Un papa un peu trop…

Un papa un peu trop ou pas assez

Le type sur la photo de cet article, ben c’est moi. Ou plutôt ce que je suis devenu depuis que Mychoup’ a fait son apparition dans ma vie. Un agent secret au service de sa majesté bébé. Fidèle et discipliné. Droit et rigoureux. Toujours prêt à faire feu, de jour comme de nuit (enfin, presque).

Depuis 18 mois, mon identité de papa en apprentissage se construit. Les contours de ma nouvelle personnalité se dessinent. Un peu comme si la naissance de bébé avait révélé ce que je suis profondément. Mes forces et mes failles.

Un papa un peu trop…

D’après super maman, je serais donc un papa un peu trop… au taquet. Toujours à devancer les risques. A anticiper les problèmes. Check, check, et recheck. Un oeil partout, pour débusquer le danger. Si la sécurité de bébé est devenue ma priorité, il faut bien reconnaître que ma nouvelle lubie frôle parfois l’hystérie. Notamment lors de situations encore jamais expérimentées !

« Du calme ! Détends-toi, tout va bien se passer », me répète super maman. Mais voilà, ces angoisses ne sont pas si faciles à contrôler ! Mes pires cauchemars : l’étouffement par bout de pain, la chute libre la tête la première et plus généralement tout ce qui relève de l’imprévu, voire de l’imprévisible !

Et un papa pas assez…

Comme tous les bons agents secrets, le papa que je suis sait ranger son oreillette et son flingue pour sortir son cœur. Et autant vous le dire, Mychoup’ a rapidement appris à se servir de son arme de séduction massive : deux petits yeux ronds et un sourire à tomber à la renverse.

Du coup, je serais aussi un papa pas assez… ferme. Un peu trop coulant. « Arrête de négocier, elle doit obéir et c’est tout ! », ressasse super maman. Bébé attend un cadre, il a besoin qu’on lui fixe des interdits et qu’on les lui rappelle fermement. Et force est de constater que je me laisse parfois attendrir par ce petit bout de truc et son sourire ravageur !

Ok, puisque le temps des bonnes résolutions est venu, profitons-en. En 2013, je serai un papa gaga moins fébrile et plus déterminé. Gare à tes fesses Mychoup’…

Et vous ? La naissance de votre enfant vous a-t-elle interrogé sur vos atouts et vos failles ? Connaissez-vous vos points faibles ? Et vos enfants, les connaissent-ils aussi ?

Crédit photo : [martin]

Abonnez vous à la newsletter

Recevez les derniers articles et des bons plans dans votre boîte mail

Pourquoi s'abonner ?
Article posté le 10 janvier 2013 et mis à jour le 17 mai 2019 dans Tranches de vie

Par Olivier

Papa d'une petite fille belle comme le jour, Olivier est aussi le fondateur de Je suis papa en 2011. Même si sa photo de profil ne le montre pas, sa paternité lui a fait perdre tous ses cheveux, mais pas le moral. C'est déjà ça ! Convaincu que les enfants sont l'avenir du monde, il milite pour faire entrer Peppa Pig à l'Elysée. Un poil lunatique, il retrouve en général le sourire autour d'un bon verre de vin. 


25 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Emma June
    le

    MisterPapa est pareil que toi, à avoir peur de tout, qu’il se fasse mal dés qu’il trébuche un peu,etc…et à se laisser attendrir quand il devrait être ferme!
    En tant que Maman, je n’ai pas l’impression d’avoir trop changé, peut-être plus patiente que ce que je croyais!

    Répondre
  2. heidi
    le

    Euh … plus ça va et plus j’ai l’impression que nous avons la même vie.
    Le Mec ne se prénomme pas Olivier mais sinon c’est tout comme.

    Répondre
    • Olivier
      le

      De toute façon, j’ai l’impression que nous les mecs on est toujours soit trop ceci soit pas assez cela pour vous les femmes 😉 Je ne comprends pas… 😉

      Répondre
  3. Mary Mininous
    le

    Hihi je crois reconnaitre mon mari avec Gonzesse !! Et surtout très culpabilisant si moi je ne m’inquiète pas autant !

