Papa, elle est où la planète Terre ?

La planète Terre vue par papa

Tout a commencé par une question a priori sans conséquence, comme elle sait s’y bien nous les poser, du haut de ses 4 ans remplis de curiosité.

Nous étions dans le jardin, c’était un après-midi de juillet, il faisait chaud et Mychoup’ s’évertuait à vider méticuleusement l’eau de sa piscine gonflable. Avalé par une chaise longue vintage, je conservais un œil bienveillant sur elle, pendant que l’autre scrutait les gros titres de l’actualité du jour sur mon smartphone. Les vacances approchaient à grand pas, nous autorisant à nous laisser bercer par cette insouciance qui rend la saison estivale si douce.

« Papa, elle est où la planète Terre ? » Vous connaissez les enfants. Toujours prompts à flinguer l’ambiance avec leurs questions à vous arracher vos 18 derniers cheveux, les autres étant restés entre le monitoring et la table de la salle d’accouchement. « Là, ma cocotte, tu ne vas pas m’avoir », pensais-je très fort avant de formuler une réponse, brève et limpide, dont je ne doutais pas à cet instant précis qu’elle me conduirait à ce qui va suivre.

« Où est la planète Terre ? Sous tes pieds ma chérie ! » Estomaquée par tant de rapidité et d’assurance, Mychoup’ se mis alors à contempler sa paire de 27, avant de lever les yeux vers moi, de replonger son regard sur ses panards, et ainsi de suite le temps de quelques interminables secondes pendant lesquelles je me suis demandé si mon intervention avait bien été suffisamment claire. Avec les enfants, on n’est jamais trop sûre.

A la recherche de la Planète Terre

C’est quand elle a entrepris de creuser que j’ai compris qu’une précision allait être nécessaire, avant que mon jardin ne ressemble à un hlm pour taupes. « Allez papa aide-moi, on va trouver la planète Terre. » J’ai donc entrepris de lui évoquer l’univers et le système solaire, avant de revenir à des considérations plus terre à terre, de peur de la perdre définitivement quelque part entre mars et pluton. « Princesse, tu marches sur la planète Terre. Notre maison, ton école et même le parc sont installés sur la planète Terre. Ca ne sert à rien de creuser, la planète Terre est partout. »

Notez qu’en général une question d’enfant en appelle souvent une deuxième puis une troisième, et ainsi de suite si vous ne vous êtes pas montré suffisamment convaincant. C’est donc sans surprise que j’ai accueilli la question suivante, priant silencieusement pour qu’on en finisse avant l’heure de l’apéro. « D’accord papa, mais à l’intérieur, y’a quoi ? »

La vie d’un papa, c’est comme un jeu vidéo. Des fois, on a le droit à des bonus qui vous sauvent une partie. Là, mon bonus s’appelait super maman. Reconnaissons qu’elle a souvent des idées ingénieuses mais sur ce coup, elle a visé juste en préservant mon apéro et en reportant à plus tard la résolution de l’énigme. « Mychoup’, tu veux vraiment savoir ce qu’il y a dans la planète terre ? Ok, et bien on ira voir pendant les vacances. » Vous auriez dû voir la tronche de la gamine à cet instant précis. Waouh. Elle est forte super maman.

Le gouffre de Proumeyssac

Quelques jours plus tard, nous voilà donc perdu au fin fond de la Dordogne, berceau de l’humanité, territoire de saveurs et de gastronomie, bien connu pour ses paysages pittoresques et ses sous-sols en gruyère. Chose promise, chose due, direction le gouffre de Proumeyssac, véritable autoroute pour spéléologues en tongs.

Autant vous dire que la petite a pétoché sévère lorsqu’elle s’est retrouvée, dans le noir, au milieu d’une immense cavité aux parois ornées de concrétions toutes plus incroyables les unes que les autres. Et si elle n’a pas tout saisi de l’action de l’eau sur la roche, elle a au moins compris que le centre de la planète Terre était sombre, frais, et un brin hostile quand même. Du coup, elle ne faisait pas la maligne.

Oui mais voilà. De retour à la maison, Mychoup’ n’a rien perdu de sa curiosité. Et si cette balade au cœur de la planète Terre lui a apporté un élément de réponse, il lui en fallait manifestement davantage pour clore ce chapitre géologique. C’est à cet instant précis que mes talents pour le dessin entrèrent en jeu.

