappent (même s’ils se roulent par terre)

      Répondre
  3. Valou
    le

    Ben ici aussi c est la période du test. Avant je ne me fâchais que rarement mais elle commençait à devenir capricieuse et colérique. De plus, elle ne voulait que son père. Ben depuis que je lui mets des limites grâce au coin et punitions, nos relations mère fille se sont apaisées et elle se rapproche de moi. Opération séduction je pense mais finalement même si c est dur sur le coup alors que le soir, fatiguée, je n ai pas spécialement envi d être dans la confrontation, cela en vaut la peine car je souffrais (et certainement elle aussi) de cet éloignement. Elle teste quasi tous les soirs pour voir, à moi et à nous deux de ne pas céder.
    Ah que c est dur d être parent ! Mon boulot de la journée c est gnognote a cote…

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu as raison, j’ai aussi noté que l’apaisement revient lorsque nous serrons un peu la vis. Jusqu’à la prochaine phase… comme un équilibre sur le fil.

      Répondre
  4. 01Claire
    le

    hi, hi, je ne sais pas quelle âge a ta petite nana, mais je peux te dire que j’ai la même chose en masculin à la maison comme quoi ce n’est pas lié au sexe.
    Et ce soir et ben on l’a bien eu…D’habitude c’est papa qui donne le bain mais ce soir c’était maman, manu militari on se déshabille en 5 secondes et hop sous la douche, « je préfère quand c’est Papa, Papaaaaaa, Papaaaaaa » (maman elle va trop vite)…
    D’habitude ça dure au bas mot 1 heure: le temps de l’attraper pour le déshabiller, d’attendre qu’il est fait sur son pot, puis attendre qu’il veuille bien sortir de la douche, etc, etc…oui mais là Papa, il est parti (balader la chienne!)
    Et ces 2 là (choupinou et chienne) s’entendent très bien pour vous pousser à bout de nerfs…grrr (Hier j’ai passé une heure dehors pour que Mademoiselle Toutou veuille bien poser sa pêche dans le caniveau…on est rentré et elle l’a fait dans le jardin!)
    Donc ce soir on a inversé les rôles, nananère, nous aussi les parents on peut être contrariant…bon demain c’est la chienne qui lave Choupinou…Na!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Et tu peux être certaine que Choupinou va adorer prendre sa douche avec la chienne ! C’est peut-être la solution 😉

      Répondre
  5. Sissi
    le

    Ahlala!! Prise en flag!! Qu’est ce qu’ils sont manipulateurs je rêve… Faut pas lâcher, mais c’est vrai que le soir, après le boulot, la fatigue et tout et tout..ppffiiou..pas simple hein!!

    Répondre
  6. Ev@
    le

    oh la la !! j’aime trop!!
    ma fille c’est pareil, elle hurle à la mort , elle pleure à chaudes larmes et après quand je suis là elle rit et nargue son père !!!

    mais on laisse pleurer de plus en plus parce que je suis vraiment occupée des fois. Si elle veut pas de papa, elle aura pas papa, mais elle aura pas maman non plus tant que je ne suis pas dispo. Et du coup ça donne place à des scènes du genre je fais des aller-retours dans la cuisine avec zouzou accrochée à ma jambes… mais vraiment accrochée

    et si j’ai pas envie de m’amuser à ça je punis et on en parle plus

    Répondre
    • Olivier
      le

      Ben voilà, des fois, y’a pas vraiment d’autres choix. Et quelques minutes d’isolement suffisent souvent à rétablir la sérénité…

      Répondre
  7. Clairou
    le

    Aahhhh j adore l insulte barrée!!!
    Je fais la même!!!
    Chez nous c est toujours maman parceque je raconte toujours super bien les histoires!! Hihi

    La sangsue peut être machiavélique quand elle veut!! Mais j ai été jeune avant elle et je connais tout!! Hahahahahahaha
    Elle use parfaitement du « pardon » l air implorant!

    Répondre
    • Olivier
      le

      Quelle chance ! Mychoup’ est beaucoup trop fière pour s’excuser, elle se contente de faire des yeux de cocker !

      Répondre