    Ce qui est drole c’est que c’est exactement l’inverse avec Pierrot !

    Autant avec Gonzesse à table quand elle faisait le clown j’arrivais à rester sérieuse autant avec Pierrot je sors de table pour rire et il le sait et en joue le saloupiot !

    Répondre
    • Olivier
      le

      Nos bambins sont beaucoup plus malins qu’on l’imagine, et ils ont de la ressources pour nous pousser à bout. Ca, c’est une certitude !

      Répondre
  4. Babidji
    le

    L’Homme aussi parfois pouffe devant les âneries de n°2 alors que j’attendais de lui un peu d’autorité masculine si tu vois ce que je veux dire … pour l’instant tu es comme ça car Mychoup est encore petite … on est ts passé par là : péter de rire devant les bêtises à cause de leurs mimiques mais plus ils grandissent moins tu as envie de rire crois moi 😉

    Répondre
    • Olivier
      le

      J’ai déjà parfois beaucoup moins envie de rire. Pour tout te dire, elle m’agace tellement que je me retiens de ne pas lui en coller une de temps en temps..! (ce que je ne ferai jamais, on est bien d’accord).

      Répondre
  5. MarlouChou
    le

    Oh que oui, mon p’tit bonhomme connait mes failles lui aussi…c’est dingue ils ont tous les mêmes armes (sourire ravageur et grands yeux attendrissants). Mais, tout comme chez toi, j’aurais tendance à moins me laisser faire que mon homme… »oooh oui mais je ne l’ai pas vu de la journée c’est pour ça » « oh juste une fois, après je le refais plus » mouai mon oeil! 😉 Mais bon, même si cela nous agace parfois…c’est bon d’avoir des hommes tels que vous…bizoux bizoux!

    Répondre
  6. working mum
    le

    trop ou pas assez, il faut juste se demander si cela est bon pour bébé… du coup, je t’avoue n’avoir jamais réfléchi à ce que j’étais comme maman ou ce qu’était papa… d’emblée, je dirais que ce qui me caractérise et de la laisser faire ses expériences… je sais je commence tôt mais du coup je lui fais vraiment confiance à ma fille dans son équilibre, son développement, ses relations avec les autres… je la vois évoluer tous les jours en bien donc… pas de question, pas de résolution mis à part continuer à la rendre heureuse :-))

    Répondre
    • Olivier
      le

      La vérité c’est que super maman a super raison. je suis trop au taquet et pas assez ferme ! Et mon objectif est bien de la rendre heureuse 🙂
      Je progresse doucement pour obtenir mon diplôme d’apprenti-papa niveau 1

      Répondre
  7. ALEXANDRA
    le

    Vous devriez faire un club avec le miens et tous les papas affaibli par des yeux d’ange et un sourire. Moi j’ai rien à dire mon super papa porte bien son nom il s’occupe de sa fille comme jamais je n’aurai pensé. Mais bon c’est vrai que parfois il céde à  »papa encore Tateau (gâteau) » surtout quand la poulette lui fait un grand sourire, (oui la mienne adore les petits beurre et beaucoup de chose) et parle énormément pour ses 18 mois, mais au moins sa complète avec une maman plus autoritaire et qui a moins peur de dire non. Puis avoir deux parents c’est bien fait pour que nos enfants en profite.

    Répondre
  8. Titi
    le

    Je sent que je serai comme ça aussi, a céder sous le sourire de notre futur bébé, enfin futur bébé, pour le moment ce n’est qu’une petite barre rose sur un test de grossesse…
    Je profite que ma moitié soit partie faire sa prise de sang de confirmation pour apprendre en douce sur ton blog… J’ai déjà bien ri, et me suis déjà rongé les doigts jusqu’à l’os…
    Ça promet !! Réponse cet après midi, serais-je papa ou pas?

    Répondre