Après tout, rien de mieux qu’un bon vieux schéma pour y voir plus clair. En quelques coups de crayons, la maison de vacances, la voiture, la balançoire et le toboggan occupèrent la moitié de l’espace disponible sur la planète. Pourquoi ? Parce que tout ce qui ne tourne pas autour du nombril d’un enfant n’existe pas, bien entendu. Il suffit alors de creuser une fine pellicule de terre pour tomber sur le gouffre de Proumeyssac et admirer ses magnifiques stalactites et autres stalagmites géantes. D’un côté l’intérieur de la planète, de l’autre l’extérieur. C’est simple quoi !

Elle : « Papa ? »

Moi : « Oui mon ange ? »

Elle : « Il est beau ton dessin. J’ai compris maintenant. »

Moi : « Merci mon cœur. »

Elle : « Mais tu as oublié le trampoline… »

Et vous ? Quelles sont les questions de vos enfants ? Vous laissez-vous prendre au jeu pour trouver des réponses adaptées ?

D’autres tranches de vie ? Lisez Des chiffres et des lettres, caca boudin… toutes les tranches de vie sont ici.

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 19 août 2015 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


18 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fanny
    le

    Bonjour,

    J’aime beaucoup votre blog. Mais cette fois je commente juste pour dire que depuis qq temps cela devient difficile de vous lire à cause de l’abondance des pubs qui s’affichent. Je précise que je lis le blog sur un iPhone. Perso je ne suis pas sûre de continuer dans ces conditions. Voilà en espérant que vous ne prendrez pas mal mon commentaire.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Merci de ton honnêteté et de ta franchise, aucun souci sur le principe, au contraire. Néanmoins, il n’y a en théorie aucune publicité dans les articles, que ce soit sur la version mobile ou desktop. Si tu en vois, c’est qu’il y a un problème… peux tu me le confirmer ? De mon côté, je vais faire une recherche plus approfondie pour comprendre ce qu’il se passe.

      Répondre
  2. Fanny
    le

    Eh bien après vérification je n’en ai plus. Ça faisait pourtant 3 ou 4 fois qu’il y avait des pubs. Bon je vais voir si ça revient ou pas.

    Répondre
    • Olivier
      le

      A priori, ça ne reviendra pas. J’ai trouvé l’origine du problème. Merci de m’avoir prévenu, c’est sympa 🙂

      Répondre
  3. Agath
    le

    Moi j’ai eu droit à « mais c’est quoi après la vie? », j’ai tenté d’expliquer le plus clairement possible, et après j’ai eu droit à « et avant qu’on existe, on est où? »… là j’avoue il m’a fallu un peu plus de temps. Mais apparemment je ne m’en suis pas trop mal sortie. Et ça c’était que la dernière, C’est toujours pour moi ces questions là!

    Répondre
  4. Carine P
    le

    Jolie explication. Je n’ai pas de souvenir de question aussi pointue de la part de mes enfants. Bon les grandes cherchent dans les livres ou sur internet où me commande le prochain titre d’imagerie qu’elles voudraient pour avoir les réponses maintenant. Les petits ont aussi les imagiers documentaires, peut-être que ça leur suffit, ou bien ils se contentent de nos réponses.

    Répondre
    • Olivier
      le

      Tu ne t’en rappellent pas, mais je suis certain que tous les enfants posent ce type de questions. Et après tout, la question de Mychoup’ n’est pas plus pointue que celle posée par beaucoup d’enfant sur la couleur du ciel par exemple.

      Répondre
  5. Clairou
    le

    Avec mon esprit à la sheldon cooper je m’éclate à lui faire des réponses de scientifiques et ne comprend pas qu’elle ne comprenne pas….
    Mais enfin y’a pas plus simple que la théorie de la relativité!!!

    Répondre
  6. Anne-Emmanuelle
    le

    Dans le même genre, mon fils de 4 ans nous a demandé comment faisait l’air pour tenir autour de la Terre, puisque dans l’espace c’est vide, il n’y a rien pour appuyer dessus… lol

    Répondre